Actualités

Les entreprises pharmaceutiques bâloises sont au premier plan de la recherche

Les deux entreprises pharmaceutiques bâloises Roche et Novartis sont les deux entreprises suisses qui dépensent le plus pour la recherche et le développement. Au niveau international aussi, elles figurent parmi les 10 premières.

Un chercheur active un appareil en laboratoire
Avec 11,4 milliards de dollars, Roche occupe le 7e rang sur la liste des entreprises dépensant le plus pour la R&D. (Photo : Roche)

Strategy&, la division de conseil stratégique de PwC, a publié sa liste des entreprises dépensant le plus pour la recherche et le développement. En tête figurent Amazon (16,1 milliards de dollars en 2017), Alphabet (13,9 milliards de dollars) et Intel (12,7 milliards de dollars), trois entreprises technologiques américaines.

Les deux entreprises leaders suisses Roche et Novartis sont elles aussi très bien placées sur le plan international. Roche occupe, avec 11,4 milliards de dollars, le 7e rang, suivie de Novartis avec 9,6 milliards de dollars au 10e rang. Nestlé, troisième entreprise suisse, occupe le 80e rang mondial. Avec les trois entreprises américaines Merck (10,1 milliards de dollars/8e rang), Johnson & Johnson (9,1 milliards de dollars, 12e rang) et Pfizer (7,9 milliards de dollars, 14e rang), trois autres entreprises pharmaceutiques figurent parmi les 15 premières.

Strategy& s’attend pour l’année prochaine à ce qu’au niveau international, les entreprises pharmaceutiques dépassent les entreprises technologiques. « Toutefois, la branche des soins médicaux dépassera l’année prochaine les plus grands dépenseurs dans la recherche et le développement : En l’espace d’une année, les dépenses R&D ont augmenté de 5,9 %. Cela devrait aider les entreprises suisses en 2018 à prendre un nouvel essor dans les budgets de R&D », déclare Alex Koster, directeur de Strategy& en Suisse, dans un communiqué de presse.

Roche et Novartis augmentent cette année également l’intensité de la recherche, donc la part des dépenses de recherche et de développement dans le chiffre d’affaires global, passant de 19,9 à 21,9 % (Roche) respectivement de 19,2 à 19,4 % (Novartis).

Pour de plus amples informations sur l’industrie pharmaceutique en Suisse, téléchargez notre factsheet.

Liens

En savoir plus sur le sujet
Partager

Autres articles d''intérêt

Partenaire Premium

Partenaires stratégiques

Partenaire institutionnel

Programme officiel