Actualités

Mongolie, Kazakhstan, Ouzbékistan: opportunités commerciales sur l'ancienne route de la soie

La chute des prix des matières premières et le recul des investissements directs étrangers ont conduit à un refroidissement du climat d’investissement dans les pays de l’ancienne route de la soie. Mais la Mongolie, l’Ouzbékistan et le Kazakhstan restent intéressants pour les investisseurs étrangers.
Camion au sortir d’une mine.
Matières premières: vitales pour la Mongolie.

Pendant le boom des années 2010 à 2014, la Mongolie comptait parmi les économies à plus forte croissance. Aujourd’hui la dynamique a ralenti. Ce pays de 3 millions d’habitants souffre de la baisse du cours des matières premières, du recul des IDE et d’une situation budgétaire préoccupante.

Après une hausse de 2,3% en 2015, le produit intérieur brut (PIB) chutera à 0,4% en 2016 selon une estimation du Fonds monétaire international (FMI). Au 1er trimestre 2016, les autorités mongoles faisaient état d’une hausse du PIB de 3,1%, soit un rebond alimenté par l’industrie, la construction (+10,7%) et l’agriculture (+3,7%), tandis que les services accusaient une baisse de 2,2%.

Malgré les difficultés actuelles, les perspectives à moyen terme restent encourageantes en Mongolie. Le FMI table en effet sur une reprise vigoureuse de la croissance: il prévoit 2,5% en 2017 et 5,7% en 2018. Ces espoirs sont fondés, d’une part, sur l’hypothèse d’une remontée du cours des matières premières et, d’autre part, sur la seconde phase de la construction de la mine d’or et de cuivre d’Oyou Tolgoï qui devrait démarrer avant la fin de l’année.

La Mongolie développera également ses infrastructures. La priorité sera donnée au transport de marchandises vers les frontières afin de faciliter l’expédition de charbon. Le vieux projet de ligne ferroviaire entre Tavan Tolgoï en Mongolie et Gashuun Sukhait à la frontière chinoise sera financé par le «Chinggis Bond» («emprunt Genghis») et la Banque mondiale pour un montant de 255 millions USD.

Le Kazakhstan mise sur les mesures incitatives

Pour stimuler les investissements nationaux et étrangers, le Kazakhstan propose aux entreprises une large palette d’incitations. Les investissements seront encouragés par des crédits subventionnés, des allégements fiscaux et des prestations en nature. Dans les secteurs considérés comme prioritaires par le gouvernement, l’avantage pourra atteindre jusqu’à 30% du montant de l’investissement. Quant aux dix zones économiques spéciales du pays, elles offrent en plus des exemptions fiscales et douanières.

Seules les entreprises enregistrées au Kazakhstan peuvent bénéficier de ces avantages, quelle que soit leur origine. Pour obtenir des renseignements, les investisseurs étrangers devront s’adresser à l’agence kazakhe de promotion économique Kaznex Invest ou au Comité d'investissement du Ministère de l’investissement et du développement .

L’Ouzbékistan améliore le climat d’investissement

Pour les investisseurs, les atouts de l’Ouzbékistan sont nombreux: immenses réserves de matières première (hydrocarbures, minerais non-ferreux et nobles, uranium et matériaux de construction), coton brut, fruits et légumes, un bassin de consommation important grâce aux 32 millions d’habitants du pays, des coûts de production modérés et sa situation au cœur de l’Asie centrale. Les lacunes à combler sont importantes sur le plan technologique dans tous les secteurs économiques; les opportunités commerciales sont donc prometteuses. Le développement macro-économique du pays se fait dans la stabilité.

Le gouvernement souhaite attirer des capitaux de l’étranger. Dans cette perspective, il a pris de nombreuses mesures pour améliorer le climat d’investissement: programme de développement pour l’industrie et les infrastructures et autres encouragements de l’Etat, incitations fiscales, préférences douanières, ainsi que divers avantages comme la mise à disposition de terrains. Les conditions sont particulièrement attrayantes dans les zones franches.

S-GE vous aide à faire vos premiers pas en Asie centrale

Pour toute question d'expansion en Asie centrale, n’hésitez pas à contacter notre conseiller en Suisse ou le Trade Point à Astana au Kazakhstan.

Liens

Partager

Autres articles d''intérêt

Partenaire Premium

Partenaires stratégiques

Partenaire institutionnel

Programme officiel