Actualités

Le premier fonds européen diversifié en crypto-monnaies

La société Crypto Fund AG basée à Zoug lance le Cryptocurrency Fund, un produit investissant dans les principales crypto-monnaies bien établies comme le Bitcoin, l’Ether ou le Ripple. Ce fonds suisse sera homologué par la FINMA et constitue le premier véhicule de placement diversifié en actifs numériques réservé aux investisseurs institutionnels.

Bitcoin en or avec billet de banque
Le Cryptocurrency Fund sera le premier fonds réglementé au monde investissant en crypto-monnaies.

L’équipe de Crypto Fund est chapeautée par l’expert en monnaies cryptographiques Jan Brzezek, qui collaborait jusqu’à récemment avec le président d’UBS Asset Management et d’UBS Group EMEA et a également été nommé Group Innovation Expert par UBS. L’équipe est complétée par d’autres professionnels de la finance chevronnés et soutenue par des entrepreneurs suisse de renom : Tobias Reichmuth, CEO et fondateur de la fameuse société de gestion de fonds d’infrastructure SUSI Partners AG a rejoint Crypto Fund AG en tant qu’investisseur fondateur et président du conseil d’administration. Avec l’investisseur et expert en fintech Marc P. Bernegger ainsi que d’autres professionnels expérimentés de l’industrie financière dont le nom sera communiqué prochainement, ils soutiennent la rapide croissance de Crypto Fund AG.

Premier fonds réglementé du monde

Jan Brzezek, CEO de Crypto Fund AG, explique : « Nous avons pris conscience de la demande croissante des investisseurs qualifiés pour une passerelle réglementée et transparente vers les crypto-monnaies et réalisé que ce nouveau sous-jacent devait être adossé à un cadre légal reconnu et éprouvé permettant aux investisseurs qualifiés d’investir dans les monnaies cryptographiques. Contrairement au fonds indiciel (ETF) des frères Winkelvoss que la SEC a refusé d’autoriser, nous utilisons la structure de fonds suisse bien établie définie dans la loi sur les placements collectifs de capitaux et prévoyant une séparation claire du gérant de fortune, de la société de gestion du fonds et de la banque dépositaire. Le fonds se caractérisera par une large diversification et ne sera pas coté en bourse. Il s’adressera exclusivement aux investisseurs qualifiés. »

M. Reichmuth ajoute : « Les investisseurs privés et institutionnels témoignent d’un vif intérêt pour les monnaies cryptographiques en tant qu’instrument de réserve de valeur déflationniste indépendant des banques centrales. L’accès à l’exécution et à l’entreposage sûr via un instrument réglementé faisait défaut jusqu’ici. Le Cryptocurrency Fund™ sera le premier fonds réglementé du monde à offrir un accès sûr et aisé à l’univers des crypto-monnaies qui se développe rapidement. »

La Suisse offre la sécurité et la stabilité requise pour les actifs numériques

Le choix de la Suisse comme domicile du fonds n’est pas un hasard. M. Bernegger commente : « La notion de « Crypto Valley » a été acceptée en peu de temps et se réfère à la concentration des sociétés et de fondations de crypto-monnaies dans la région de Zoug et Zurich. Il est également important de souligner que la Suisse, réputée pour ses compétences en gestion de fortune et sa réglementation stable, a déjà accepté les devises virtuelles comme une classe d’actifs à part entière. En outre, les montagnes suisses constituent un entrepôt sûr et éprouvé pour les actifs numériques. »

Le Cryptocurrency Fund de la société Crypto Fund AG basée à Zoug est un produit indiciel géré passivement conformément à la loi sur les placements collectifs de capitaux (LPCC) et offrant aux investisseurs professionnels un accès réglementé aux portemonnaies. L’indice des crypto-monnaies est calculé par un promoteur réputé et se compose des principales devises virtuelles en termes de capitalisation du marché et de liquidité. Cela garantit une large diversification conduisant à une diminution de la volatilité du fonds tout en permettant de profiter de l’émergence de nouvelles crypto-monnaies et de la forte croissance de celles-ci.

Le lancement du fonds est prévu pour le quatrième trimestre 2017. Les premières discussions avec la FINMA ont déjà eu lieu.

Source : communiqué de presse via startupticker.ch

Liens

Partager

Autres articles d''intérêt

Partenaire Premium

Partenaires stratégiques

Partenaire institutionnel

Programme officiel