Actualités

Des scientifiques suisses révolutionnent la microscopie à fluorescence

Les lames de verre transparentes sur lesquelles on dépose les échantillons pour les observer au microscope n’ont quasiment pas évolué en 200 ans d’existence. Deux chercheurs de l’Institut de Microtechnique de l’EPFL Neuchâtel ont mis fin à cet oubli. Ils ont développé un nouveau type de lame qui permet de détecter des maladies graves à un stade plus précoce.

Un microscope
Copyright 2020 EPFL Alain Herzog

Utilisées dans des millions de laboratoires à travers le monde pour les analyses médicales, les lames de verre présentent l’inconvénient majeur de garder pour elles 70% de la lumière, ce qui fait qu’il est parfois difficile – voire impossible – de détecter certaines molécules, à moins qu’elles ne soient présentes en quantité importante. À l’Institut de Microtechnique de l’EPFL Neuchâtel, le chimiste des matériaux Raphaël Barbey et l’ingénieur optique Nicolas Descharmes ont développé un nouveau type de lame en verre qui permet d’augmenter jusqu’à 25 fois la quantité de lumière obtenue par rapport aux lames classiques. Cela signifie que, dans une situation idéale, ces lames révolutionnaires seraient capables de détecter la présence d’une seule molécule, là où il en faudrait 25 sur une lame standard.

Des propriétés optiques uniques

Grâce à leur structure, ces nouvelles lames ont la capacité de contrôler l’environnement électromagnétique de l’échantillon. Cela permet, notamment, d’augmenter la quantité de lumière émise par les fluorophores et de rediriger la totalité de la lumière vers le détecteur. Les images obtenues sont donc plus claires qu’auparavant ou peuvent être acquises de façon beaucoup plus rapide.

Diagnostic précoce

L’invention de Descharmes et Barbey pourrait permettre l’identification précoce de certains types de cancers, ainsi que la simplification de la lecture et de l’archivage des lames histopathologiques utilisées lors de l’analyse de biopsie. Les deux chercheurs travaillent actuellement à l’industrialisation de leur technologie, en collaboration avec le CSEM, le Centre suisse d’électronique et de microtechnique.

Guide de l’investisseur

Ce manuel informe sur les principaux avantages de l’implantation de société en Suisse, sur le climat d'investissement, les coûts de production, les impôts, l'infrastructure et les nouvelles technologies, le financement et la législation.

En savoir plus sur le sujet
Partager
Comment souhaitez-vous être contacté ?

Partenaire Premium

Partenaires stratégiques

Partenaire institutionnel

Programme officiel