Actualités

La Suisse demeure le premier centre de gestion de fortune au monde

La Suisse reste le premier pays au monde pour la gestion de fortune, d’après un rapport international publié récemment par le cabinet Deloitte. Le pays bénéficie d’une main-d’œuvre bien qualifiée pour l’économie numérique, d’une stabilité politique de longue date et d’une approche centrée sur la clientèle.

Vue sur la Paradeplatz à Zurich
Credit Suisse Group SA et UBS Group SA, les deux plus grandes banques du pays, ont connu des afflux de capitaux positifs en 2017.

D’après le dernier rapport Deloitte Wealth Management Center Ranking, la Suisse conserve sa place de tête dans les activités de gestion de fortune internationale. Ce classement examine les centres de gestion de fortune et de patrimoine dans le monde à l’aune des critères de compétitivité, de taille et de performance.

Fin 2017, des actifs internationaux à hauteur de 1 840 milliards de dollars US étaient administrés en Suisse, ce qui la place devant le Royaume-Uni et les États-Unis.

«Les banques suisses ont fait ce qu’il fallait ces dernières années, pour réduire leurs coûts et accroître leurs marges», explique Daniel Kobler, responsable Private Banking & Wealth Management chez Deloitte Suisse, dans le rapport.

Le lieu le plus compétitif et productif

La Suisse est également en haut du podium pour ce qui est de la compétitivité et la productivité. D’après le rapport, la qualité du service en Suisse est jugée la meilleure par rapport aux autres centres financiers mondiaux. En 2017, la place suisse est aussi devenue, pour la première fois, la plus productive.

Traditionnellement, la place financière Suisse est synonyme de confiance et de discrétion, d’expérience client soignée, d’environnement stable et d’expertise approfondie. Aucun autre pays ne dispose d’autant d’acteurs spécialisés dans le private banking.

Stabilité politique

Par ailleurs, le pays se place en tête du classement en matière de stabilité politique, critère de plus en plus important dans un monde d’incertitudes géopolitiques croissantes. Cela est vrai pour Singapour aussi, mais la Suisse obtient de meilleures notes pour la capacité des prestataires, notamment en termes de qualité de service et de savoir-faire numérique.

Le rapport souligne en effet que le pays maintient sa compétitivité grâce aux aptitudes numériques de sa main-d’œuvre, à son savoir-faire de longue date dans le service à une clientèle internationale, et à son approche centrée sur le client.

La Suisse reste donc l’endroit de choix pour obtenir une expérience client de premier plan,

affirme Daniel Kobler, confiant dans l’avenir de la place financière Suisse.

Factsheet: La Suisse, centre financier

En savoir plus sur le sujet
Partager
Comment souhaitez-vous être contacté ?

Partenaire Premium

Partenaires stratégiques

Partenaire institutionnel

Programme officiel