Douanes, importations et exportations en Suisse : l’essentiel en bref

Douanes, importations et exportations en Suisse : l’essentiel en bref
Ports rhénans suisses

Le commerce extérieur est un pilier important de l’économie suisse. Avec une balance commerciale en excédent de 26,6 milliards de francs (2013), le pays doit une partie importante de sa réussite économique à l’exportation de produits et services. L’un des plus denses réseaux d’accords de libre-échange assure un commerce international fluide et efficace – parmi eux, des accords avec l’UE et la Chine. Ces accords facilitent les importations et exportations avec les dix principaux partenaires commerciaux de la Suisse, dont l’Allemagne, les États-Unis, l’Italie, la France, la Chine et le Royaume-Uni. À la première place des partenaires commerciaux, on trouve l’Allemagne, qui en 2013 a exporté 52,4 milliards de CHF en Suisse et a importé 39,3 milliards de CHF dans ses frontières. Dans le même temps, les États-Unis ont importé des marchandises pour une valeur de 24,8 milliards de CHF et ont exporté pour plus de 11,4 milliards de CHF. Parmi les dix principaux partenaires commerciaux du pays se trouvent également l’Autriche, les Pays-Bas, l’Espagne et Hong Kong. Une législation simple et transparente ainsi que des procédures douanières modernes sont le fondement de ces relations commerciales internationales. Elles permettent aux entreprises opérant à l’international d’optimiser leur chaîne logistique et de se créer des avantages concurrentiels. Les mesures législatives qui facilitent le commerce international comprennent le commerce de produits pour valeur ajoutée et les douanes au poids. Les marchandises qui transitent par la Suisse pour y connaître une valeur ajoutée sont sous certaines circonstances exemptes de droits de douane. Il en va de même pour les marchandises qui transitent par d’autres pays. Les droits de douane au poids avantagent surtout l’industrie des produits de luxe, qui importent souvent des marchandises à forte valeur mais au poids limité. Les mutual recognition agreements qui existent entre la Suisse et l’UE ainsi que le Canada facilitent encore le commerce international en levant les obstacles techniques au commerce en harmonisant en permanence les exigences envers les produits. La TVA de 8 %, très basse en comparaison internationale, représente un avantage supplémentaire pour la Suisse dans le commerce international.

 
 
 
 

Global,

Le commerce extérieur est un pilier important de l’économie suisse. Avec une balance commerciale en excédent de 26,6 milliards de francs (2013), le pays doit une partie importante de sa réussite économique à l’exportation de produits et services. L’un des plus denses réseaux d’accords de libre-échange assure un commerce international fluide et efficace – parmi eux, des accords avec l’UE et la Chine. Ces accords facilitent les importations et exportations avec les dix principaux partenaires commerciaux de la Suisse, dont l’Allemagne, les États-Unis, l’Italie, la France, la Chine et le Royaume-Uni. À la première place des partenaires commerciaux, on trouve l’Allemagne, qui en 2013 a exporté 52,4 milliards de CHF en Suisse et a importé 39,3 milliards de CHF dans ses frontières. Dans le même temps, les États-Unis ont importé des marchandises pour une valeur de 24,8 milliards de CHF et ont exporté pour plus de 11,4 milliards de CHF. Parmi les dix principaux partenaires commerciaux du pays se trouvent également l’Autriche, les Pays-Bas, l’Espagne et Hong Kong. Une législation simple et transparente ainsi que des procédures douanières modernes sont le fondement de ces relations commerciales internationales. Elles permettent aux entreprises opérant à l’international d’optimiser leur chaîne logistique et de se créer des avantages concurrentiels. Les mesures législatives qui facilitent le commerce international comprennent le commerce de produits pour valeur ajoutée et les douanes au poids. Les marchandises qui transitent par la Suisse pour y connaître une valeur ajoutée sont sous certaines circonstances exemptes de droits de douane. Il en va de même pour les marchandises qui transitent par d’autres pays. Les droits de douane au poids avantagent surtout l’industrie des produits de luxe, qui importent souvent des marchandises à forte valeur mais au poids limité. Les mutual recognition agreements qui existent entre la Suisse et l’UE ainsi que le Canada facilitent encore le commerce international en levant les obstacles techniques au commerce en harmonisant en permanence les exigences envers les produits. La TVA de 8 %, très basse en comparaison internationale, représente un avantage supplémentaire pour la Suisse dans le commerce international.

 
 
 
 

Page Meta 
Fact Sheet
  • Swiss Business Hub France
    Coordinateur de projets pour la Promotion du Commerce et des Investissements
    142, rue de Grenelle, Paris
    +33 (0) 1 49 55 67 85
  • Swiss Business Hub France
    Responsable de la Promotion des Investissements
    142, Rue de Grenelle, Paris
    +33 1 49 55 67 07