Focus exportateurs

Pour Lombardi Group, l'Argentine n'a jamais disparu de la carte économique mondiale

L’Argentine est en passe de surmonter ses difficultés, qui vont de l'inflation à la faillite d’Etat. Pour Fulvio Besseghini, responsable de Lombardi Group en Argentine, le pays est «l'un des marchés les plus intéressants de la région, à la fois dynamique et ardu».

Centrale électrique souterraine, avec turbines: un projet conçu par Lombardi Group.
Centrale électrique souterraine, avec turbines: un projet conçu par Lombardi Group.

M. Besseghini, votre entreprise vient d'ouvrir de nouveaux bureaux en Argentine. Pourquoi?

Nous avons ouvert une nouvelle succursale en Argentine dans le cadre de notre politique d'expansion régionale, débutée il y a une dizaine d'années. Lombardi, cabinet de conseil en ingénierie civile, a déjà une longue tradition dans ce marché, ayant travaillé pour le secteur public comme le secteur privé; l'ouverture d'une succursale argentine doit être vue comme la consolidation de relations anciennes et solides.

Pouvez-nous nous en dire plus sur votre projet Aguas Negras?

L’établissement d’un lien entre l’Argentine et le Pacifique (Chili), via un tunnel autoroutier double de 14 km sous le col d'Agua Negra, et à l’étude depuis longtemps. Le tunnel se situera entre 3600 et 4100 mètres d'altitude et devra remplir des exigences climatiques et opérationnelles extrêmes. Ce sera l'un des projets les plus importants de la région ces 5 à 10 prochaines années.

L'Argentine a dû faire face à des problèmes considérables, comme l'inflation et la faillite de l’Etat. Le pays a-t-il surmonté ces défis?

L'Argentine ne les a probablement pas complètement surmontés, mais elle semble être en bonne voie.

Comment jugez-vous l'environnement économique dans le pays?

C'est une question délicate. Disons que, d'une façon générale, l'environnement économique présente pas mal de problèmes. Mais le contexte spécifique de nos activités semble plus favorable.

Qu'est-ce qui rend ce marché attrayant pour vous?

Comme je le disais, Lombardi est déjà connu en Argentine dans notre domaine d'activité, les services d'ingénierie pour les ouvrages hydrauliques et les ouvrages souterrains. Comparé aux autres pays de la région – à part le Brésil – le marché argentin des infrastructures est l'un des plus intéressants, stimulants et dynamiques, et géographiquement bien équilibré.

Qu'est-ce qui a été – ou est encore – votre principal obstacle dans cette conquête du marché argentin?

Probablement, la bureaucratie, qui s'acharne à rendre les choses impossible! Comme avec toutes les difficultés, nous avons appris à la surmonter et étions prêts à l'affronter à la manière suisse, avec rigueur, une étape à la fois. C'était difficile, mais finalement pas impossible…

Pensez-vous que d'autres entreprises suisses pourraient prospérer en Argentine, ou le marché est-il encore trop ardu pour nos petites entreprises?

Même en tenant compte des problèmes mentionnés plus haut, l'Argentine est un marché présentant une forte demande. Donc pour les entreprises suisses qui vendent des produits et services de qualité, il devrait être intéressant et plein d'opportunités – à condition toutefois de faire preuve de souplesse et de patience.

Comment jugez-vous la concurrence internationale dans votre domaine, les infrastructures et le secteur de l'énergie en général?

Plusieurs entreprises importantes, nationales et internationales, sont bien sûr présentes sur le marché, et les secteurs des infrastructures et de l'énergie ne font pas exception. En général, nous préférons opérer dans des marchés où nos concurrents ont au moins autant d'expérience que nous. Étant donné les services hautement spécialisés que nous fournissons, il est crucial de trouver des partenaires bien équipés pour fournir des prestations complémentaires, ou d'avoir une contrepartie qui nous donne des réactions exigeantes et stimulantes. C'est un avantage considérable dans le genre de projets que nous menons.

Quelles sont les trois choses auxquelles les PME suisses doivent faire attention en abordant le marché argentin?

Je dirais:

  • s'intégrer dans les réseaux d'affaires locaux, très denses, est plus compliqué que dans la plupart des pays voisins;
  • gérer les différentes règlementations, taxes et impôts locaux, régionaux et nationaux;
  • gérer les formalités douanières et d’importation;
  • trouver un partenaire local.

Quel serait votre conseil aux autres exportateurs qui souhaitent réussir sur le marché argentin?

L'Argentine est un immense marché bien développé. Pour les fournisseurs de produits et services suisses, les débuts seront probablement un peu difficiles. Mon conseil est de persévérer, et de fournir le plus haut niveau de qualité dont les Suisses sont capables.

À propos de Lombardi

En 1955, Giovanni Lombardi fonde son cabinet d'expertise-conseil en ingénierie, toujours au cœur des activités de Lombardi Group. Aujourd'hui, l'entreprise gère le cycle de vie des infrastructures de transport et travaux hydrauliques, de la conception initiale à l'exploitation. Son palmarès impressionnant comprend des projets ambitieux, visionnaires et performants, ayant donné lieu à des partenariats de longue durée avec ses clients.

Interested in Argentina?

We offer initial country consultations free of charge, produce detailed market and competition analyses according to requirements and clarify legal conditions for you. Or is it a distribution partner in Argentina or Latin America that you are looking for? We make a selection, organize meetings and open doors with authorities. We help you to establish a subsidiary abroad. Fabio Speciale our consultant specializing in Argentina, Brazil and South America:

Get in touch!
En savoir plus sur le sujet
Partager
How should we contact you?

Partenaire Premium

Partenaires stratégiques

Partenaire institutionnel

Programme officiel