Actualités

Robotisation. L’industrie suisse en recherche de toujours plus d’innovation

Fortement industrialisée et constamment à la recherche d’innovations de pointe, la Suisse offre un terreau idéal aux entreprises qui sont en mesure d’apporter des solutions de robotisation et d’automatisation de leurs process. Un récent rendez-vous d’affaires avec des industriels et startuppers français, organisé à Paris sous l’égide de la mission économique suisse en France, a permis une première confrontation entre l’offre et la demande.

Suisse et robotique : l’industrie en recherche de toujours plus d’innovation
L’industrie suisse en recherche de toujours plus d’innovation

Dans le grand concert de la mondialisation, la Suisse a su préserver une production industrielle de premier plan en misant sur le haut de gamme, des technologies de pointe et, bien sûr, une image de marque très puissante. Il n’en reste pas moins que les industriels helvétiques ont aussi conscience de leurs « faiblesses » : notamment un marché domestique assez restreint et un coût du travail parmi les plus chers au monde du fait de niveaux de salaires élevés. En se remettant régulièrement en question, ils se donnent les moyens de renforcer leurs positions. C’est donc tout naturellement qu’ils se penchent aujourd’hui sur les questions d’une plus forte automatisation et de la montée en puissance de la robotisation de leurs process industriels. En tendant ainsi vers l’usine 4.0, ils trouvent des clés en matière de gains de productivité, de performance économique et donc de pérennité pour leurs activités.

Une très grande créativité en France

C’est dans ce contexte que la mission économique de Suisse en France a organisé, au début de l’été, une rencontre entre les représentants de la Confédération Helvétique et des entrepreneurs et startuppers français. L’objectif : leur faire découvrir le potentiel du marché local et identifier les solutions développées en France, qui pourraient répondre à des besoins en Suisse. « Il y a une très grande créativité en France », témoigne Alice Bourrouet, responsable de la promotion des investissements et directrice adjointe du Swiss Business Hub de Paris, « beaucoup de jeunes entrepreneurs se lancent, portés par un écosystème favorable, et développent des idées ou des technologies, machines ou software, réellement innovantes qui peuvent intéresser les industriels suisses ».

L’ambition de ce genre de rencontre est donc d’apporter des solutions d’automatisation pour l’industrie suisse, de susciter des projets de coopération entre les entreprises des deux côtés de la frontière, voire de nouer des partenariats de recherche et développement avec des laboratoires suisses.

Une industrie de pointe en Suisse

Des représentants du groupe helvético-suédois ABB et du Pôle de recherche national Robotique qui pilote des recherches dans l’assistance robotisée par exosquelette, drones, etc. étaient notamment présents côté Suisse. De leur côté, pas moins de 23 entreprises françaises, grands groupes, PME et startups, étaient représentées lors de cet événement, ainsi que la toute jeune Fédération française des clusters de la robotique, lancée quelques semaines plus tôt lors du salon Innorobo. Leur plus grande surprise ? Découvrir à quel point la Suisse possède une industrie de pointe, avec par exemple la microtechnique et la micromécanique héritées de la haute horlogerie et qui apportent aujourd’hui un vrai savoir-faire dans le médical. Ou encore la forte capacité de R&D de la Confédération Helvétique.

Le soutien des acteurs du développement économique

Ainsi séduites, les entreprises peuvent désormais s’appuyer sur l’ensemble des acteurs du développement économique, parmi lesquels le Swiss Business Hub de Paris pour mûrir leurs projets d’implantation. « Nous les accompagnons lors de la création de leur établissement sur place », explique Alice Bourrouet : « où aller, comment rédiger ses statuts, quels régimes légal, social et fiscal s’appliqueront… Nous sommes là pour leur expliquer tout cela, pour les guider ». Selon des critères d’emplacement, d’infrastructures ou encore de fiscalité, les entrepreneurs sont ensuite orientés vers l’un des 26 cantons du pays et leurs agences de développement économique locales pour l’implantation opérationnelle.

Reste ensuite à partir à la conquête des entreprises suisses : les idées innovantes, en phase avec les attentes du marché et portées par des hommes et des femmes capables d’adopter la culture du monde des affaires en Suisse ont les plus grandes chances de rencontrer un succès certain !

Partager

Autres articles d'intérêt

Partenaire Premium

Partenaires stratégiques

Partenaire institutionnel

Programme officiel