Actualités

Indice e-commerce B2C : La Suisse se classe deuxième du monde

L’indice e-commerce B2C, publié par la Conférence des Nations Unies sur le commerce et le développement (CNUCED), évalue la capacité d’un pays à soutenir l’e-commerce business-to-consumer. Dans l’édition 2017, la Suisse se classe deuxième, talonnant le Luxembourg (1er) et suivie par la Norvège (3e).

Femme utilisant une carte de crédit devant une tablette
Selon l’indice 2017, 89 % de la population suisse utilise Internet et 98 % possède un compte financier.

L’indice CNUCED e-commerce B2C  examine une transaction B2C d’achat en ligne et les processus impliqués Afin de vendre des produits en ligne, le fournisseur a besoin d’une présence Web et doit être en mesure d’accepter les commandes en ligne. En tant que client, il faut un accès Internet pour passer une commande. Il doit y avoir une possibilité d’échanger de l’argent contre des biens sous forme de carte de crédit, de porte-monnaie électronique, de paiement mobile, de virement bancaire ou contre remboursement (compte financier) et il faut des possibilités de livrer le produit au client. L’indice reflète la part d’individus se servant d’Internet, la part de ceux détenant une forme quelconque de compte financier, des serveurs Internet sûrs par million de personnes et le score de fiabilité postale UPU.

La Suisse fournit les serveurs Internet les plus sûrs

Selon l’indice 2017, 89 % de la population suisse utilise Internet et 98 % possède un compte financier. La Suisse est en tête du classement lorsqu’il s’agit du nombre de serveurs Internet sûrs et de la fiabilité du service postal. Ce petit pays fournit 100 serveurs Internet sûrs par million de personnes et le score de fiabilité postale UPU est de 99 %.

Au cours des dernières années, le volume de données a augmenté exponentiellement. La quantité importante de données doit être stockée dans des endroits sûrs. En tant que pays innovant, la Suisse a établi depuis longtemps une infrastructure excellente pour les transactions en ligne. Avec sa stabilité économique et politique, ses ressources humaines bien entraînées, sa protection distinctive contre les menaces physiques et les cyberattaques, c’est un pays idéal pour établir des endroits où stocker des données sensibles. En Europe occidentale, la Suisse a le 5e plus grand nombre de centres de données (datencentermap 2017).

Solides centres de données

Au cours des dernières années, l’espace utilisé pour les centres de données en Suisse a augmenté systématiquement d’environ 10-15 %. À présent, la superficie des 73 centres de données commerciaux s’élève à 180 000 mètres carrés, ce qui équivaut à plus de 24 terrains de football. Les centres de données sont opérés et utilisés par un grand nombre d’entreprises et réparties dans tout le pays. Avec le panel asut Data Center Infrastructure, la Suisse dispose d’un centre d’excellence national. asut se focalise sur la structure de la transformation numérique de la Suisse et sur la fourniture de cadres politiques, légaux et économiques pour toute l’industrie numérique.

 

Pour en apprendre davantage sur les centres de TIC et de données en Suisse, téléchargez notre feuille d’information.

Liens

Partager

Autres articles d''intérêt

Partenaire Premium

Partenaires stratégiques

Partenaire institutionnel

Programme officiel