Expertise

Investissement cleantech 2020: tendances dans le monde et en Suisse

L'année dernière, les entreprises pionnières dans le domaine des ressources et de l’environnement ont levé plus de 2 milliards de dollars US dans le monde, pour un total de 246 opérations, et les entreprises pionnières dans la décarbonation, le recyclage, la gestion des déchets et la construction ont reçu des investissements massifs. En Suisse, la décarbonation est un pilier central de l'investissement en capital-risque, l'énergie et l'électricité mobilisant la majeure partie des investissements, soit 54% du volume.

Chart showing Trends

Grâce aux efforts conjugués et croissants du secteur public et du secteur privé, l'investissement dans l’innovation cleantech ne cesse d’augmenter. Du pétrolier BP, qui lance une stratégie de décarbonation d’ici 2050, à BlackRock, qui ôte de ses portefeuilles les entreprises qui tirent des revenus du charbon, la tendance s’accélère. À l'échelle mondiale, les investissements dans la cleantech ont dépassé les 35 milliards de dollars US en 2019, reflétant une tendance qui ne faiblit pas depuis 5 ans.

De gros investissements en capital-risque dans la cleantech

Dans le monde du capital-risque, une grande part des investissements répondent à un intérêt croissant pour l'agriculture et l'agroalimentaire, ainsi qu’aux innovations accrues dans le transport et la logistique. Dans l'agriculture et l'alimentation, l'évolution de la demande des consommateurs suscite un intérêt mondial pour les protéines végétales et artificielles, ainsi que pour l'approvisionnement local et la livraison en ligne. Des acteurs innovants comme Impossible Foods, Perfect Day Foods, DoorDash, Picnic, Grofers, Wolt et Rebel Foods connaissent un regain d’intérêt depuis 18 mois. Dans le secteur des transports, l’automobile a atteint un point d'inflexion dans la décarbonation, stimulant l’intérêt pour les véhicules, la logistique et les services de mobilité électriques. Des acteurs tels que Rivan, Convoy, Bird ou Bounce sont des exemples de startups qui ont reçu plus de 100 millions de dollars US en investissements en 2019. Ensemble, ces deux secteurs représentaient 58% du total des investissements en 2019 (voir tableau 1 ci-dessous).

Focus secteur: tendances d'investissement dans l'énergie et l'électricité

Bien que les investissements dans le secteur de l'énergie et de l’électricité ne représentent qu'une part relativement faible du total des investissements dans le monde, ils sont en augmentation. 2019 a été la plus porteuse des 6 dernières années, avec un total de 3,95 milliards de dollars pour 447 transactions sur 12 mois. Partout dans le monde, les fournisseurs d’énergie et de services aux collectivités s’efforcent de réduire leurs émissions de carbone, ce qui se traduit par un investissement en capital-risque ou des acquisitions de jeunes pousses innovantes». Quelques exemples:

  • Enel a annoncé une injection de 31 milliards de dollars US dans son programme d'énergies renouvelables afin de générer 60% de son électricité à partir de sources renouvelables d'ici 2022;
  • National Grid a révisé sa stratégie afin de respecter l’objectif «consommation nette zéro» du Royaume-Uni d'ici 2050;
  • Repsol a annoncé vouloir réduire à zéro ses émissions nettes d'ici 2050.

L’industrie des batteries est un foyer d'innovation crucial. Bien que les coûts aient été divisés par dix sur la dernière décennie, les batteries lithium-ion restent le principal obstacle à la rentabilité des véhicules électriques. Des pionniers espèrent résoudre les problèmes d’altération des cellules et reçoivent des investissements des constructeurs automobiles. Par exemple, Sila Nanotechnologies, qui développe des solutions lithium-ion à base d'anodes au silicium, a levé 215 millions de dollars lors d’un cycle de financement de série E auprès de diverses entreprises renommées, dont Daimler, Bessemer Venture Partners et next47.

Focus secteur: tendances d'investissement dans les ressources et l'environnement

L'année dernière, les pionniers du secteur des ressources et de l’environnement ont levé plus de 2 milliards de dollars US dans le monde, à travers 246 opérations. Des acteurs de premier plan comme Svante, Vinted et Brightmark Energy ont levé des fonds considérables pour la décarbonation, le recyclage, la gestion des déchets et la construction. En réponse à la pression du public et de la réglementation, les entreprises proches des consommateurs redoublent d’efforts en faveur de la durabilité. Quelques exemples:

  • Fin 2019, Coca-Cola s'est associée à Diesel pour lancer une gamme d’habillement recyclé. Coca-Cola s'est également associée à PepsiCo et Keurig Dr Pepper en lançant l'initiative Every Bottle Back, qui vise à réduire l'utilisation de plastiques neufs et à encourager le recyclage.
  • Le supermarché Co-op s'est engagé à n’utiliser que des emballages 100% recyclables pour ses propres produits d'ici l'été 2020, et compte mettre en œuvre un programme de reprise en magasin pour les plastiques non recyclables.

