Actualités

Avec le C Series, SWISS mise sur l'innovation

SWISS investit massivement dans le renouvellement de sa flotte, soit 6 milliards CHF jusqu'en 2018. A eux seuls, les nouveaux CS100/CS300 de Bombardier totalisent près de 2 milliards CHF. Par l'acquisition de cette dernière génération d'avions, SWISS mise pleinement sur l'innovation. A juste titre, comme le confirment les premières expériences.

Avec le C Series, SWISS mise sur l'innovation
Avec le C Series, SWISS mise sur l'innovation
Fourni par
SWISS Logo

Chaque fois qu'une compagnie aérienne doit remplacer un type d'aéronef, elle se trouve confrontée à une question fondamentale: faut-il acheter un appareil qui a fait ses preuves, qui peut être ponctuellement amélioré, mais dont la technologie s'avère surannée? Ou opter pour l'achat d'un tout nouvel avion, avec tous les risques que comporte une telle décision audacieuse? Lorsque SWISS a initié les réflexions sur le remplacement de la flotte des Avro RJ100, datant en partie de plus de 20 ans, il est vite apparu qu'aucun avion alors disponible sur le marché ne remplissait les exigences. Les responsables de SWISS ont donc osé faire le grand saut.

Evaluation complexe

Lors du choix du nouveau type d'aéronef, de nombreux aspects devaient être pris en compte. Combien faut-il de sièges ou d'appareils court-courriers pour proposer les liaisons souhaitées et ainsi garantir un taux de remplissage optimal des avions long-courriers pour transporter les passagers en transit? Sur le plan économique, le nouvel aéronef permet-il de perdurer sur un marché qui voit les marges chuter? Satisfait-il aux nouvelles exigences en termes de besoins de la clientèle et d'impact environnemental? Comment se présente la collaboration avec le constructeur choisi? Qu'en est-il du délai de livraison?

SWISS a trouvé les réponses à ces questions auprès du constructeur canadien Bombardier et a passé commande de 30 appareils C Series: les dix premiers du type CS100 dotés de 125 sièges, les 15 suivants du type CS300 équipés de 145 sièges. La question de savoir si SWISS choisira l'option de transformer les cinq derniers CS100 en CS300 reste ouverte. Pour Peter Koch, responsable de la flotte C Series, l'acquisition des C Series constitue un investissement dans le futur: „Les C Series nous garantissent une technologie de pointe pour les 25 prochaines années du point de vue des possibilités d'exploitation et de la maintenance. Au niveau du trafic de courte distance, cette dernière génération d'avions fixe par ailleurs de nouveaux standards en matière de rentabilité et d'écocompatibilité.“

Plus que satisfaite du produit

SWISS est la première compagnie aérienne au monde à exploiter les C Series, les trois premiers CS100 étant actuellement en service. Et le bilan parle de lui-même. „L'introduction des CS100 se déroule infiniment mieux que celle d'autres types d'appareils tels que le Boeing 787 ou l'Airbus A380. Il va de soi que nous rencontrons des problèmes initiaux, c'est tout à fait normal“, se réjouit Peter Koch. “L'aéronef engendre certes du travail, mais ne nous donne plus de fil à retordre!“

Dès le départ, il s'est avéré que le CS100 est très fiable sur le plan technique. Quant à l'écocompatibilité, elle permet de faire un bond prodigieux: une réduction de la consommation de carburant et des émissions de CO2 de 20%, ainsi qu'une baisse des émissions d'oxyde d'azote de 50% par rapport aux avions similaires. Pour les riverains des aéroports, le niveau sonore du nouvel appareil est quasiment réduit de moitié, soit de 10 à 15 décibels. La réduction des coûts de 25% par siège le rendent compétitif à des fins d'exploitation sur un marché européen marqué par une forte concurrence.

Peter Koch déploie toutefois les actuels retards de livraison, dus à des retards de production chez le motoriste. SWISS compte néanmoins toujours sur la livraison des 30 avions commandés à fin 2018. Avec le C Series, la compagnie aérienne ne cesse d'intégrer de nouvelles destinations dans son programme de vol, London City est d'ailleurs prévue à partir du 1er trimestre 2017.

Parfaitement adapté aux besoins des clients

Le nouvel aéronef ne satisfait pas uniquement le responsable de flotte, les conseillers à la clientèle sont également ravis. Gregor Koncjlia, Head of Business Sales Schweiz: „L'avion offre une nouvelle expérience de vol haut de gamme et donc le niveau de qualité envers lequel la marque SWISS s'est engagée. Sur le plan du trafic européen, la cabine distille une ambiance de vol long-courrier.“

Les retours des clients confirment cette image positive. Les sièges ergonomiques offrant nettement plus de place pour les genoux et les jambes, ainsi que le généreux espace de rangement pour les bagages à main remportent les faveurs des passagers. Il en va de même des grandes fenêtres qui rendent la cabine plus lumineuse et spacieuse. Les nouveaux appareils de Bombardier jouissent ainsi de nombreux critères de différenciation positifs. Messieurs Koch et Koncjlia s'accordent sur le fait que le C Series dispose du potentiel nécessaire pour devenir le favori du public.

Trois questions à Peter Koch, responsable de flotte C Series chez SWISS:

M. Koch, que fait exactement un responsable de flotte?

Il est le chef du personnel de l'ensemble des pilotes de la flotte. Pour le C Series, je serai l'interlocuteur privilégié d'environ 350 pilotes. Le responsable de flotte est chargé de la formation et de la formation continue, des contrôles, des questions ou thèmes techniques et opérationnels tels que les procédures de vol.

Donc une activité à temps complet?

Pas totalement, je suis également commandant de bord et vole 50% de mon temps.

Votre plus belle expérience en tant que responsable de flotte à ce jour?

Le vol du premier CS100 de Montréal à Zurich. Une expérience qui nous prend aux tripes – assurément le summum de ma carrière de pilote.

Portrait

En savoir plus sur le sujet
Partager

Autres articles d''intérêt

Partenaire Premium

Partenaires stratégiques

Partenaire institutionnel

Programme officiel