Actualités

Dans le Rhin supérieur, la recherche devient commune

L’Université de Bâle fait partie d’un nouveau réseau de recherche. Ces deux prochaines années, elle participera avec d’autres universités du Rhin supérieur à des travaux sur le développement durable.
L’Université de Bâle fait partie d’un nouveau réseau de recherche. (image témoin)
L’Université de Bâle fait partie d’un nouveau réseau de recherche. (image témoin)

Les Universités de Fribourg, Karlsruhe, Mulhouse, Strasbourg et Coblence-Landau participent aussi au « Upper Rhine Cluster for Sustainability Research » (URCforSR), annonce l’Université de Bâle dans un communiqué. D’autres Hautes écoles spécialisées et Instituts de recherche intègrent également ce réseau. Des groupes de travail totalisant 100 chercheurs vont intensifier la coopération transfrontalière et interdisciplinaire sur le thème du développement durable. La mission du groupe, fixée pour l’instant à deux ans, débutera officiellement le 22 novembre prochain.

Le groupe de recherche est de portée européenne et sollicitera des financements européens pour des projets communs. La politique de croissance durable est la ligne directrice de travail qui englobe bien des sujets comme la fourniture d’énergie ou les facteurs culturels et linguistiques pertinents pour le développement durable. « Bien que la recherche sur le développement durable dispose d’un grand potentiel dans cette région, il n’existait en la matière, jusqu’à présent, que peu de coopération transfrontalière, et c’est ce que nous voulons changer » a déclaré Paul Burger de l’Université de Bâle qui dirige le groupe de recherche. jh

En savoir plus sur le sujet
Partager

Autres articles d''intérêt

Partenaire Premium

Partenaires stratégiques

Partenaire institutionnel

Programme officiel