Focus exportateurs

Bluetector: commerce durable grâce au lisier

Vaches, cochons, moutons: le bétail produit du lisier. Qu’en faire? La société suisse Bluetector a développé un procédé de transformation du lisier en eau. Une idée née par hasard et qui s’est transformée en réussite commerciale à l’export.

La Bluebox de Bluetector permet de réduire les émissions de CO2
La Bluebox de Bluetector permet de réduire les émissions de CO2

«Il y a trop de lisier dans le monde et pas assez de surface pour l’épandre», explique David Din, fondateur et CEO de la société Bluetector. Bluetector a créé la Bluebox Ultra en 2012 afin de traiter les excédents de lisier. Et de contribuer à une agriculture plus durable. La Bluebox transforme le lisier en eau en trois étapes. Cette eau peu être utilisée pour l’irrigation ou à des fins de nettoyage. Des composés chimiques comme l’ammoniac, l’azote et les nitrates sont entièrement dégradés. «La BlueBox Ultra fonctionne comme une station d’épuration à la seule différence que notre produit a été spécialement développé pour des eaux usées hautement concentrées», précise David Din.

L’idée de produire de l’eau à partir de lisier est venue à David Din par hasard. L’entreprise avait déjà mis au point un procédé peu coûteux pour épurer les eaux usées des cabines de toilettes. «Nous avons remarqué que ces eaux usées étaient semblables à du lisier.» Il y a cependant une différence majeure en termes de potentiel sur le marché: «Le marché de la transformation du lisier est beaucoup plus important.» Selon David Din, il y aurait un potentiel pour près de quatre millions de BlueBoxes dans le monde. Et de seulement 250 installations au maximum pour les toilettes.

Projets en Allemagne, en Amérique du Nord et en Chine

Pour vendre la BlueBox, Bluetector mise entièrement sur l’étranger. Le lisier ne pose pratiquement pas de problèmes en Suisse. «Aucun agriculteur suisse ne nous a encore sollicité pour acquérir une BlueBox. C’est une des raisons pour lesquelles nous avons tout ignoré le marché.»

Le principal marché cible de Bluetector est l’Allemagne. «On y compte près de 45 000 fermes qui pourraient être intéressées par notre BlueBox», estime David Din. Il y a certes l’argument écologique, mais c’est surtout l’argument prix qui a du poids chez les agriculteures. «En Allemagne, le lisier est encore transporté par camion sur des centaines de kilomètres. Même les fermiers qui produisent des quantités moyennes de lisier dépensent des sommes rondelettes chaque année pour ces transports.»

Bluetector a pour objectif de réduire ces trajets onéreux et polluants, non seulement en Allemagne, mais aussi sur de nouveaux marchés comme l’Amérique du Nord et la Chine, marchés où elle souhaite lancer des activités et proposer la BlueBox.

Présence au Swiss Energy and Climate Summit

Le financement des exportations est cependant un défi pour Bluetector. «Comme il s’agit d’un nouveau projet, nous ne trouvons pratiquement pas de possibilités de financement». Pour faire connaître le produit et rencontrer des investisseurs potentiels, Bluetector était présente aux côtés de Switzerland Global Enterprise au Swiss Energy and Climate Summit à Berne. Tous ses efforts pour développer la BlueBox ont fini par payer: l’entreprise suisse vient de recevoir un financement de 1,1 million d’euros.

Cleantech CUBE

Sie exportieren Cleantech-Lösungen und wollen von Kunden und potenziellen Partnern im Ausland gefunden werden? Dann registrieren Sie sich jetzt beim Cleantech CUBE und profitieren Sie von einer Gratisberatung, Rabatten auf weitere Beratungsleistungen und gratis Teilnahme an Exportveranstaltungen.

Informationen

Bluetector

Liens

Partager
Comment souhaitez-vous être contacté ?

Partenaire Premium

Partenaires stratégiques

Partenaire institutionnel

Programme officiel