Actualités

Un Centre pour muscles artificiels unique au monde à Neuchâtel

Grâce à une donation de la Fondation Werner Siemens, un Centre pour muscles artificiels, unique au monde, verra bientôt le jour à Microcity, l’antenne de l'EPFL installée à Neuchâtel. Dans un premier temps, il se consacrera au développement d’un système d’assistance cardiaque moins invasif pour aider les cœurs en défaillance.

Jonathan Chavanne, doctorant au LAI à Neuchâtel, avec un prototype d'anneau aortique.
Jonathan Chavanne, doctorant au LAI à Neuchâtel, avec un prototype d'anneau aortique. © EPFL | Alain Herzog

La Fondation Werner Siemens, qui soutient des projets de recherche techniques et scientifiques innovants, a attribué 12 millions de francs à un projet révolutionnaire mené au Laboratoire d’actionneurs intégrés (LAI) de l’EPFL. Ce don permettra de mettre en place un Centre pour muscles artificiels (Center for Artificial Muscles, CAM) sur le campus Microcity de l'EPFL à Neuchâtel. Le centre s'attellera prioritairement à développer un nouveau système d’assistance cardiaque peu invasif consistant en un anneau autour de l’aorte commandé par un système à induction magnétique.

« Cela fait plusieurs décennies que notre groupe travaille sur des cœurs artificiels, » explique Yves Perriard, directeur du Laboratoire d'actionneurs intégrés de l'EPFL à la RTS. « Et chaque fois, on part du principe qu'on met quelque chose dans le cœur, un petit moteur avec une hélice ou un ballonnet. Nous, on est partis d'une toute autre idée: on va sortir du cœur, enlever les valves. Pour ça, il nous faut une sorte de muscle artificiel, et on a eu cette idée de prendre des polymères électroactifs. C'est cette nouvelle technologie que nous allons utiliser dans ce centre. Dans des cas d'insuffisance cardiaque où le cœur peine à faire sa fonction de pompe, l'idée est d'aider ce cœur à pomper. »

Le nouveau Centre pour muscles artificiels collaborera étroitement avec l’ARTORG Center for Biomedical Engineering et la section de chirurgie expérimentale du Department for BioMedical Engineering de l’Université de Berne. Les deux instituts travaillent à des expériences de simulation dans le domaine de l’assistance circulatoire mécanique depuis plusieurs années.

Partager

Autres articles d''intérêt

Partenaire Premium

Partenaires stratégiques

Partenaire institutionnel

Programme officiel