Actualités

Indicateur export des PME au 3e trimestre 2015: l’humeur est au plus bas en raison du franc fort

Les attentes à l’export des PME suisses au seuil du 3e trimestre sont au plus bas. C’est ce que reflète le sondage trimestriel de Switzerland Global Enterprise (S-GE) réalisé auprès d’un échantillon de plus de 200 PME exportatrices. Près des trois quarts d’entre elles annoncent des volumes à l’export en baisse pour cause de surévaluation du franc. Le baromètre des exportations du Credit Suisse indique lui que la demande étrangère est toujours en progression. À noter que pour les PME suisses, le niveau de la demande est globalement indépendant de la situation du taux de change. En ne tenant compte que de la demande étrangère, la croissance des exportations se situerait 5 points au-dessus de ce qu’elle est actuellement. 

KMU-Exportindikator 3. Quartal 2015: Frankenstärke sorgt für Rekord-Stimmungstief
Le baromètre des exportations du Credit Suisse, qui reflète la demande étrangère de produits suisses, indique actuellement 1,04, soit une valeur équivalant à la moyenne pluriannuelle fixée à 1,00, qui signale une croissance des exportations. Et ce, pour le troisième trimestre consécutif.    Selon Bettina Rutschi, Senior Economist au Credit Suisse, «la reprise économique aux Etats-Unis au pro-chain trimestre agira à nouveaux comme stimulant de la demande pour les PME exportatrices suisses. L’embellie s’accélère également en Europe envoyant des signaux positifs. Quant à la crise grecque, elle ne devrait avoir aucun effet direct sur les exportateurs suisses compte tenu de l’infime poids de la Grèce dans les exportations totales de la Suisse (0,4%). Le baromètre des exportations du Credit Suisse ne rend compte cependant que la demande étrangère indépendamment de l’évolution des cours de change. Selon nos calculs et en ne tenant compte que de la demande étrangère, la croissance des exportations devrait être actuellement 5 points au-dessus de ce qu’elle est en réalité. Ainsi la forte appréciation du franc affaiblit considérablement les exportations suisses. »   «La situation des PME exportatrices suisses ne s’est malheureusement pas améliorée depuis l’abandon du cours plancher euro-franc», explique Alberto Silini, chef conseil à S-GE, «bien au contraire. L’indice a chuté à 43,3, la valeur la plus basse jamais atteinte depuis son lancement en 2010». L’indice combine les attentes à l’export des PME interrogées pour le 3e trimestre et les exportations réelles effectuées au trimestre écoulé. Le nombre de PME pointant l’effet négatif du franc fort a largement augmenté: 74% des PME déplorent l’impact du franc fort aujourd’hui, contre 67% au dernier trimestre. «Pour pallier la situation du franc fort, les PME ont décidé d’optimiser leurs achats: c’est la première mesure qu’elles comptent mettent en œuvre. Elles envisagent aussi de réduire leurs coûts de production et d’augmenter leurs prix. Par contre, elles sont moins nombreuses qu’au trimestre précédent à planifier une réduction des coûts salariaux. L’indice montre également que 24% des entreprises comptent prospecter de nouveaux marchés, contre 20% au trimestre précédent. Nous recommandons aux PME d’aller dans ce sens: quelles que soient les réductions de coût nécessaire, il faut se lancer à la conquête de nouveaux marchés export, pour créer de la croissance à long terme.»    L’interview vidéo de Bettina Rutschi, Senior Economist au Credit Suisse, et d’Alberto Silini, Head of Consultancy chez Switzerland Global Enterprise, sur l’actuel climat export est disponible à l’adresse: youtu.be/807mF9QeqUE

L'indicateur export des PME pour le 4e trimestre 2015 sera pu-blié le 8 octobre 2015.

Documents

Liens

Partager

Autres articles d'intérêt

Partenaire Premium

Partenaires stratégiques

Partenaire institutionnel

Programme officiel