Actualités

Baisse de régime à l’exportation

En juillet 2017 et après correction des jours ouvrables, les exportations ont augmenté de 4,5%, se montrant moins dynamiques que les deux mois précédents. Les importations ont viré au rouge (-0,5%). La balance commerciale boucle avec un excédent élevé de 3,6 milliards de francs.

Commerce extérieur suisse de juillet 2017: forme éblouissante pour l’industrie chimique et pharmaceutique
Commerce extérieur suisse de juillet 2017: forme éblouissante pour l’industrie chimique et pharmaceutique

En juillet 2017, les exportations corrigées des jours ouvrables ont progressé de 4,5% sur un an. Après deux mois à un haut niveau, les exportations désaisonnalisées ont faibli de 2,0% sur un mois. Les importations corrigées se sont légèrement repliées sur une année (-0,5%. Après désaisonnalisation (comparaison avec le mois précédent), elles ont même fléchi de 4,8%. La tendance haussière affichée depuis le début de l’année a subi un coup d’arrêt, selon le communiqué mensuel de l'Administration fédérale des douanes.

Bond de 837 millions de francs des exportations vers les USA

En juillet 2017, les groupes de marchandises ont évolué dans une large fourchette : en hausse de 27%, les exportations du secteur textiles, habillement et chaussures (retours de marchandises) ont été les plus dynamiques alors que celles de bijouterie et joaillerie, en chute d’un cinquième, pointaient tout en bas de l’échelle. Les ventes de véhicules se sont accélérées de 16% (véhicules ferroviaires et aéronautique). Le secteur phare, les produits chimiques et pharmaceutiques, a grimpé de 10% ou 819 millions de francs. Les produits immunologiques ont gonflé d’un tiers (+646 millions de francs). Les métaux ont progressé de 9% contre 4% pour l’horlogerie. Si les instruments de précision ont crû de 1%, le secteur machines et électronique s’est effrité d’autant.

A l’exception de l’Europe (-4%), les exportations helvétiques ont gagné du terrain sur tous les marchés. La demande d’Amérique du Nord et d’Asie s’est renforcée de respectivement trois dixièmes (USA : +837 millions de francs) et de 9%. Côté asiatique, Singapour (+213 millions ; pharma) et Hong Kong (+89 millions) notamment ont brillé. Sur le Vieux Continent, la France (-375 millions) et l’Allemagne (-122 millions) ont tiré le résultat vers le bas. Le partenaire français a avant tout souffert du revers de la bijouterie et joaillerie. A l’inverse, les envois vers l’Italie ont eu le vent en poupe (+99 millions).

Importations : 7 secteurs sur 12 malgré tout en hausse

La légère baisse à l’entrée a émané de la contraction des véhicules (-320 millions de francs ; avions de ligne) ainsi que de la bijouterie et joaillerie (-186 millions). Les produits énergétiques ont également reculé (-4%). Du bon côté de la barre, on retrouve le secteur phare, les produits chimiques et pharmaceutiques (+8% ; +305 millions). Les importations de métaux se sont fortifiées d’un dixième, talonnées par celles de textiles, habillement et chaussures (+9% ; -0%). Dans les produits chimiques et pharmaceu-tiques, les matières premières et de base chimiques se sont amplifiées de 298 millions de francs contre 210 millions pour les produits immunologiques. Les principes actifs ont, par contre, battu de l’aile. Au sein du secteur machines et électronique (+6%), les machines motrices ont tiré leur épingle du jeu (+56% ; +61 millions de francs). Une hausse de 6% a également caractérisé les matières plastiques.

Sous l’angle géographique, la baisse des importations a pris pied en Amérique du Nord respectivement aux USA (-372 millions de francs ; avion de ligne). A l’inverse, les deux autres principaux fournisseurs, l’Asie (+2%) et l’Europe (+4%), ont affiché une hausse. Pour le premier, l’essor de la Chine a contrasté avec le plongeon du Viet Nam. Côté européen, les importations en provenance du Royaume-Uni (+197 millions ; pharma) et d’Italie (+153 millions) ont cartonné pendant que celles de France faiblissaient.

La bonne stratégie pour le bon marché

Votre modèle d'affaires est-il adapté à votre marché cible? N'hésitez pas à en discuter avec un conseiller de Switzerland Global Enterprise au cours d'un de nos entretiens-pays. Nos conseillers ont tout le savoir-faire requis pour vous soutenir dans vos projets d'expansion à l'international: inscription à un entretien-pays gratuit.

«Exporter demain!», 28 septembre, EPFL

Une journée de conférences, d'ateliers et de réseautage entre entreprises sera consacrée à la thématique des modèles d'affaires innovants adaptés à vos marchés-cibles. Des directeurs de PME partageront leurs expériences. Informations et inscriptions

Vidéo Entretiens-pays de Switzerland Global Enterprise: comment ça marche? 

Liens

Partager

Autres articles d''intérêt

Partenaire Premium

Partenaires stratégiques

Partenaire institutionnel

Programme officiel