Actualités

Le factoring, instrument financier innovant pour les PME : s’assurer des liquidités immédiates et éviter les défauts

Dans le cadre de leurs activités transfrontières, les PME s’exposent au risque que leurs clients ne règlent pas à temps leurs factures, ou qu’ils ne les règlent pas du tout. En transférant ses créances non recouvrées à un partenaire de factoring, les PME s’assurent des liquidités immédiates tout en évitant le risque de défaut de paiement. Avec Business Easy Factoring, le Credit Suisse lance une solution simple répondant de manière ciblée aux besoins des petites et moyennes entreprises.

De nombreuses PME sont spécialisées dans certaines niches bien définies et mènent à bien leurs activités dans le monde entier comme des «champions cachés». Mais en facturant des livraisons de marchandises à l’étranger, elles s’exposent également à certains risques. En fonction du pays, il arrive sans cesse que les délais de paiement soient prolongés ou qu’ils ne soient pas respectés. Si les factures ne sont pas réglées à temps, les PME peuvent alors se retrouver en manque de liquidités. Si une créance n’est pas recouvrée, s’imposer à l’étranger s’avère souvent compliqué et les perspectives de réussite sont incertaines. Le risque de défauts de paiement est en outre très élevé dans certaines régions et certains pays.

Transférer les factures ouvertes en toute simplicité

Le factoring permet d’éviter de tels risques dans le cadre d’activités transfrontières. Ainsi, une entreprise cède ses créances ouvertes à un factor, par exemple une banque. En contrepartie, il reçoit immédiatement des liquidités. Cette démarche présente un avantage de taille: les exportateurs n’ont plus à attendre le règlement de la facture et peuvent disposer de liquidités immédiates. Ces dernières peuvent servir à l’achat de matières premières ou au paiement des salaires. Autre intérêt, l’entreprise est efficacement couverte contre les défauts de paiement puisque l’assureur partenaire du factor assume le risque de perte.

Réduire les coûts grâce à des liquidités immédiates

Comme toute forme de financement, le factoring implique également certains coûts. En échange de l’avance des montants des factures, un taux doit être versé. Dans l’environnement actuel où les taux atteignent des niveaux historiquement bas, il reste néanmoins très avantageux. Une commission, comparable à une prime d’assurance, est également due pour la prise en charge du risque de défaut. Son montant est calculé en fonction du risque des transactions effectuées dans le pays de destination correspondant. Celui-ci est relativement faible dans la plupart des pays européens, mais très élevé dans certaines régions d’Amérique du Sud ou d’Afrique.

Dans la pratique, ces frais peuvent cependant être rapidement payés en une seule fois. Si une PME dispose plus rapidement de liquidités grâce au factoring, elle peut alors payer plus tôt ses fournisseurs et profiter d’escomptes parfois généreux. De plus, un seul défaut de paiement peut avoir de graves conséquences: par exemple, en cas de créance supérieure à 100 000 francs, une entreprise avec une marge bénéficiaire de 10% doit dégager un million de francs supplémentaire afin de compenser la perte subie. Pour de nombreuses entreprises, une telle augmentation du chiffre d’affaires en un an est impossible.

Business Easy Factoring est spécifiquement adapté aux PME

Jusqu’à présent, les PME réalisant un chiffre d’affaires inférieur à 10 millions de francs ne pouvaient pas obtenir d’Inhouse Factoring, dans le cadre duquel la gestion des débiteurs restait à la charge de l’entreprise. C’est une des raisons pour lesquelles cette forme de financement a été jusqu’à présent surtout utilisée en Suisse par des moyennes et plus grandes entreprises comme les grossistes. Cependant, la pratique a montré que même des PME bien établies et présentes sur le marché depuis de nombreuses années étaient intéressées par une telle solution. Afin de répondre à ce besoin, le Credit Suisse a lancé Business Easy Factoring début 2015.

La principale différence avec le factoring traditionnel est que les créances ne sont pas vendues mais simplement cédées, c’est-à-dire transférées. Il est également possible de suivre une procédure discrète permettant de ne pas informer les débiteurs. Dans le cadre d’un crédit contre cession, l’entreprise peut alors accéder rapidement à des moyens financiers sans formalités excessives. L’organisation technique est très simple: la PME envoie une liste de ses créances ouvertes via la plate-forme FactoringNet. Celle-ci est ensuite automatiquement contrôlée. En cas de couverture d’assurance suffisante, les montants correspondants sont presque immédiatement provisionnés sur le compte courant en tant que limite de découvert.

Quelques conditions à remplir

Toutes les entreprises réalisant un chiffre d’affaires annuel compris entre 0,5 et 10 millions de francs peuvent bénéficier de Business Easy Factoring si elles sont principalement actives en Suisse ou dans un pays européen. Pour qu’une créance puisse être transférée, elle doit en outre être incontestable: le fait que la marchandise ait été livrée ou que la prestation de services ait été fournie doit pouvoir être prouvé. La PME doit par ailleurs disposer d’une tenue des livres irréprochable étant donné que la gestion des débiteurs reste à la charge de l’entreprise. Avec Business Easy Factoring, seules les créances à d’autres entreprises peuvent être avancées. Les factures dans le domaine privé ne sont pas prises en compte.

Business Easy Factoring, Inhouse Factoring ou Full Service Factoring: il existe une solution optimale répondant aux besoins spécifiques de chaque exportateur. Le factoring peut être doublement rentable: en effet, disposer de liquidités flexibles et éviter les défauts de paiement peuvent devenir un avantage compétitif déterminant dans le contexte économique difficile de notre époque.

S’assurer des liquidités et couvrir les risques

Une offre adaptée permet de trouver une solution appropriée pour chaque entreprise:

Business Easy Factoring: Cession (transfert) des créances au partenaire de factoring. Les moyens financiers sont mis à disposition sous forme de crédit. Il est possible d’informer le débiteur du transfert.

Inhouse Factoring: Vente des créances au partenaire de factoring. Il est possible d’informer le débiteur du transfert. La gestion des débiteurs reste à la charge de l’entreprise.

Full Service Factoring: Vente des créances au partenaire de factoring. Le débiteur est informé du transfert. Le factor prend également en charge la gestion des débiteurs.

 

 

 

En savoir plus sur le sujet
Partager

Autres articles d'intérêt

Partenaire Premium

Partenaires stratégiques

Partenaire institutionnel

Programme officiel