Actualités

NeoGenomics installe son siège européen en Suisse

Le prestataire américain de services d'essais en oncologie a choisi le canton de Vaud pour ouvrir sa première antenne étrangère.

Laboratoire biopharma
L’implantation de NeoGenomics a été soutenue et accompagnée par le GGBa.

Soutenue et accompagnée par le GGBa, la société américaine NeoGenomics a établi un siège régional à Rolle, dans le canton de Vaud. Avec 245 millions de francs de chiffre d’affaires en 2016, la multinationale cotée au Nasdaq est parmi les spécialistes du diagnostic et des essais cliniques pour lutter contre le cancer. Fondée en 2001 en Floride, elle emploie 1000 collaborateurs aux Etats-Unis et a maintenant décidé de s’attaquer au marché européen.

Le marché mondial du test clinique dans le domaine oncologique est estimé à 2-3 milliards de francs. L’Europe représente environ un quart de ce potentiel. Il était donc fondamental pour NeoGenomics de se rapprocher des grands groupes pharmaceutiques actifs sur le vieux continent.

Exploiter le bassin de talents locaux

Pour son expansion en Europe, NeoGenomics était à la recherche d’un site irréprochable du point de vue logistique disposant d’un bassin de recrutement qualitativement exceptionnel. Située entre Lausanne et Genève et à proximité d'universités prestigieuses, la ville de Rolle remplit les deux conditions. La multinationale va embaucher 14 personnes dans un premier temps. Elle prévoit de porter ses effectifs à 50 collaborateurs, essentiellement locaux, suivant l’évolution des affaires. « Nous ne prévoyons pas de transférer de manière fixe des expatriés américains en Suisse. Si l’on mandate des dirigeants ou des chercheurs depuis notre siège, ce ne sera que temporairement, pour amorcer les opérations », explique au Temps le directeur financier de la société, George Cardoza.

Partager

Autres articles d''intérêt

Partenaire Premium

Partenaires stratégiques

Partenaire institutionnel

Programme officiel