Trouver des talents à l'étranger: un enjeu crucial pour les PME

Trouver les bons collaborateurs en Allemagne, aux USA ou en Chine: un enjeu vital pour les PME
Préparation d'un entretien d'embauche

Lorsqu’une PME se développe à l’international, identifier les bons talents à l’étranger compte parmi les difficultés majeures. Sans compter que chaque marché-cible présente des conditions différentes. Tel est le résultat d’un sondage de Switzerland Global Enterprise (S-GE). C’est aussi le constat auquel parvient BRAINFORCE®.

Ouvrir des succursales pour s’internationaliser est une étape capitale dans la vie d’une PME. Et la tendance ne fait qu’augmenter. Plus de 40% des entreprises interrogées emploient du personnel à l’étranger et un quart d’entre elles prévoient de s’étendre encore au cours des 18 prochaines mois.

Trouver les bons collaborateurs: la clé de la croissance à l’international

Pour Alberto Silini, responsable du conseil chez Switzerland Global Enterprise, «le problème du franc fort et le déplacement de la consommation vers l’Asie forcent les PME à s’internationaliser toujours plus». «Créer une filiale à l’étranger en embauchant soi-même ses collaborateurs est une opération difficile, car pour croître, surtout sur les marchés éloignés, il faut impérativement se rapprocher de la clientèle.» Selon le sondage, plus de 40% des collaborateurs à l’étranger sont employés dans la vente, le marketing ou le service clients; en regèle générale, ils prospectent le marché de façon plus active que ne le feraient des distributeurs sous mandat.

Pour trois quarts des PME, la grande difficulté consiste à trouver les bons collaborateurs. «La PME qui vient d’arriver sur un marché ne bénéficie généralement pas de la réputation nécessaire pour attirer le manager local expérimenté dont elle a besoin pour développer sa filiale», explique Martin Schneider, CEO et propriétaire de BRAINFORCE AG. «Pour franchir cet obstacle, l’une des solutions consiste à recruter un manager par intérim; ce faisant, l’entreprise s’épargne bien des soucis, notamment les «erreurs de jeunesse» qui peuvent se révéler très coûteuses.»

Conseils pour recruter des talents en Allemagne, aux USA et en Chine

La création d’une filiale et la recherche de collaborateurs requièrent une bonne préparation sur les marchés cibles particulièrement prisés des PME que sont l’Allemagne, les Etats-Unis et la Chine, car les conditions juridiques et les usages locaux varient d’un pays à l’autre. «Si les références personnelles peuvent souvent aider au recrutement d’un nouveau collaborateur en Allemagne, aux USA, par contre, elles doivent être vérifiées scrupuleusement. En Chine, elles doivent prises avec encore plus de précautions», résume martin Schneider.

À propos de cette publication

La publication « Recheche de talents à l’étranger: obstacles et solutions pour PME » décrits les principales recettes facilitant de personnel en Allemagne, aux Etats-Unis et en Chine. Les chiffres présentés sont tirés d’un sondage réalisé en août-septembre 2016 auprès d’un panel de 120 PME issues des secteurs de la chimie/pharmaceutique, de la construction de machines, des biens de consommation, de l’industrie des métaux, de l’industrie du papier, de la mécanique de précision et des services. Septante et une des entreprises sondées étaient basées en Suisse alémanique, 49 en Suisse romande; 80 employaient moins de 50 collaborateurs, 36 entre 50 et 250 collaborateurs et 4 davantage.

À propos de Brainforce®

Fondée en 1979 à Zurich, pionnière du management par intérim, BRAINFORCE® est leader du secteur dans l’Europe germanophone. La qualité et la durabilité sont nos principes premiers. Dans le domaine de la gestion intérimaire et des solutions d’expertise, BRAINFORCE® se démarque nettement de ses concurrents par son orientation internationale et son expérience de plus de 37 ans. BRAINFORCE® dispose de sept sites dans le monde entier: Zurich (siège), Munich, Hambourg, Vienne, Tallinn, Moscou, Johannesburg, Bangkok, Hongkong et Shanghai, et gère un vivier international de plus de 5000 cadres supérieurs sélectionnés, experts en management intérimaire et en direction de projets. Pour en savoir plus: www.brainforce-ag.com.

Photos libres de droits

En Savoir Plus

Le Conseil fédéral adopte le message relatif à la numérisation de l'administration des douanes

Lors de sa séance du 15 février 2017, le Conseil fédéral a adopté le message relatif au programme DaziT, qui porte sur la modernisation et la simplification de tous les processus de l'Administration fédérale des douanes (AFD). L'atteinte de cet objectif suppose un renouvellement intégral de l'environnement informatique de l'AFD. Un crédit d'ensemble de quelque 400 millions de francs est sollicité à cet effet.

