Actualités

Un piège solaire produit du courant et combat la malaria

Un piège à moustique fonctionnant à l’énergie solaire prévient des infections de la malaria. Jusqu’à présent, le nombre de cas a été réduit de 30%. La Suisse participe aussi à ce projet.
Un piège à moustique fonctionnant à l’énergie solaire prévient des infections de la malaria. (image témoin)
Un piège à moustique fonctionnant à l’énergie solaire prévient des infections de la malaria. (image témoin)

Un piège à moustique innovant fonctionnant à l’énergie solaire a décimé 70% de la population de moustiques sur l’île de Rusinga au Kenya. Grâce aux 4500 appareils installés, les cas de paludisme ont reculé de 30%. Les pièges ont été d’autant mieux acceptés qu’ils fournissent même suffisamment de courant pour recharger les téléphones portables. L’Institut tropical et de santé publique suisse (Swiss TPH) soutient le projet, conjointement avec l’Université de Wageningen au Pays Bas et le Centre international kenyan de physiologie et d’écologie des insectes (ICIPE), est-il annoncé dans un communiqué.

Le piège consiste en un ventilateur qui génère un courant d’air à base d’odeur humaine et aspire les insectes. Cette technique présente le grand avantage de ne pas recourir aux insecticides et évite que les insectes deviennent résistants, tout en préservant l’environnement. Ces pièges pourraient s’avérer aussi efficaces pour freiner les épidémies de la dengue ou du virus zika, montrent les résultats actuels du projet.

En savoir plus sur le sujet
Partager

Autres articles d'intérêt

Partenaire Premium

Partenaires stratégiques

Partenaire institutionnel

Programme officiel