Communiqués de Presse

Une étude révèle: Les temps sont durs pour les exportateurs suisses

Entre mondialisation et protectionnisme, à quelles menaces ou, au contraire, à quelles opportunités les entreprises suisses actives à l'international peuvent-elles s’attendre? Les professeurs d'économie Simon J. Evenett (Université de Saint-Gall) et Patrick Ziltener (Université de Zurich) répondent à cette question dans leur dernière étude réalisée pour Switzerland Global Enterprise (S-GE). Elle a été publiée à l’occasion du Forum du commerce extérieur.

Porte-conteneurs au petit matin
Dans quelle direction le commerce mondial évolue-t-il?

«Face au débat sur une éventuelle guerre commerciale et sur la montée du protectionnisme, nos entreprises actives à l’international font face à beaucoup d'incertitudes», estime Daniel Küng, CEO de Switzerland Global Enterprise. «Cette étude vise à informer les PME en matière de stratégie d'exportation.»

Pour illustrer la situation des entreprises suisses, l'étude présente les tendances que prennent les politiques commerciales dans le monde et décrit la situation économique de sept pays et régions clés, ainsi que l'accès à ces marchés pour les entreprises suisses.

Multiplication des obstacles commerciaux aux États-Unis depuis 2009

Les États-Unis ont introduit chaque année plus de 100 nouvelles mesures de restriction des échanges depuis 2009, c’est-à-dire bien avant l'arrivée au pouvoir de Donald Trump. Malgré cela, les exportations suisses aux États-Unis atteignent aujourd’hui 34 milliards de francs, contre 22 milliards en 2012. Reste à voir l’impact réel sur la Suisse de la hausse des droits de douane - si elle se concrétise.

Possibles désavantages au Japon et au Mercosur en raison des nouveaux accords avec l'UE

L'UE a récemment signé un accord de libre-échange avec le Japon. Les négociations avec le Mercosur sont sur le point d'aboutir selon les médias. Au Japon, les sociétés suisses, en particulier les producteurs d'aliments, risquent d'être désavantagées. En Amérique du Sud, les conséquences ne sont toujours pas claires mais les droits à l’importation sont souvent élevés au Brésil, le marché le plus important. Si les droits de douane sont réduits pour les sociétés européennes, ces dernières auront des avantages concurrentiels bien réels vis-à-vis des PME suisses. La Suisse négocie également un accord avec les États du Mercosur.

Projets de mondialisation et méga-accords en Asie-Pacifique

Le partenariat transpacifique (Comprehensive and Progressive Agreement for Trans-Pacific Partnership CPTPP) et le partenariat économique régional global (RCEP) ont le potentiel d'impacter durablement les flux commerciaux mondiaux. Les exportateurs suisses seraient bien avisés de suivre attentivement l’évolution de ces accords car ils pourraient pâtir de désavantages concurrentiels dans certaines régions eu égard aux changements des conditions d’accès aux marchés. Ces deux accords «méga-régionaux» montrent que l’Asie-Pacifique poursuit son intégration commerciale.  

À cela s’ajoute l’initiative chinoise dite de la nouvelle route de la soie qui vise à connecter 65 pays représentant les deux tiers de la population mondiale et plus d'un tiers du PIB mondial. En Chine, les entreprises suisses sont très bien positionnées grâce à un accord de libre-échange bilatéral. En 2018, elles bénéficieront d’un grand nombre de nouvelles réductions tarifaires en vertu de l'accord bilatéral conclu.

PME: analyser les cas particuliers et en tirer parti

Selon Daniel Küng «L'étude réalisée par les deux experts montre que les exportateurs doivent prendre du recul face aux gros titres des médias. Dans certains cas, de nouveaux accords en Asie-Pacifique ou en Amérique latine pourraient avoir plus d'influence que les politiques douanières des Etats-Unis ou de la Chine. En même temps, la mondialisation crée de nouvelles opportunités. Des négociations sont en cours en vue de conclure des accords de libre-échange et de faciliter les échanges qui pourraient favoriser les entreprises suisses. Nous conseillons aux exportateurs d'analyser en profondeur les changements sur le terrain et de continuer à faire avancer courageusement leurs affaires internationales!»

Liens

Partager
Comment souhaitez-vous être contacté ?

Partenaire Premium

Partenaires stratégiques

Partenaire institutionnel

Programme officiel