Actualités

Industrie 4.0: contrôle total par des processus optimisés

Caroline Magerl-Studer, CEO du fabricant de cosmétiques M. Opitz & Co., utilise au sein de son entreprise certaines avancées de la quatrième révolution industrielle. Interview.
Homme en blouse blanche tenant une tablette
L'intégration des processus de fabrication via le numérique permet un meilleur contrôle de la fabrication

Caroline Magerl-Studer, vous dites que M. Opitz & Co. est déjà entrée dans l’ère de l’industrie 4.0. Vous allez en outre présenter la façon dont vous opérez la transformation numérique de votre entreprise lors du Forum du commerce extérieur «Industrie 4.0: des modèls d'affaires pour demain» le 21 avril prochain.

Dans quelle mesure la quatrième révolution industrielle est-elle vitale pour votre entreprise?

Etant donné que notre société est une petite entreprise familiale avec des moyens financiers limités, il est indispensable que nous intégrions dès maintenant l’ère du 4.0.

Quelles mesures appliquez-vous pour adapter votre entreprise à l’industrie 4.0?

Dans un premier temps, nous avons interconnecté toutes nos balances afin de contrôler chacune des matières premières, de la réception de la marchandise à l’introduction dans la machine de remplissage.

En termes de compétitivité, comment les PME suisses orientées vers l’export peuvent-elles elles aussi tirer profit des dernières tendances en matière d’automatisation (par ex. l’internet des objets)?

Plus on en sait sur les clients, mieux on est armé pour leur proposer des offres personnalisées et plus vite on peut réagir à leurs besoins qui évoluent constamment.

Qu’avez-vous pensé de l’année 2015 pour les exportations de votre entreprise, une année marquée par le choc du franc?

Lorsqu’une entreprise familiale comme la nôtre est particulièrement tributaire des exportations, ce type de décision radicale impose de nombreuses mesures d’urgence en interne et en externe. Nous avons fait ce qu’il fallait et pouvons à nouveau voir l’avenir sereinement.

Quels sont vos espoirs à l’export pour l’année 2016 qui promet d’être mouvementée?

De nouvelles adaptations de prix et toujours beaucoup de flexibilité. Mais aussi de grandes opportunités pour conquérir de nouveaux marchés.

Cette interview a été publiée le 23 mars 2016 dans le spécial «Aussenhandel» de la Handelszeitung.

En savoir plus sur le sujet
Partager

Autres articles d''intérêt

Partenaire Premium

Partenaires stratégiques

Partenaire institutionnel

Programme officiel