Actualités

Un professeur de l’Université de Lausanne reçoit le Prix Nobel de chimie

Jacques Dubochet, professeur honoraire de biophysique à l’Université de Lausanne, a reçu la prestigieuse distinction scientifique avec Joachim Frank de l’Université Columbia aux Etats-Unis et Richard Henderson du laboratoire de biologie moléculaire de Cambridge en Angleterre.

Jacques Dubochet
Jacques Dubochet a été récompensé pour avoir mis au point une méthode révolutionnaire d'observation des molécules, la cryo-microscopie électronique. Félix Imhof © UNIL

L’Académie royale des sciences de Suède a choisi de décerner le Prix Nobel de chimie 2017 aux trois inventeurs de la cryo-microscopie électronique. Parmi eux figure le Suisse Jacques Dubochet, professeur honoraire de biophysique à l’Université de Lausanne (UNIL). Les deux autres lauréats sont l’Allemand Joachim Frank de l’Université Columbia aux Etats-Unis et le Britannique Richard Henderson du laboratoire de biologie moléculaire de Cambridge en Angleterre. Ils vont se partager à parts égales les 9 millions de couronnes suédoises (soit environ un million de francs) dont le prix est doté.

Une nouvelle ère pour la biochimie

La cryomicroscopie électronique simplifie et améliore l’imagerie des biomolécules. Elle permet aux chercheurs de geler les biomolécules à mi-mouvement et de visualiser des processus qu’ils n’avaient encore jamais vus, ce qui est décisif pour la compréhension de base de la chimie de la vie et pour le développement des produits pharmaceutiques, explique le comité Nobel dans un communiqué. Avec leur travail, Jacques Dubochet et ses confrères ont fait entrer la biochimie dans une nouvelle ère.

La Suisse, grande productrice de Nobel scientifiques

Selon la dernière édition du classement annuel de la compétitivité établi par l'IMD, la Suisse possède le deuxième plus grand nombre de prix Nobel par million d'habitants attribués en physique, chimie, médecine et économie depuis 1950. Au total, huit helvètes ont décroché le prix Nobel de chimie jusqu'ici, y compris Jacques Dubochet. Né en 1942 de « parents optimistes », comme dévoile le CV plein d’humour publié sur le site de l'UNIL, il a obtenu son doctorat des universités de Bâle et de Genève. En 1987, il a rejoint le Laboratoire d’analyse ultrastructurale de l'Université de Lausanne, où il a effectué la plus grande partie de sa carrière.

Partager

Autres articles d''intérêt

Partenaire Premium

Partenaires stratégiques

Partenaire institutionnel

Programme officiel