Expertise

Impact de la guerre commerciale des Etats-Unis sur les entreprises suisses du secteur MEMSwiss MEM companies

Les États-Unis constituent le deuxième marché d’exportation de la Suisse. L’industrie suisse des machines (MEM) génèrent 30% des exportations totales de la Suisse, dont 13,6% sont destinés aux États-Unis. D’où la question: quel est l’impact de la guerre commerciale américaine sur les entreprises suisses du secteur MEM? Bilan de l’événement «Impact of the United States trade Battles for Swiss MEM companies» coorganisé avec Swissmem à Moutier le 10 mai 2018.

Washington D.C.

Relations commerciales Suisse - États-Unis

La Suisse a exporté des marchandises aux Etats-Unis pour 41 milliards de francs en 2018 et des services pour 27 milliards de francs en 2017; 30% des exportations suisses (220 milliards de francs au total) proviennent de l’industrie MEM, dont 13,6% à destination des États-Unis. Leur croissance continue (+9,5% en 2018) prouve que l’industrie suisse a toujours un fort potentiel de développement aux Etats-Unis bien que le marché soit mature.

Alors que les États-Unis sont le troisième investisseur direct étranger en Suisse, la Suisse se classe au septième rang des investisseurs directs étrangers aux États-Unis, une autre preuve des bonnes relations économiques entre les deux pays.

Les représentants des deux gouvernements se réunissent régulièrement – parfois dans le cadre de l’AELE – pour discuter de politique commerciale et de coopération en matière d’investissement. Le conseiller fédéral Guy Parmelin a récemment mené des discussions exploratoires en vue d’un accord de libre-échange entre la Suisse et les États-Unis. Bien que les États-Unis soient généralement intéressés à conclure des accords bilatéraux, le différend commercial avec la Chine reste actuellement la priorité numéro 1 du gouvernement américain.

Politique commerciale des États-Unis

La politique commerciale des États-Unis tente généralement de réduire le déficit commercial vis-à-vis du reste du monde (621 milliards de dollars en 2018, soit 3% du PIB, pour des exportations de 2500 milliards de dollars, 12% du PIB). L’administration américaine affirme que les entreprises et les entreprises américaine souffrent de conditions inéquitables. Le relèvement des droits de douane, visant principalement la Chine, sont donc prises pour des raisons de sécurité nationale. Actuellement, seule une petite partie des importations américaines est soumise à des droits de douane; pour beaucoup de produits, les droits américains sont inférieurs aux droits appliqués à l’importation par leurs partenaires commerciaux: ainsi les voitures importées par les États-Unis sont-elles moins taxées que les voitures américaines importées à l’étranger. Tout en défendant le commerce mondial et la réduction des droits de douane, l’administration américaine estime que les échanges doivent se faire sur un terrain équitable.

Impact de la politique américaine sur les entreprises MEM suisses

L’impact sur le commerce Suisse - États-Unis peut être considéré comme un «dommage collatéral»; notamment les taxes douanières sur l’acier et l’aluminium (25% et 10% respectivement, avec certaines exemptions). Les mesures à grande échelle imposées par les États-Unis affectent les producteurs suisses, bien que ceux-ci ne menacent guère la sécurité nationale des États-Unis. Mais les entreprises suisses de l’industrie MEM subissent également d’autres répercussions indirectes, notamment la taxation des métaux par l’UE en réponse aux mesures américaines. Néanmoins, les entreprises spécialisées dans des créneaux de niche surmontent relativement bien ces écueils. Les dénominateurs communs aux deux économies, pourtant de taille très différente, – compétitivité et innovation – contribuent à la prospérité des relations commerciales.

Dans certains cas, les mesures américaines peuvent forcer les entreprises à adapter leur chaîne logistique. Ainsi, une entreprise suisse envisage-t-elle d’inverser ses flux d’approvisionnement et de production: au lieu d’envoyer les composants en Chine pour l’assemblage final avant de les expédier aux États-Unis, elle fera venir en Suisse les composants fabriqués en Chine, pour les assembler puis les exporter vers les États-Unis. Les filiales chinoises de sociétés suisses font donc face à des difficultés accrues pour exporter aux États-Unis.

Problèmes à prendre en compte sur le marché américain

  • Prospecter ce marché nécessite un investissement substantiel et une présence active par l’entremise de partenaires (distributeurs, agents spécialisés) ou d’une entité juridique propre.
  • Les débouchés MEM sont concentrés dans la région des Grands Lacs, dans le sud-est, au Texas et en Californie.
  • Le service clientèle et le service après-vente sont de la plus haute importance.
  • Dans la plupart des cas, les marchés publics exigent une représentation locale.
  • Les problèmes de responsabilité liée aux produits doivent être sérieusement pris en compte; un bon point de départ est de consulter un avocat local, de respecter la réglementation en vigueur pour tous les produits, et d’inclure les États-Unis et le Canada dans les polices d’assurance de responsabilité civile du fait des produits.
  • La situation fiscale doit faire l’objet d’un examen particulier (prix de transfert, règles fiscales locales, etc.) par un expert-comptable (Certified Public Accountant CPA).
  • Il est conseillé de se prémunir contre les risques de change avec le dollar.

Vous souhaitez en savoir plus sur l’industrie MEM aux États-Unis?

Si vous souhaitez vous renseigner sur les défis et opportunités du marché américain, sans engagement de votre part, n’hésitez pas à contacter notre conseiller pour les États-Unis et le Canada, Benedikt Schwartz.

Contact

Liens

En savoir plus sur le sujet
Partager
Comment souhaitez-vous être contacté ?

Partenaire Premium

Partenaires stratégiques

Partenaire institutionnel

Programme officiel