Exemples de Réussite

Du Tessin à New York

DAC System installe sa solution au One World Trade Center
 

À tout juste cinq ans, la start-up suisse DAC System SA a déjà réussi plusieurs tours de force, comme installer son système de surveillance d’antenne sur le One World Trade Center à New York. Entretien avec son directeur, Pietro Casati, pour savoir ce qui a conduit à cette prouesse, et quels conseils il donnerait aux autres startups.

One World Trade Center in New York City

Le parcours éclatant de DAC System commence en 2013, dans l’incubateur tessinois CP Start-Up. Trois ans plus tard, l’entreprise se voit décerner le label CTI Start-up. Elle fournit des systèmes de surveillance permettant de prédire et prévenir les dysfonctionnements des grands systèmes d’antenne.

«Nous évoluons sur un marché très spécifique. Il n’existe aucune autre technologie qui permette de localiser et de prévenir les dysfonctionnements», explique Pietro Casati. Or en cas de dysfonctionnements et de dommages dans une tour de diffusion, les travaux de réparation sont complexes et coûteux. Unique en son genre, la solution de DAC System permet aux exploitants de localiser la dégradation du signal RF. Il est alors beaucoup plus simple de trouver l’emplacement exact de la perturbation et d’y remédier facilement et rapidement.

Un marché de niche, devenu trop petit en Suisse

Après des débuts avec Swisscom Broadcast en Suisse, DAC System s’est rendue compte que la Suisse allait vite être trop petite dans leur créneau de marché. La startup s’est alors mise à la recherche de débouchés un peu partout dans le monde.

«Pour nous, l’important était de trouver un partenaire commercial digne de confiance», précise Pietro Casati.

En faisant jouer ses relations, l’entreprise est parvenue à trouver des opportunités intéressantes dans les pays voisins. Elle s’est intéressée de plus près au marché américain après avoir été contactée par une petite entreprise. Pietro Casati a alors décidé de se rendre sur des salons professionnels afin d’approcher directement des utilisateurs finaux. Mal lui en a pris. «Avec des ressources limitées et un réseau peu étoffé, il était quasiment impossible d’entrer en contact avec les poids lourds du marché», confie-t-il.

À la recherche d’un soutien professionnel solide

Après avoir appris l’existence d’initiatives cantonales ainsi que d’organismes comme Switzerland Global Enterprise (S-GE), la startup a contacté S-GE et le Swiss Business Hub USA.

«Nous sommes très satisfaits des services fournis. L’équipe nous a mis en relation avec l’un de nos plus gros clients. Grâce à l’accompagnement de S-GE et du Swiss Business Hub USA, le marché américain représente aujourd’hui environ 90% de notre activité.»

Le Swiss Business Hub USA a fourni à DAC System une vision d’ensemble précise et détaillée du secteur et du savoir-faire disponible sur le marché, ainsi que des contacts intéressants aux États-Unis. «Le service était très professionnel et personnalisé, et j’ai été chaleureusement accueilli à chacun de mes voyages aux États-Unis», souligne Pietro Casati.

Des difficultés persistantes sur le marché étasunien

«La concurrence mondiale est rude», admet Pietro Casati. Les formalités administratives demandant beaucoup de temps et d’énergie, il estime préférable de concentrer cette énergie là où elle est la plus utile, à savoir les aspects technologiques. Comptant désormais huit employés, la startup envisage d’ouvrir une succursale aux États-Unis.

«Nous devons être présents là où se concentre notre activité, mais il n’est pas toujours facile de dénicher les fournisseurs, contacts et juristes adéquats. Et c’est là que S-GE intervient!» 

Autre sujet d’importance: les brevets portant sur les logiciels et le matériel informatique. Certains ont déjà été obtenus, d’autres sont encore en attente. Pietro Casati se veut toutefois optimiste: «Nous voulons montrer au reste du monde qu’avec ses technologies de pointe, la Suisse est un acteur de premier plan sur ce marché de niche». Il est désormais temps de «tâter le terrain» dans d’autres pays; aussi DAC System s’appuie-t-elle sur le réseau mondial de S-GE pour identifier de nouveaux débouchés en Europe et en Asie. 

Conseils aux startups suisses souhaitant exporter aux États-Unis

Ayant le recul nécessaire sur son expérience à l’export, Pietro Casati a quelques conseils à donner aux startups suisses s'ouvrant à l’international:

  • évaluer les possibilités offertes par le marché cible
  • utiliser des contacts locaux pour se familiariser avec le marché
  • demander l’aide d'organismes comme S-GE
  • tirer des enseignements des expériences d’autres entreprises
  • dépenser à bon escient, afin de ne gaspiller ni temps ni ressources
  • mettre en avant la qualité des produits et services suisses.

Exporter vers les États-Unis

Vous souhaitez en savoir plus sur les opportunités d’affaires aux États-Unis, sans engagement? N’hésitez pas à contacter Benedikt Schwartz dès aujourd'hui pour discuter de vos projets d’exportation. Switzerland Global Enterprise vous propose des entretiens de conseil pays gratuits, des analyses du marché et de la concurrence, une aide à la recherche de partenaires commerciaux et un service de renseignement en matière réglementaire

Contact

Liens

Partager
Comment souhaitez-vous être contacté ?

Partenaire Premium

Partenaires stratégiques

Partenaire institutionnel

Programme officiel