Capacité d’innovation suisse: l’important, c’est d’offrir une formule complète»

Schurter SA est un exemple révélateur de la capacité d’innovation des PME suisses.

Numérisation: un sujet au long cours dont doit se saisir le top-managment

Michel Jüstrich, CEO de Nahrin AG, évoque avec nous le dialogue avec les clients, les modèles commerciaux de la société dans 20 pays-cibles et pourquoi la vente directe reste un modèle commercial éprouvé, même à l’ère du numérique.

Ouvrir des succursales pour s’internationaliser est une étape capitale dans la vie d’une PME. Et la tendance ne fait qu’augmenter. Plus de 40% des entreprises interrogées emploient du personnel à l’étranger et un quart d’entre elles prévoient de s’étendre encore au cours des 18 prochaines mois.

Trouver les bons collaborateurs: la clé de la croissance à l’international

Pour Alberto Silini, responsable du conseil chez Switzerland Global Enterprise, «le problème du franc fort et le déplacement de la consommation vers l’Asie forcent les PME à s’internationaliser toujours plus». «Créer une filiale à l’étranger en embauchant soi-même ses collaborateurs est une opération difficile, car pour croître, surtout sur les marchés éloignés, il faut impérativement se rapprocher de la clientèle.» Selon le sondage, plus de 40% des collaborateurs à l’étranger sont employés dans la vente, le marketing ou le service clients; en regèle générale, ils prospectent le marché de façon plus active que ne le feraient des distributeurs sous mandat.

Pour trois quarts des PME, la grande difficulté consiste à trouver les bons collaborateurs. «La PME qui vient d’arriver sur un marché ne bénéficie généralement pas de la réputation nécessaire pour attirer le manager local expérimenté dont elle a besoin pour développer sa filiale», explique Martin Schneider, CEO et propriétaire de BRAINFORCE AG. «Pour franchir cet obstacle, l’une des solutions consiste à recruter un manager par intérim; ce faisant, l’entreprise s’épargne bien des soucis, notamment les «erreurs de jeunesse» qui peuvent se révéler très coûteuses.»

Conseils pour recruter des talents en Allemagne, aux USA et en Chine

La création d’une filiale et la recherche de collaborateurs requièrent une bonne préparation sur les marchés cibles particulièrement prisés des PME que sont l’Allemagne, les Etats-Unis et la Chine, car les conditions juridiques et les usages locaux varient d’un pays à l’autre. «Si les références personnelles peuvent souvent aider au recrutement d’un nouveau collaborateur en Allemagne, aux USA, par contre, elles doivent être vérifiées scrupuleusement. En Chine, elles doivent prises avec encore plus de précautions», résume martin Schneider.

À propos de cette publication

La publication « Recheche de talents à l’étranger: obstacles et solutions pour PME » décrits les principales recettes facilitant de personnel en Allemagne, aux Etats-Unis et en Chine. Les chiffres présentés sont tirés d’un sondage réalisé en août-septembre 2016 auprès d’un panel de 120 PME issues des secteurs de la chimie/pharmaceutique, de la construction de machines, des biens de consommation, de l’industrie des métaux, de l’industrie du papier, de la mécanique de précision et des services. Septante et une des entreprises sondées étaient basées en Suisse alémanique, 49 en Suisse romande; 80 employaient moins de 50 collaborateurs, 36 entre 50 et 250 collaborateurs et 4 davantage.

À propos de Brainforce®

Fondée en 1979 à Zurich, pionnière du management par intérim, BRAINFORCE® est leader du secteur dans l’Europe germanophone. La qualité et la durabilité sont nos principes premiers. Dans le domaine de la gestion intérimaire et des solutions d’expertise, BRAINFORCE® se démarque nettement de ses concurrents par son orientation internationale et son expérience de plus de 37 ans. BRAINFORCE® dispose de sept sites dans le monde entier: Zurich (siège), Munich, Hambourg, Vienne, Tallinn, Moscou, Johannesburg, Bangkok, Hongkong et Shanghai, et gère un vivier international de plus de 5000 cadres supérieurs sélectionnés, experts en management intérimaire et en direction de projets. Pour en savoir plus: www.brainforce-ag.com.

Documents à télécharger gratuitement 

Votre contact personnel

Alberto Silini
Head of Consultancy
+41 44 365 53 15