Actualités

Industrie 4.0: de nombreux projets en Corée

Des investissements dans le développement technologique sont prévus en Corée. SK Hynix et Samsung Electronics projettent d’investir des milliards dans le secteur industriel. Le gouvernement coréen financera également de nouveaux projets. Les maîtres mots sont l’intelligence artificielle, les big data ou encore la réalité virtuelle.

La Corée investit des milliards dans l’industrie 4.0
La Corée investit des milliards dans l’industrie 4.0

En 2016, la Corée s’est classée troisième parmi les pays du G20, derrière les États-Unis et l’Allemagne, pour ses innovations technologiques dans l’industrie, selon le WEF. Cependant, la technologie coréenne et les investissements du pays en lien avec la compétitivité dans l’industrie 4.0 sont encore derrière ceux des États-Unis, de l’Europe et du Japon. Dans un rapport de l’Hyundai Research Institute qui évalue et compare au niveau international l’état de la recherche et du développement dans les secteurs basés sur l’industrie 4.0, la Corée obtient une note de 77,4 sur 100 pour sa technologie industrielle. Les États-Unis occupent la première place avec une note de 99,8 %, suivis par l’Europe (92,3 %) et le Japon (90,9 %). Les notes s’appuient sur le développement de chaque pays à partir de spécifications dans cinq domaines industriels: les services informatiques, les services de communication, l’électronique, l’équipement mécanique et les produits biomédicaux. La Corée a obtenu son score le plus élevé (79,4 %) dans le domaine de l’électronique, qui englobe le développement de produits dans les semi-conducteurs, les composants électroniques et les ordinateurs.

Cherchant à étendre ses investissements dans l’électronique, Samsung Electronics et SK Hynix, les leaders mondiaux dans les semi-conducteurs, projettent d’investir 32,8 milliards de dollars dans ce domaine d’ici 2024 (19 milliards pour la première, 13,8 milliards pour la seconde). Leur chiffre d’affaires en 2017 devrait excéder 89 milliards de dollars, un chiffre jamais atteint à ce jour. Grâce à une croissance forte et durable dans les DRAM et le flash NAND, leur résultat opérationnel devrait tourner autour de 40 milliards de dollars en 2017. En Corée, le secteur des semi-conducteurs est considéré comme important en tant qu’axe moteur de l’industrie 4.0, car il a explosé sur les marchés du cloud et du big data. On s’attend à une nouvelle demande en provenance des marchés de l’IA, de la robotique, de l’IoT et de la réalité virtuelle et il s’avère que ces produits jouent un rôle significatif sur ces nouveaux marchés en croissance.

De même, le gouvernement coréen projette d’investir 1,4 milliard de dollars en 2018 dans le développement des technologies au cœur de l’IA, de l’IoT, du cloud, du big data, de la communication mobile, des capteurs intelligents et des semi-conducteurs. Suite à cet investissement, 2000 centres de production se seront transformés en ce qu’on appelle des «usines intelligentes». Actuellement, les usines coréennes se situent à mi-chemin entre la production de masse chinoise grâce à l’automatisation et le modèle allemand de la production personnalisée à travers l’automatisation flexible.

Samsung mise sur l’intelligence artificielle

Samsung Electronics effectue de grandes manœuvres vers l’industrie 4.0. L’entreprise joue son avenir sur l’IA, l’IoT et les véhicules autonomes. L’activité micro-puces chez Samsung devrait connaître une demande croissante pour des puces à haute capacité et haute performance pour le traitement des données massives, et pour des chipsets destinés à des composants automobiles et à des appareils pilotés par intelligence artificielle.

IA – pour rendre la technologie IA plus interactive pour les utilisateurs, Samsung prévoit de mettre en place un écosystème ouvert basé sur l’IA dans tous ses appareils. Cette année, Samsung a lancé Bixby, un assistant numérique à commande vocale sur son smartphone Galaxy S8 et appliqué des technologies de reconnaissance vocale à des appareils domestiques, notamment des télévisions, des machines à laver et des climatiseurs.

IoT – afin de développer la technologie IoT, Samsung a créé en 2015 l’Open Connectivity Foundation avec Intel, Microsoft, Qualcomm et Electrolux et prévoit d’offrir un framework permettant une prise en main facile et une connectivité fiable entre différents appareils. Elle est à la recherche d’entreprises en lien avec l’IoT et ayant un certain potentiel de développement.

Véhicules autonomes – en 2016, elle a démarré des activités dans les composants automobiles et acheté une entreprise spécialisée dans les systèmes audio et l’«infotainment» automobile. Sur le marché des produits connectés, sur lequel elle affiche une croissance annuelle de 9 %, elle devrait améliorer sa position. En septembre 2017, elle a ouvert le Samsung Automotive Innovation Fund, qui gère 300 millions de dollars pour le développement des voitures connectées. L’entreprise a décidé d’investir 90 millions de dollars dans TTTech, un leader dans le développement de systèmes d’aide à la conduite. 

Opportunités commerciales en Corée

Vous souhaitez profiter de cette possibilité d’explorer les opportunités qu’offre l’industrie 4.0 sans engagement? Contactez notre consultant S-GE pour la Corée Alain Graf

 

Liens

Partager

Autres articles d''intérêt

Partenaire Premium

Partenaires stratégiques

Partenaire institutionnel

Programme officiel