Actualités

3ème trimestre 2017 : commerce extérieur à un haut niveau

Après correction des jours ouvrables, les exportations ont progressé de 2,5% et les importations de 7,4% au 3è trimestre 2017. Les échanges se sont ainsi consolidés à un haut niveau. Le solde de la balance commerciale s’est contracté de 10,3 à 8,5 milliards de francs.

3e trimestre: le commerce avec l'Asie a le vent en poupe
3e trimestre: le commerce avec l'Asie a le vent en poupe

Evolution globale

Les exportations du 3ème trimestre 2017 – corrigées des jours ouvrables – ont crû de 2,5% sur une année (réel : +1,4%). Après le trimestre précédent record (chiffres désaisonnalisés), elles se sont encore bonifiées de 0,2%. Les importations ont gonflé de 7,4% sur un an (réel : +1,6%). Par rapport au 2ème trimestre 2017, elles ont encore affiché une croissance désaisonnalisée de 0,6%. Dans les deux directions du trafic, la tendance positive s’est ainsi poursuivie, à un rythme toutefois moins soutenu.

Exportations : l’industrie MEM cartonne, la chimie-pharma ralentit

Au cours du 3ème trimestre 2017, les exportations des principaux groupes de marchandises se sont consolidées. Seuls la bijouterie et joaillerie (-17%) ainsi que le secteur papier et produits des arts graphiques (-2%) ont régressé. Si le groupe phare, les produits chimiques et pharmaceutiques, a timidement augmenté (+1%), les métaux ont continué de surfer sur la vague du succès (+12%). Les ventes de l’horlogerie se sont renforcées de 6% contre 5% pour le secteur machines et électronique. Dans ce dernier, les machines-outils ont affiché +13%. Les instruments de précision ainsi que les denrées alimentaires, boissons et tabacs (café : +6%) ont gagné 4%. Dans la chimie-pharma, l’essor des produits immunologiques a en grande partie compensé la chute des principes actifs.

Sous l’angle géographique, la demande au sein des trois principaux marchés a évolué de façon hétérogène. L’Asie (+7%) s’est montrée la plus dynamique ; ici, Singapour a remporté la palme (+41% ; chimie-pharma), suivie par Hong Kong (+19%) et la Chine (+14%). Le Japon a en revanche plongé (-19%). La hausse de l’Amérique du Nord (+4%) a pris pied aux USA (produits chimiques et pharmaceutiques). En Europe (+1%), les envois vers la Russie ont gonflé d’un tiers ; la Belgique, l’Italie et l’Allemagne ont également progressé. Le chiffre d’affaires avec la France a, lui, fondu de 503 millions de francs (bijouterie).

Croissance des importations largement soutenue

A l’entrée, quasi tous les secteurs ont eu le sourire : dix sur douze ont fait mieux qu’au 3ème trimestre 2016. Un tiers de la croissance a reposé sur les produits chimiques et pharmaceutiques (+1,1 milliard de francs). La bijouterie et joaillerie s’est montrée la plus dynamique (+20%). Les métaux ainsi que les produits chimiques et pharmaceutiques ont également présenté une croissance à deux chiffres. Dans ces derniers, les médicaments ainsi que les produits immunologiques se sont amplifiés de 19%. Dans le secteur machines et électronique (+8%), les articles électriques et électroniques ont frappé fort (+13%).

A l’exception de l’Amérique du Nord, tous les continents ont progressé. Les importations d’Asie ont bondi de 17%, poussées par les Emirats arabes unis (+486 millions de francs ; bijouterie et joaillerie). Le Japon et la Chine n’ont pas été en reste, en hausse de respectivement 17 et 6%. Côté européen (+6%), la France, l’Autriche, l’Italie et le Royaume-Uni ont grimpé entre 9 et 11% contre 7% pour l’Allemagne. L’Irlande a, quant à elle, plongé (-378 millions de francs). Le revers de l’Amérique du Nord (-10%) s’explique par la baisse des livraisons de véhicules (avions) en provenance des USA.

Septembre 2017: stagnation des exportations et hausse des importations

Après avoir brillé en juillet et août, les exportations ont stagné lors du dernier mois du 3ème trimestre 2017. Le repli des ventes de produits chimiques et pharmaceutiques aux USA a principalement plombé le résultat. A l’inverse, après leur performance du mois d’août, les importations ont continué sur leur lancée (+10%). Cette progression a reposé pour moitié sur l’Asie.

La bonne stratégie pour le bon marché

Votre modèle d'affaires est-il adapté à votre marché cible? N'hésitez pas à en discuter avec un conseiller de Switzerland Global Enterprise au cours d'un de nos entretiens-pays. Nos conseillers ont tout le savoir-faire requis pour vous soutenir dans vos projets d'expansion à l'international: inscription à un entretien-pays gratuit.

 

Liens

Partager

Autres articles d''intérêt

Partenaire Premium

Partenaires stratégiques

Partenaire institutionnel

Programme officiel