Actualités

Croissance ininterrompue au Vietnam

L’économie vietnamienne affiche des taux de croissance annuelle de plus de 6%. C’est la construction qui impressionne le plus: 9,1% de hausse au cours des neuf premiers mois de 2016. Les entreprises suisses peuvent profiter de ce boom en livrant des machines de chantier et des matériaux de construction. D’autres branches pourraient aussi en tirer avantage.
Ouvriers de la construction en Asie.
La construction est en plein boom dans les métropoles vietnamiennes d'Hanoï et d'Ho-Chi-Minh-Ville.

Les investissements dans la construction devraient rester soutenus au Vietnam en 2016 et même s’intensifier en 2017. Tableau identique pour le produit intérieur brut (PIB). Telles sont les prévisions de la banque HSBC qui prévoit une croissance de 6,2% pour l’année en cours et de 6,5% en 2017. Certes, les sociétés privées et entreprises publiques vietnamiennes créent plus de 90% de la valeur de la production brute, estimée à 45 milliards USD, mais les entreprises étrangères peuvent aussi participer à cette croissance. Pour les fournisseurs de matériaux de construction et les bureaux de conseil et d’ingénieur en travaux spéciaux, les opportunités sont nombreuses.

C’est dans les centres urbains que le boom est le plus manifeste. Hanoï et d’Ho-chi-Minh-Ville ont des besoins croissants pour le logement et les activités industrielles et commerciales. Les deux métropoles mettront en chantier de nouveaux quartiers modernes de grande ampleur, où le segment du luxe et du haut-standing aura toute sa place. L’export est aussi en plein boom stimulé par l’industrie légère. Les nouveaux accords de libre-échange rendent le Vietnam encore plus attrayant.

«Le Vietnam est un marché très stable et sa population est jeune. Les PME suisses y ont de bonnes opportunités; certaines se sont déjà positionnées sur le terrain dans les IT, comme Magnolia ou Axon Active», précise Angela di Rosa, conseillère Asie du Sud-Est chez Switzerland Global Enterprise à Zurich.

Investissements dans les infrastructures

Pour tenir le rythme de cette croissance, le gouvernement prévoit de développer massivement les infrastructures de transport, malgré des finances publiques sous tension. Le ministère du plan a présenté une liste de 68 projets prioritaires qui seront rapidement mis en œuvre par l’intermédiaire de partenariats public-privé. L’Etat ne financera qu’un tiers de la valeur de ces projets estimée à 15 milliards USD au total.

Ces projets prévoient la construction de routes de campagne, l’aménagement de systèmes d’approvisionnement en eau et d’élimination des déchets, la construction et la modernisation d’aéroports, dont l’aéroport international de Long Thành, qui sera le plus grand du pays. Comme le Vietnam entend également donner un grand coup de fouet au développement de l’approvisionnement énergétique jusqu’en 2030, le pays aura besoin de nouvelles centrales au charbon. Reste que les experts tablent aussi sur un boom des énergies renouvelables.

«Le Vietnam n’est certes pas le pays le plus facile pour faire des affaires. Les raideurs bureaucratiques et l’obstacle de la langue sont de bonnes raisons de coopérer avec un partenaire de confiance. En Asie il est généralement indispensable de bâtir un bon réseau de relations pour réussir son entrée sur le marché», conclut Di Rosa.

Liens utiles:

Ministère vietnamien de la construction

Ministère des transports

Organisme national de la construction

Liens

En savoir plus sur le sujet
Partager

Autres articles d'intérêt

Partenaire Premium

Partenaires stratégiques

Partenaire institutionnel

Programme officiel