Global Opportunities

Opportunités dans le secteur ferroviaire espagnol

La libéralisation du secteur ferroviaire en Espagne ouvre des perspectives intéressantes pour les sociétés suisses. Tant les constructeurs que les fournisseurs de technologie pourront tirer parti de ce secteur en pleine évolution.

Des perspectives commerciales s’ouvrent dans le secteur ferroviaire espagnol.
Des perspectives commerciales s’ouvrent dans le secteur ferroviaire espagnol.

Le secteur ferroviaire espagnol connaît de profondes mutations. Le 4e paquet ferroviaire de l’Union européenne est un ensemble de textes législatifs élaborés pour parachever le marché unique des services du transport ferroviaire. Ce paquet vise à promouvoir l’intégration du réseau ferroviaire européen, améliorer la gestion des infrastructures et libéraliser les services ferroviaires afin de faciliter l’émergence de nouveaux acteurs.

L’Espagne, qui mise sur des infrastructures dernier cri et de nouveaux projets, met en place un nouveau modèle pour un secteur en pleine libéralisation, une manœuvre qui nécessitera une législation stable et cohérente pour encourager les investissements de grande ampleur des secteurs public et privé.

L’année 2020 marquera l’entrée du secteur privé dans un créneau où le secteur public est encore omniprésent. Pour ce faire, les nouveaux agents privés devront accepter de relever de nouveaux défis et tirer profit des différentes possibilités offertes par le marché.

Le marché en chiffres

L’Espagne est un marché de grande importance en Europe, son réseau ferroviaire national couvrant plus de 15 400 km. En 2016, 32 millions de voyageurs ont emprunté le réseau longue distance et grande vitesse, tandis qu’ils étaient 31 millions à utiliser le réseau moyenne distance et 804 millions les trains de banlieue.

Traditionnellement, l’Espagne privilégie la route pour le transport de marchandises, ce qui explique le fait taux de biens transportés par voie ferrée (5%, soit 26 618 t en 2016), un chiffre relativement faible par rapport aux 18,9% de l’UE 27. La donne devrait changer à l’avenir car le rail a bénéficié de 27 % des investissements réalisés dans les transports en 2016.

Par ailleurs, les 70 constructeurs existants ont produit du matériel roulant et des équipements pour une valeur de près de 3 milliards € fin 2017, avec à la clé plus de 10 000 emplois directs créés.

Commerce extérieur

Les exportations espagnoles de produits ferroviaires (matériel roulant et équipements) ont progressé (1,423 milliard € en 2017), tandis que les importations ont atteint 226 millions €. Les principaux clients de l’Espagne varient d’une année à l’autre car les gros acheteurs dépendent des grands marchés publics pour leurs achats de matériel roulant. En 2017, les cinq premiers pays clients de l’Espagne étaient l’Arabie Saoudite (225 millions €), le Mexique (174 millions €), l’Allemagne (138 millions €), le Chili (110 millions €) et le Royaume-Uni (101 millions €). Pour ce qui est des importations, les principaux fournisseurs sont l’Allemagne (71 millions €), l’Autriche (25 millions €), la France et la Chine (22 millions €). La Suisse arrivait à la 9e place, avec 5,79 millions € en 2017 (contre 43 millions € les cinq dernières années).

Perspectives commerciales pour les sociétés suisses

 

Adaptation au nouveau modèle: sociétés de services et constructeurs
La libéralisation du secteur et la mise en concurrence qui en découlera ouvriront de nouvelles perspectives. De nouvelles sociétés de services feront leur entrée afin d’exploiter le réseau existant et répondre à la demande croissante. Dans le même temps, ces sociétés devront investir massivement pour acquérir du matériel roulant ou le louer auprès de sociétés tierces. Par conséquent, la demande de matériel roulant et d’équipements ferroviaires devrait augmenter en flèche dans les années à venir.

Exportation de biens: appels d’offres publics
Bien que la valeur des exportations soit six fois plus importante que la valeur des importations dans ce secteur, les grands appels d’offres publics donnent l’occasion aux sociétés suisses de pénétrer le marché. En réalité, des sociétés étrangères implantées en Espagne, dont des sociétés suisses, ont déjà obtenu d’importants contrats de fourniture de matériel roulant et d’équipements. En outre, les constructeurs basés en Espagne font souvent appel à des sociétés étrangères pour acquérir des technologies et des équipements, par exemple CAF, ALSTOM, SIEMENS, TALGO, RENFE, STADLER RAIL (Suisse) et BOMBARDIER.

Numérisation et recentrage sur les clients
Le secteur entend recourir aux nouvelles technologies, comme l’intelligence artificielle, la blockchain, les modèles d’affaires innovants et les API (application programming interface). Les sociétés de service accordent une attention particulière aux modèles commerciaux replaçant les usagers au centre.

Les sociétés innovantes ou expérimentées apportant de la valeur ajoutée aux sociétés nationales ont des atouts indéniables.

Liens utiles

Si vous souhaitez évaluer vos chances de succès dans le secteur ferroviaire espagnol, veuillez vous adresser à notre consultant senior, Benedikt Schwartz

 

Export from Switzerland

We support you on your way to new markets: with specific information, competent consultation and a global network of experts. We inform you about relevant developments in global markets, supply contacts and partners and highlight new business opportunities.

Information

Liens

En savoir plus sur le sujet
Partager
Comment souhaitez-vous être contacté ?

Partenaire Premium

Partenaires stratégiques

Partenaire institutionnel

Programme officiel