Je suis intéressé(e)
par
Actualités

Novembre 2017 : commerce extérieur en verve

Le commerce extérieur suisse s’est montré dynamique en novembre 2017. Après correction des jours ouvrables, les exportations ont progressé de 9,5% et les importations même de 16,4% sur un an, toutes deux dopées par la hausse des prix. En termes réels, elles ont ainsi augmenté de 4,4 respectivement 6,8%. La balance commerciale boucle avec un excédent de 2,7 milliards de francs.

A l’exception des véhicules, tous les secteurs des exportations ont eu le vent en poupe.
A l’exception des véhicules, tous les secteurs des exportations ont eu le vent en poupe.

Les exportations corrigées des jours ouvrables se sont accrues de 9,5% sur un an (réel : +4,4%). Par rapport au mois d’octobre (chiffres désaisonnalisés), elles ont gagné 1,5%. Elles tutoient ainsi leur niveau record de mai dernier. Les importations ont affiché une croissance impressionnante de 16,4% sur une année (réel : +6,8%). Après désaisonnalisation (comparaison avec le mois précédent), elles ont gonflé de 2,1%. Sur les douze derniers mois, elles dessinent ainsi une tendance clairement haussière.

Exportations : 10 groupes de marchandises sur 11 en hausse

A l’exception des véhicules, tous les secteurs ont eu le vent en poupe. Cinq d’entre eux ont même arboré une croissance comprise entre 13 et 21%. Les produits chimiques et pharmaceutiques ont apporté la plus forte contribution (+582 millions de francs).

Les exportations de métaux (+20%) et d’instruments de précision (+16%) ont cartonné. Celles du groupe machines et électronique (+256 millions de francs) se sont renforcées de 10%, galvanisées par les ventes de machines-outils pour le travail des métaux. L’horlogerie a vu son chiffre d’affaires progresser de 6%. Dans la chimie-pharma, les médicaments ont gonflé d’un dixième (+299 millions de francs) contre 7% pour les produits immunologiques (+151 millions).

La demande s’est accrue sur tous les continents. Les exportations ont bondi de 15% vers l’Amérique latine (Brésil :+37%) contre 11% vers l’Europe, le principal marché. Ici, l’Autriche, la Belgique et l’Italie ont affiché un essor de 20 à 37%. A noter également la vigueur de la France (+10%) et de l’Allemagne (+7%). La demande asiatique s’est accentuée de 10%. La Thaïlande ( +115 millions de francs ; machines), Singapour (+133 millions ; pharma) et le Japon (+171 millions ; pharma) ont pris l’ascenseur. A l’inverse, la Chine a faibli de 5%. Les ventes vers le troisième débouché, l’Amérique du Nord, ont crû de 2% (USA : +3%).

Croissance des importations largement soutenue

En novembre, les importations des douze groupes de marchandises se sont renforcées, à des rythmes différents toutefois. Celles de la bijouterie et joaillerie se sont montrées les plus dynamiques (+83% ; +541 millions de francs ; principalement retours de marchandises). Avec +545 millions de francs, la chimie-pharma n’a pas été en reste.

Les métaux se sont renforcés d’un quart (réel : +12%). Le secteur textiles, habillement et chaussures a décollé d’un cinquième contre 17% pour le groupe machines et électronique (+445 millions de francs). Dans les produits chimiques et pharmaceutiques (+15% ; réel : -0%), tous les segments ont gagné du terrain, notamment les principes actifs (+27%).

A l’exception de l’Amérique latine (-3%), les importations en provenance de toutes les régions se sont intensifiées. Avec un accroissement de 32%, l’Asie a remporté la palme. Les entrées provenant des Emirats arabes unis ont triplé (retours de marchandises de la bijouterie et joaillerie) pendant que celles du Japon et de Chine s’accéléraient de +29 respectivement +19%. Les arrivages d’Amérique du Nord ont bondi d’un quart (Canada : +167 millions de francs ; avions de ligne). En Europe (+14%), l’Irlande (+403 millions ; pharma), l’Allemagne, la France et l’Italie ont chacune arboré une hausse en centaines de millions de francs.

Documents

Liens

Partager

Autres articles d''intérêt

Partenaire Premium

Partenaires stratégiques

Partenaire institutionnel

Programme officiel