Actualités

Impression 3D: outil d’innovation pour les PME suisses

La PME suisse F&P Personal Robotics apprend à ses robots à gérer les situations les plus variées à l’aide d’imprimantes 3D. Des produits typiques de l’industrie 4.0.

Des robots en pleine évolution

Lorsqu’on parle de révolution industrielle lorsqu’on évoque l’industrie 4.0, on pense tout de suite à la première révolution industrielle qui a vu naître la machine à vapeur, machine qui a en partie libéré l’homme du travail physique. À partir de là, les machines ont considérablement évolué et il suffit dans bien des cas d’insérer une fiche dans une prise pour les faire fonctionner. Et c’est de cette manière que Hansruedi Früh voit les choses. C’est ce que nous a révélé dans une Interview le CEO de F&P Personal Robotics. Sa société est spécialisée dans la fabrication de bras robotisés «plug & play» destinés à la robotique industrielle collaborative. On branche le robot, on l’allume et c’est parti. Ces bras robotisés ont la particularité de pouvoir apprendre. Leur mission est d’aider les humains à accomplir certaines tâches et même de gérer les imprévus.

De nouvelles possibilités grâce à l’impression 3D

Sous son doux revêtement en similicuir se cachent des douzaines de capteurs. Le bras robotique peut ainsi réagir au toucher. Mais un accident avec un humain est quasi impossible. La sécurité revêt une importance toute particulière dans la robotique collaborative. Hansruedi Früh décrit son produit en ces termes:

«Notre robot, le P-Rob, est doté d’intelligence artificielle: il est immédiatement opérationnel quel que soit le site de production. Il a été conçu pour maîtriser certains mouvements, le client n’a pas besoin de le reprogrammer. Le P-Rob est capable de percevoir son environnement. Grâce à des caméras intégrées et à des capteurs, il peut réagir aux changements survenant dans son environnement de travail et adapter son comportement en conséquence.» Sa caméra lui donne la faculté de reconnaître des objets. Pendant la phase de test, ceux sont imprimés sur l’imprimante 3D et son enregistrés au moyen d’un fichier de CAO. Dès que la caméra enregistre l’objet, le robot en reconnaît la structure et analyse la meilleure action à effectuer pour saisir l’objet. Tous ces exercices sont enregistrés dans le logiciel. Le client n’a donc pas besoin de le reprogrammer.

S’associer avec des partenaires internationaux

Une entreprise comme F&P, qui participe de cette révolution industrielle, doit s’intégrer à des réseaux internationaux, estime Hansruedi Früh, d’autant qu’elle est encore jeune: «Nos produits sont faits pour l’industrie 4.0. Nous avons intégré l’internet des objets. Nous n’en sommes qu’au début et devons encore progresser. Nous sommes une startup qui entend intégrer régulièrement toutes les caractéristiques propres à l’industrie 4.0».

Pour en savoir plus sur le bras robotisé de F&P Personal Robotics, ainsi que sur le positionnement international de cette PME suisse: voir notre Podcast (en allemand)..

Forum du commerce extérieur 2016 sur le thème de l’industrie 4.0

Ne manquez pas ce tournant historique et profitez du Forum du commerce extérieur dédié à l’industrie 4.0 pour n discuter de cette thématique avec nos conseillers et orateurs L’événement aura lieu le 21 avril à Zurich. Les inscriptions sont ouvertes. Plus d'articles sur la question dans notre Dossier: «Industrie 4.0»

En savoir plus sur le sujet
Partager

Autres articles d''intérêt

Partenaire Premium

Partenaires stratégiques

Partenaire institutionnel

Programme officiel