Actualités

Les produits alimentaires suisses de qualité ont la cote

La branche alimentaire suisse brille par la qualité de ses produits, tant sur les marchés proches, comme la Scandinavie, que dans les pays plus lointains comme les Etats du Golfe. Tous ces pays ont leurs avantages et leurs inconvénients. Etat des lieux lors du forum «Impulse: Food» le 27 octobre à Fribourg.
Caddie entre deux rayons.
On trouve des produits alimentaires suisses dans le monde entier dans le segment premium.

Golfe: règlementation particulière

Dans les Etats du Golfe, les aliments doivent être halal. En d’autres termes, ils doivent être conformes à certaines exigences et sont contrôlés par les autorités. Pour répondre aux exigences, les entreprises doivent adopter un management de qualité irréprochable et former leurs collaborateurs. «Pour être en mesure de livrer des produits halal, l’entreprise soit être certifiée et subir un audit annuel. Christof Züger, CEO de Züger Frischkäse AG sait de quoi il parle.

Les pays scandinaves réservent aussi quelques surprises aux exportateurs. En Suisse, la dénomination «sans lactose» signifie que le produit fini contient moins de 0,1% de lactose. En Finlande, le taux de lactose doit être inférieur à 0,01%. Mais tous les pays du Nord ne sont pas identiques. Chaque pays a ses particularités, les conditions doivent être vérifiées au cas par cas.

Toutes les tendances vont dans la même direction

En Scandinavie, plus les produits sont naturels, moins ils sont transformés, plus ils sont appréciés. La tendance va aussi au «sans lactose» et aux produits sans gluten.

Priorité donc à la santé, mais aussi aux produits «convenience». «Dans notre monde globalisé, on constate aussi une globalisation des trends», souligne Philipp Straehl, conseiller d’entreprise à Dubaï. «Il faut aussi faire une nette distinction entre les aliments bon marché et les aliments de qualité supérieure. Les aliments certifiés et les produits fonctionnels sont très prisés».

Les PME suisses doivent privilégier le segment premium

Tant dans le Golfe qu’en Scandinavie, la demande de produits alimentaires est en hausse dans le segment premium comme dans les aliments bon marché. Il n’y a plus beaucoup d’espace pour les produits de classe intermédiaire. «Dans le bon marché, les produits suisses n’ont aucune chance de rivaliser avec la concurrence».

Forum «Impulse: Food»

Quelles stratégies appliquer pour réussir à l’international? Comment établir une démarche qualité et rester compétitif? Quels marchés privilégier? Les PME du secteur alimentaire trouveront des réponses à toutes ces questions lors du prochain forum Food à Fribourg le 27 octobre 2016 et à Baden le 8 novembre (en all.)

Foires 2016/17:

Liens

Partager

Autres articles d'intérêt

Partenaire Premium

Partenaires stratégiques

Partenaire institutionnel

Programme officiel