Actualités

Novembre 2017 : commerce extérieur en verve

Le commerce extérieur suisse s’est montré dynamique en novembre 2017. Après correction des jours ouvrables, les exportations ont progressé de 9,5% et les importations même de 16,4% sur un an, toutes deux dopées par la hausse des prix. En termes réels, elles ont ainsi augmenté de 4,4 respectivement 6,8%. La balance commerciale boucle avec un excédent de 2,7 milliards de francs.

A l’exception des véhicules, tous les secteurs des exportations ont eu le vent en poupe.
A l’exception des véhicules, tous les secteurs des exportations ont eu le vent en poupe.

Les exportations corrigées des jours ouvrables se sont accrues de 9,5% sur un an (réel : +4,4%). Par rapport au mois d’octobre (chiffres désaisonnalisés), elles ont gagné 1,5%. Elles tutoient ainsi leur niveau record de mai dernier. Les importations ont affiché une croissance impressionnante de 16,4% sur une année (réel : +6,8%). Après désaisonnalisation (comparaison avec le mois précédent), elles ont gonflé de 2,1%. Sur les douze derniers mois, elles dessinent ainsi une tendance clairement haussière.

Exportations : 10 groupes de marchandises sur 11 en hausse

A l’exception des véhicules, tous les secteurs ont eu le vent en poupe. Cinq d’entre eux ont même arboré une croissance comprise entre 13 et 21%. Les produits chimiques et pharmaceutiques ont apporté la plus forte contribution (+582 millions de francs).

Les exportations de métaux (+20%) et d’instruments de précision (+16%) ont cartonné. Celles du groupe machines et électronique (+256 millions de francs) se sont renforcées de 10%, galvanisées par les ventes de machines-outils pour le travail des métaux. L’horlogerie a vu son chiffre d’affaires progresser de 6%. Dans la chimie-pharma, les médicaments ont gonflé d’un dixième (+299 millions de francs) contre 7% pour les produits immunologiques (+151 millions).

La demande s’est accrue sur tous les continents. Les exportations ont bondi de 15% vers l’Amérique latine (Brésil :+37%) contre 11% vers l’Europe, le principal marché. Ici, l’Autriche, la Belgique et l’Italie ont affiché un essor de 20 à 37%. A noter également la vigueur de la France (+10%) et de l’Allemagne (+7%). La demande asiatique s’est accentuée de 10%. La Thaïlande ( +115 millions de francs ; machines), Singapour (+133 millions ; pharma) et le Japon (+171 millions ; pharma) ont pris l’ascenseur. A l’inverse, la Chine a faibli de 5%. Les ventes vers le troisième débouché, l’Amérique du Nord, ont crû de 2% (USA : +3%).

Croissance des importations largement soutenue

En novembre, les importations des douze groupes de marchandises se sont renforcées, à des rythmes différents toutefois. Celles de la bijouterie et joaillerie se sont montrées les plus dynamiques (+83% ; +541 millions de francs ; principalement retours de marchandises). Avec +545 millions de francs, la chimie-pharma n’a pas été en reste.

Les métaux se sont renforcés d’un quart (réel : +12%). Le secteur textiles, habillement et chaussures a décollé d’un cinquième contre 17% pour le groupe machines et électronique (+445 millions de francs). Dans les produits chimiques et pharmaceutiques (+15% ; réel : -0%), tous les segments ont gagné du terrain, notamment les principes actifs (+27%).

A l’exception de l’Amérique latine (-3%), les importations en provenance de toutes les régions se sont intensifiées. Avec un accroissement de 32%, l’Asie a remporté la palme. Les entrées provenant des Emirats arabes unis ont triplé (retours de marchandises de la bijouterie et joaillerie) pendant que celles du Japon et de Chine s’accéléraient de +29 respectivement +19%. Les arrivages d’Amérique du Nord ont bondi d’un quart (Canada : +167 millions de francs ; avions de ligne). En Europe (+14%), l’Irlande (+403 millions ; pharma), l’Allemagne, la France et l’Italie ont chacune arboré une hausse en centaines de millions de francs.

Documents

Liens

Partager

Autres articles d'intérêt

How should we contact you?

Partenaire Premium

Partenaires stratégiques

Partenaire institutionnel

Programme officiel