Actualités

Food: un tremplin pour les marchés de croissanced’Asie

«If it sells in Hong Kong, it sells in China». La cité-Etat est un marché idéal pour prendre pied non seulement en Chine, mais aussi dans toute l’Asie.

Food: un tremplin pour les marchés de croissanced’Asie

Ce marché de consommation est particulièrement bien disposé vis-à-vis des produits suisses. C’est ce que révèle une nouvelle étude de Switzerland Global Enterprise (S-GE) qui sera publiée à l'occasion de l’événement S-GE Impulse: Food le 16 septembre à Fribourg.

La population actuelle de Hong Kong est de 7,1 millions d’habitants. Le niveau de vie est bon: il se classe à la 25e place en termes de PIB par habitant. Par ailleurs, Hong Kong accueille chaque année plus de 50 millions de touristes, dont 40 millions de Chine continentale. La ville fait aussi office de vitrine pour toute l’Asie. Et comme c’est un port franc, les droits de douanes sont très modérés.

Les consommateurs s’occidentalisent et aspirent à une alimentation plus saine

Hongkong se trouve au centre d’une immense région où la classe moyenne se développe à toute vitesse. Dans les 10 marchés où la «Ring Middle Class» (RMC) progresse le plus rapidement, les dépenses d’alimentation progressent de 9% l’an. Ces nouveaux consommateurs s’approprient de plus en plus les habitudes alimentaires de l’Occident, privilégiant les produits carnés, fromages, laitages et vins à leurs mets traditionnels.

On observe un peu partout que les nouveaux représentants de la classe moyenne aiment à afficher leur réussite sociale. Ils sont de plus en plus exigeants dans leurs achats quotidiens, notamment pour ce qui a trait à la sécurité et à la qualité des aliments. Le gouvernement local les appuie par le biais de différentes campagnes: le marché des boissons gazeuses sucrées, par exemple, a stagné ces dernières années à Hong Kong et la tendance est même à la baisse.

Beaucoup de Hongkongais mangent au restaurant et essaient de compenser le manque de légumes et fruits frais par des boissons et aliments sains et naturels préemballés, également pauvres en calories. Les fabricants suisses sont bien positionnés car ils jouissent d’une excellente réputation en termes de propreté, de fiabilité et de naturel.

Les aliments pour enfants et nourrissons enregistrent une croissance de 19% l’an, un amené à progresser encore jusqu’en 2017, avec une valeur de près de 29 milliards HKD. Cette demande massive n’est pas liée au taux de natalité mais au fait que les Chinois veulent des aliments sûrs pour leurs bébés et qu’ils affluent à Hong Kong pour acheter du lait en poudre en grandes quantités. Les exportateurs suisses disposent ici d’une opportunité unique de mettre en valeur leur réputation de fiabilité. En termes de marketing, il est recommandé aux fabricants de présenter leurs produits comme étant des compléments au lait maternel, pour des raisons culturelles.

La consommation d’alcool devrait progresser de 6% l’an ces prochaines années, une hausse stimulée par la demande de vin. Hong Kong se profile même comme une plaque tournante du commerce d’alcool en Asie, en Chine en particulier, car Hong Kong est le seul pays autorisé à y importer du vin à des conditions favorables. S’ajoute à cela la tendance du moment, l’art de marier les vins avec les mets: une bonne approche pour un exportateur voulant entrer en Chine.

Stratégies marketing

Les grandes marques misent sur l’effet d’image de Hong Kong pour ouvrir des enseignes prestigieuses dans ce paradis du shopping qu’est la cité-Etat. Les petites et moyennes entreprises en profitent pour prendre le pouls de la consommation, tâter le terrain et rassembler des impressions qui leur permettent de calibrer leurs futures stratégies asiatiques.

La PME de tradition Kägi Söhne AG l’a bien compris puisqu’elle a ouvert en 2011 une représentation à Hongkong à partir de laquelle elle rayonne dans toute la région. Une opération qui s’avère très rentable, eu égard à la tradition asiatique du cadeau: on s’offre volontiers des produits occidentaux de bonne réputation. Reste que Kägi, comme beaucoup d’autres entreprises, ne mise pas sur une adaptation de ses produits aux marchés locaux, mais ajuste simplement la taille de ses emballages en fonction des marchés.

«S-GE Impulse: Food» à Winterthour et Fribourg

Ce Forum Food de Switzerland Global Enterprise fera la part belle aux opportunités export qui se font jour dans le monde entier pour les entreprises suisses de la branche alimentaire. Le 15 septembre au Kongresshaus Liebestrasse de Winterthour et le 16 septembre la Chambre de commerce Fribourg, des spécialistes de la branche partageront leur savoir-faire et des entreprises suisses témoigneront de leur expérience: sur le marché chinois du vin, par exemple, le marché russe des technologies alimentaires ou le segment des aliments premium au Canada. Les participants recevront l’étude complète sur le marché alimentaire de Hong Kong. Les inscriptions sont ouvertes: www.s-ge.com/impulsefood.

Les 10 premiers marchés RMC Nombre de personnes qui auront rejoint la classe moyenne en 2030 (en millions) ** Chine --- 564 Inde --- 170 Brésil --- 73 Russie --- 51 Philippines --- 40 Mexique --- 40 Égypte --- 32 Turquie --- 32 Indonésie --- 31 Pakistan --- 22

Source: PwC Analysis, HSBC; selon la définition d’HSBC, les ménages de la classe moyenne disposent de 3000 à 15 000 $ de revenus ($ constants)

En savoir plus sur le sujet
Partager

Autres articles d''intérêt

Partenaire Premium

Partenaires stratégiques

Partenaire institutionnel

Programme officiel