Actualités

Ghislain de Kerviler: «Les entreprises sous-estiment les risques associés aux marchés matures»

Les marchés dits «matures», tels que l'Allemagne, la France, le Royaume-Uni ou encore les États-Unis, ne sont pas, d’un point de vue culturel, très éloignés de la Suisse. Toutefois, cette proximité ne doit pas faire oublier aux entreprises l’obligation d’assistance envers leurs salariés lors de voyages dans ces pays. Ghislain de Kerviler, directeur général d’International SOS Suisse, explique pourquoi, pour ces pays en particulier, une bonne préparation est indispensable.

Ghislain de Kerviler, directeur général d’International SOS Suisse
Ghislain de Kerviler, directeur général d’International SOS Suisse

Le monde s’internationalise, les entreprises sont toujours à la recherche de nouveaux débouchés sur les marchés et les voyages à l'étranger font presque partie du quotidien. Néanmoins, les employeurs qui envoient des collaborateurs en voyage d’affaires doivent veiller à leur sécurité, quels que soient le lieu et la durée de leur séjour à l’étranger. «La sécurité n'était pas un problème par le passé, surtout en Europe», explique Ghislain de Kerviler, directeur général d'International SOS Suisse. Sa société assiste les voyageurs d'affaires en cas de maladie, d'accident, de troubles civils ou d'autres incidents à l'étranger. Mais l’attitude générale a changé depuis: «Les attentats de Paris, Bruxelles ou Berlin ont ouvert les yeux des entreprises. Elles commencent à se préoccuper des risques sur les marchés matures et dans des pays a priori sûrs.»   

Il est important pour une entreprise de savoir exactement où se trouvent ses collaborateurs et comment communiquer avec eux en cas de problème.»

Or, d’après Ghislain de Kerviler, tous les employeurs n’accordent pas suffisamment d’attention à la sécurité dans les marchés développés. «Les entreprises sous-estiment les risques associés aux marchés matures», poursuit-il. En réalité, les marchés matures sont souvent aussi compliqués que les pays en développement, mais ils comportent d'autres risques et défis. «Un exemple: si un collaborateur en voyage aux États-Unis doit être hospitalisé, c'est souvent beaucoup plus compliqué que dans un pays en développement. Par exemple, il faut garantir le paiement à l’avance et les cartes de crédit peuvent être débitées de sommes importantes.» Les défis peuvent être très complexes, explique encore Ghislain de Kerviler. «Beaucoup d’entreprises pensent avoir la situation sous contrôle; mais il ne faut pas sous-estimer la complexité des différents systèmes.»

La sécurité sur les marchés matures – quatre mesures à prendre par les entreprises

Afin de soutenir les voyageurs d'affaires et les collaborateurs expatriés, International SOS recommande aux entreprises de clarifier les éléments suivants afin d’évaluer correctement les risques:

  1. Connaître le parcours: Dans quel pays, quelles villes et quels quartiers le collaborateur séjournera-t-il?
  2. Établir le profil de risque: Qui voyage à l'étranger – âge, sexe, mission professionnelle?
  3. Moment du voyage: Quelles sont les dates des déplacements? S’agit-il de jours fériés locaux?
  4. Circonstances des déplacements: Dans quel contexte se déroule le voyage? Le collaborateur est-il soumis à des contraintes de temps?

Obligations légales

«Notre travail consiste à sensibiliser les entreprises aux risques et défis qui caractérisent les différents pays et à leur venir en aide», déclare Ghislain de Kerviler, d'International SOS. «L'obligation d’assistance est une question importante, d’ailleurs réglementée par la loi, en particulier dans les pays industrialisés.» En Suisse, par exemple, l'obligation d’assistance est régie par le code des obligations. «Il est important que l’entreprise sache exactement où se trouvent ses collaborateurs, et comment communiquer avec eux en cas de problème. Les salariés s'attendent d’ailleurs à cette protection – à juste titre! »

À propos d'International SOS

Ce réseau mondial comportant plus de 1000 antennes dans 92 pays, 26 centres d'assistance et 67 centres de soins ambulants prennent en charge les voyageurs d'affaires et les expatriés en cas de maladie, d'accident, de troubles civils ou d'autres incidents à l'étranger. Plus de 11 000 collaborateurs, dont 1400 médecins, 200 spécialistes de la sécurité et de nombreux experts sur place, travaillent jour et nuit pour assurer la sécurité des clients d’International SOS. Les programmes de prévention et d'urgence mis en place par International SOS garantissent des soins médicaux conformes aux normes internationales les plus strictes aux clients entreprises, fonctionnaires, associations et organisations non gouvernementales à l’étranger.  

Rencontrez International SOS lors de l’Aussenwirtschaftsforum

Vous souhaitez obtenir des conseils sur la gestion des risques lors de missions à l’étranger? Dans ce cas, venez discuter avec nos spécialistes pays à l’Aussenwirtschaftsforum le 26 mars 2019 à Zurich. Apprenez-en davantage sur la cybersécurité, le terrorisme, le vol et les catastrophes naturelles lors de la breakout session organisée par International SOS sur le thème de l’«Assistance sécurité pour les voyages à l'étranger». Des experts présenteront les risques et défis liés à la sécurité des voyages d’affaires et les manières dont les PME peuvent s’y préparer. 

Inscription

Liens

Partager
Comment souhaitez-vous être contacté ?

Partenaire Premium

Partenaires stratégiques

Partenaire institutionnel

Programme officiel