Actualités

Succession d’entreprise dans la pratique

Pour tout entrepreneur, la succession d’entreprise constitue une tâche stratégique parmi les plus centrales, à laquelle il devra se confronter tôt ou tard.
Un main signe un contrat.
Prévoyez suffisamment tôt votre avenir personnel en dehors de l’entreprise.

Une PME sur cinq prévoit concrètement la transmission de l'entreprise au cours des cinq prochaines années. Extrapolé à l’ensemble de l’économie, cela signifie qu'environ 70 000 à 80 000 PME connaîtront un changement de génération d’ici à 2021. Ces entreprises représentent plus de 400 000 emplois, soit environ 10% des effectifs nationaux. La grande importance économique d’un règlement de succession réussi est donc incontestable. Une succession qui échoue ou se révèle insatisfaisante pénalise non seulement l’entreprise concernée et ses employés, mais aussi ses partenaires commerciaux. Selon notre enquête, près d’un quart des PME ont souvent fait des expériences négatives liées à la succession de partenaires commerciaux (clients ou fournisseurs, par exemple).

Facteurs de succès:

  • Réalisez votre planification de succession comme un projet: définissez les parties prenantes, les objectifs, les rôles, les garde-fous et un calendrier.

  • Précisez suffisamment tôt les exigences et les marges d’action des parties prenantes.

  • Rendez votre entreprise apte à la succession: analysez la structure du capital et définissez par écrit des règles organisationnelles.

  • Analysez avec soin vos besoins de conseil exacts et choisissez, ensuite seulement, un partenaire susceptible d’y répondre à coup sûr.

  • Examinez toujours plusieurs options de succession distinctes et leurs avantages et inconvénients.

  • Tenez compte de tous les aspects juridiques, comme par exemple des prescriptions du droit des successions.

  • Créez une transparence financière afin de disposer, pendant la phase de transmission au successeur, de bases de décision objectives.

  • Prévoyez suffisamment tôt votre avenir personnel en dehors de l’entreprise.

Difficultés:

  • Erreur d'appréciation de la valeur de l'entreprise

  • Orientation sur une seule option de succession

  • Manque de dynamisme de l'entreprise (quand on laisse progressivement «s'endormir» l'entreprise avant la cession)

  • Bilans «alourdis» par des actifs inutiles à l'exploitation («problématique des réserves latentes»)

  • Planification trop tardive = opportunités d’optimisation non saisies

  • Forme juridique qui limite la marge de manœuvre

  • Lien émotionnel (trop) fort envers l'entreprise

Contact

Credit Suisse Economic Research

branchen.economicresearch@credit-suisse.com

Tel. +41 44 333 77 35

En savoir plus sur le sujet
Partager

Autres articles d''intérêt

Partenaire Premium

Partenaires stratégiques

Partenaire institutionnel

Programme officiel