Actualités

Industrie 4.0: une nouvelle ère à l’export

La quatrième révolution industrielle de l’histoire économique – l’industrie 4.0 – est en marche: une nouvelle ère s’ouvre pour les exportateurs suisses.

Les entreprises exportatrices suisses pourront profiter de cette révolution. Et plutôt deux fois qu’une. On peut même affirmer que l’industrie 4.0 fait vraiment écho aux besoins des entreprises présentes à l’international, comme aucun autre tournant majeur.

Voyons de quoi il retourne. L’industrie 4.0 est au fond l’utilisation pragmatique et efficace des options qui s’offrent actuellement aux entreprises, et tout particulièrement aux industries productives, du fait des dernières avancées en matière de technologies numériques.

Les principaux objectifs de l’industrie digitalisée sont:

  • d’améliorer en continu la productivité de tous les processus impliqués dans la mise à disposition d’un produit ou d’un service durant tout le cycle de vie d’un produit ou d’un service
  • de maintenir les distances les plus courtes possibles (entre l’idée et le produit, sa vente et son entretien)
  • de planifier et d'agir au plus près des besoins des clients
  • de simplifier et d'accélérer les processus administratifs complexes.

En bref, il s’agit d’optimiser les chaînes de valeur, en particulier les flux transfrontières, afin de libérer du temps et des ressources pour se consacrer, par exemple, à de nouvelles idées, des innovations et des investissements, en d’autres termes, raccourcir le cycle d’innovation, car aujourd’hui plus que jamais il faut rester à l’affût en matière de commerce international.

Cette année, Switzerland Global Enterprise traitera de la thématique de l’industrie 4.0 avec la plus grande attention, notamment en aidant les PME vouées à l’international à intégrer cette nouvelle donne dans leurs projets d’export ou d’expansion internationale. En particulier lorsqu’il est question d’intégrer des réseaux de création de valeur ou de producteurs ou de mettre en place des modèles transnationaux de coopération commerciale.

Un dossier sur la question des industries du futur a été mis en ligne sur le site Internet de Switzerland Global Enterprise. Et nous publierons régulièrement des informations sur l’évolution de l’Industrie 4.0 à l’usage des exportateurs dans export. news. L’industrie 4.0 sera également le thème-phare du Forum du commerce extérieur 2016, qui explorera en particulier les applications possibles qui s’offrent aux PME exportatrices, les avantages pratiques et les tendances qui se profilent. L’industrie 4.0 ouvre des défis mais aussi de multiples opportunités à l’industrie suisse de demain.

Et les entreprises suisses sont bien parties pour tirer le meilleur parti possible de l’industrie 4.0 et jouer un rôle d’avant-garde. Par exemple 6% des travailleurs en Suisse occupent un poste dans des secteurs technologiques ou dans la recherche, un taux record en Europe. Aucun autre pays ne crée autant de valeur que la Suisse dans la production industrielle. Pas étonnant, si l’on en croit les classements internationaux: la Suisse s’y classe parmi les premiers en matière de force d’innovation.

Cette révolution donne ainsi aux exportateurs la possibilité de consolider leurs positions et de renforcer leur compétitivité. Car ils ne doivent pas s’endormir sur leurs lauriers. Qui rate le coche de l’industrie 4.0 risque de se faire rattraper par la concurrence. Mais en Suisse le risque est limité: les acteurs économiques en général et les exportateurs en particulier ont en effet déjà montré qu’ils étaient capables de relever les nouveaux défis liés aux technologies et d’en sortir gagnants en mettant au point des solutions innovantes pour progresser sur le marché global.

En dernière analyse, l’industrie 4.0 n’est ni plus ni moins que l’utilisation groupée et concertée de nouvelles technologies pour le progrès économique et le bien-être commun. Ce qui est nouveau, c’est essentiellement la forme concentrée, ce qui à plus ou moins long terme offre aux entreprises suisses ayant pris le coche de l’industrie 4.0 de nombreuses opportunités commerciales, qu’elles soient initiatrices de nouvelles idées, innovatrices, productrices ou fournisseurs de composants pour l’industrie de demain.

Mais il n’y a pas qu’en Suisse que les entreprises veulent suivre les préceptes de l’industrie 4.0: la tendance est mondiale. Partout, on s’équipe et on se dote de nouvelles infrastructures pour se préparer et mettre en œuvre de nouveaux savoir-faire, technologies et services. Les précurseurs sont les entreprises des pays où l’industrie 4.0 porte déjà ses fruits. Le phénomène se développe ainsi selon deux axes: vers l’intérieur, dans le but d’optimiser ses performances et sa compétitivité, et vers l’extérieur, pour donner de nouvelles impulsions de croissance aux différents marchés et secteurs et s’ouvrir de nouvelles perspectives.

Forum du commerce extérieur 2016, 21 avril à Zurich

Pour en savoir plus sur cette thématique, consultez notre Dossier «Industrie 4.0»

En savoir plus sur le sujet
Partager

Autres articles d'intérêt

Partenaire Premium

Partenaires stratégiques

Partenaire institutionnel

Programme officiel