Le marché de la construction est un foyer d’innovation dans ce domaine. La construction et les bâtiments génèrent 38% des émissions mondiales, et 25% à 30% de tous les déchets en Europe. 2019 a marqué le début d'une incursion des investissements de capital-risque dans les logiciels de gestion des chantiers et les autres technologies de la construction. Aux États-Unis, les investissements dans les startups ont augmenté de plus de 300%; parmi les investissements les plus importants, Katerra a levé 856 millions de dollars en 2019 sous l’égide de SoftBank. Les startups innovantes telles que Procore ou Congruex ont levé respectivement 112 millions et 75 millions de dollars US. De plus, des fonds de capital-risque spécialisés dans la construction font leur apparition, notamment MetaProp et Brick & Mortar Ventures.

Focus pays: tendances d’investissement en Suisse

Le graphique 2 montre le nombre et le volume des opération de capital-risque en Suisse (données: Cleantech Group).  Conformément aux tendances mondiales, le Cleantech Group a constaté que les investissements dans la cleantech destinés aux entreprises établies en Suisse augmentent également. L'année dernière, il a recensé 371 millions de dollars US investis dans les pionniers du secteur, pour un total de 39 transactions. Cela reflète la tendance globale du capital-risque dans le pays. L'an passé, les startups suisses ont attiré près de 2,4 milliards de dollars US en investissements, soit près de deux fois le montant de 2018 (1,23 milliard de dollars). Le graphique 2 ci-dessous montre le nombre et le volume d’investissements en capital-risque en Suisse sur les 6 dernières années

En Suisse, la décarbonation est un pilier central de l'investissement en capital-risque, l'énergie et l'électricité mobilisant la majeure partie des investissements, soit 54% du volume.

 Voici certaines des opérations les plus intéressantes de 2019:

  • La plus grosse opération des 18 derniers mois en Suisse était l'investissement (série B) de 110 millions de dollars dans Energy Vault, qui développe des systèmes de stockage d'énergie à partir de blocs de béton empilés. L’entreprise a reçu un financement de SoftBank ainsi que de CEMEX Ventures lorsqu’elle a présenté la première tour de stockage de 35 MWh, dans le nord de l'Italie.
  • WayRay, qui met au point des dispositifs de réalité augmentée pour véhicules automobiles, a levé 80 millions de dollars US auprès de Porsche, Hyundai et d'autres constructeurs.
  • Climeworks, qui a développé une technologie commerciale d'élimination du CO2 pour purifier l'atmosphère, a levé 30 millions de dollars auprès de la Banque cantonale de Zurich. Par ailleurs, l'entreprise a récemment conclu un partenariat avec Svante, pionnier de l’exploitation du carbone, pour développer une technologie de captage du carbone dans le cadre d'un accord de développement conjoint.

Le volume élevé de l'activité en Suisse montre que le pays est toujours très propice à l'épanouissement des startups, avec un taux d’entrepreneurs de 8,0% (contre 6,7% en moyenne dans l'UE). Même si les startups du secteur des technologies propres ne représentaient que 4,9% du total des opérations en 2019, les entreprises suisses telles que tiko Energy Solutions, Chargedot et Cassentex ont réussi à se hisser au niveau international et ont toutes été rachetées l’an passé.

A propos de Cleantech Group

Cleantech Group fournit des études, procure de l’expertise-conseil et organise des manifestations axées sur une croissance durable tirée par l'innovation. Alors que l’économie se dirige résolument vers un avenir numérique, décarboné et économe en ressources, le Cleantech Group analyse les tendances, entreprises et personnes qui façonnent le progrès et fournit des conseils et une assistance individualisés aux entreprises désireuses de promouvoir l’innovation en externe.

À chaque étape, de la stratégie initiale aux accords finaux, le Cleantech Group identifie les acteurs clés du changement, les investisseurs, les autorités publiques et les autres parties prenantes de tout l'écosystème.

Découvrez le CUBE!

Vous êtes une entreprise spécialisée dans la cleantech et vous souhaitez tisser des liens avec d'autres PME du même domaine? Vous exportez des solutions liées à la cleantech et souhaitez les faire connaître à des clients et partenaires potentiels à l'étranger? Alors inscrivez-vous dès maintenant à Cleantech CUBE pour bénéficier de conseils gratuits, de rabais sur les services de conseil et d'entrées gratuites à des événements consacrés à l'exportation.

 

En savoir plus

Tables

Liens

En savoir plus sur le sujet
Partager
Comment souhaitez-vous être contacté ?

Partenaire Premium

Partenaires stratégiques

Partenaire institutionnel

Programme officiel