Actualités

Substitution des importations en Russie: défis et opportunités pour les PME suisses

L'économie russe, en crise, s'est imposé avec le programme de substitution des importations des mesures draconiennes pour remédier aux déficits structurels. Les entreprises étrangères en ressentent également les effets, qu’ils soient positifs ou négatifs. Comment tirer parti du positif tout en échappant au négatif, telle est l’objectif d'un webinaire de S-GE et d'un guide du Swiss Business Hub Russia.
Production à la chaîne dans l'industrie automobile.
L'industrie automobile est située tout en haut de la liste des priorités du programme russe de substitution des importations.

L'économie russe connaît une crise durable. Harcelé de toutes parts - embargos, chute des prix du pétrole, dépréciation du rouble - Moscou ose le bond en avant et tente de faire de nécessité vertu, à savoir de faire d'une économie fortement dépendante des exportations de matières premières une économie intérieure diversifiée la plus autonome possible. Le dénommé programme de substitution des importations doit permettre dans diverses industries phares d’acquérir de nouveaux savoir-faire et de nouvelles capacités pour innover et produire localement afin de pouvoir se passer des coûteuses importations de l'étranger.

Les entreprises étrangères en Russie doivent par conséquent relever de nouveaux défis. Dans de nombreuses branches, la préférence sera donnée aux produits russes (par exemple dans les marchés publics) et l'importation des marchandises de l'étranger sera rendue encore plus difficile (par exemple par le biais de prescriptions à l'importation plus restrictives, d'obstacles techniques au commerce supplémentaires, de contingentements ou d'augmentation des taxes).

En revanche, une multitude d'opportunités d'affaires devraient s’ouvrir. D'une part, dans le cadre du développement de pans entiers de l’industrie, largement soutenu par des fonds publics, dont l’objectif est la modernisation des installations de production et la mise en place de nouvelles structures de vente, de distribution, de marketing et de management. Et d'autre part, via des investissements sur place que les entreprises étrangères pourront réaliser afin d’ouvrir leurs propres sites de développement, de production et de vente. Des investissements qui sont encouragés à condition qu’ils favorisent les objectifs du programme de substitution des importations.

Sont particulièrement concernées l’industrie MEM (machines, électronique, métaux), les denrées alimentaires, la construction (et services associés), l'automobile, les IT, les techniques médicales et la chimie/pharmaceutique. Ils font également l’objet d’un guide pratique (Practical Guide: Import Substitution in Russia) du Swiss Business Hub Russia et d'un webinaire de Switzerland Global Enterprise le 14 septembre prochain.

Webinar: Import Substitution in Russia (14 septembre)

Entretiens-pays Russie, 13 septembre à Lausanne

Exportdialog: Roundtable Russland / Kasachstan (13 septembre à Berne)

TopKMU - Russland (15 septembre à Flums)

Documents

En savoir plus sur le sujet
Partager

Autres articles d'intérêt

Partenaire Premium

Partenaires stratégiques

Partenaire institutionnel

Programme officiel