Global Opportunities

Essor des nanotechnologies en Malaisie et opportunités pour les entreprises suisses

Suivant la tendance mondiale, les nanotechnologies sont en plein développement en Malaisie. Le nouveau gouvernement cherche à promouvoir son Industrie 4.0 afin d'accélérer les progrès technologiques et d’en tirer des bénéfices pour la société. Les partenariats technologiques avec les entreprises suisses expertes en Industrie 4.0 sont très recherchés.

Vue de Kuala Lumpur
Kuala Lumpur

Le nouveau premier ministre malaisien, Mahathir Mohamad, continue de secouer le paysage politique et règlementaire afin d'inciter le pays à se tourner vers les hautes technologies. Lors d’un récent voyage au Japon, il a souligné l'importance de ce secteur pour son pays, suggérant des domaines de coopération, notamment dans les biotechnologies, les nanotechnologies, la robotique, l'intelligence artificielle, les véhicules électriques et le commerce en ligne. Les axes stratégiques de la quatrième révolution industrielle (IR 4.0, ou Industrie 4.0) comprennent la ville intelligente, les universités de nouvelle génération, les véhicules autonomes, la robotique, l'impression en 3D, l'intelligence artificielle, les véhicules électriques, les panneaux nano-photovoltaïques, les zéolithes nanoporeux ou encore les nano-engrais.

Malaisie fourbit ses armes pour l'Industrie 4.0

L'Initiative nationale pour les nanotechnologies est menée par NanoMalaysia Berhad et vise à les promouvoir à travers le pays, via le Plan d'action national sur le graphène et les programmes Nanovation, Advanced Materials Industrialization et NanoVerify.

NanoMalaysia Berhad est une agence publique relevant du ministère de l'Énergie, des Technologies, des Sciences, du Changement climatique et de l'Environnement (MESTECC); elle est chargée de commercialiser les activités nanotechnologiques. Parmi ses missions:

  • Commercialisation de la recherche et du développement dans les nanotechnologies
  • Industrialisation des nanotechnologies
  • Encouragement des investissements dans les nanotechnologies
  • Développement du capital humain dans le domaine des nanotechnologies

Le développement de la nanotech en Malaisie devrait s'accélérer dans quatre secteurs stratégiques:

  • Appareils et systèmes électroniques (nanocapteurs, nanoélectronique, nanoappareils)
  • Agroalimentaire (nanofibres, nanocellulose, nano-engrais, traitement et gestion des aliments)
  • Énergie et environnement (matériaux avancés, infrastructures d'énergie et électricité vertes)
  • Bien-être, médecine et santé (posologie de médicaments, emballages, applications antimicrobiennes).

Dans le cadre du programme Industrie 4.0, l'un des grands chantiers du gouvernement malaisien est la promotion d'un nouveau matériau, le graphène. Le Plan d'action national 2020 vise à promouvoir son utilisation dans:

  1. Les batteries lithium-ion et les ultracondensateurs (stockage rapide d'énergie haute puissance)
  2. Les additifs au caoutchouc (pneus, gants, applications industrielles)
  3. Les nanofluides (applications automobiles et industrielles)
  4. Les encres conductrices (RFID)
  5. Les additifs à base de plastiques (plastiques haute performance).

Parmi les institutions malaisiennes disposant de capacités de recherche en nanotechnologies, citons:

  • IbnuSina Institute for Fundamental Science Studies (IIS), Universiti Teknologi Malaysia
  • Institute of Microengineering and Nanotechnology (IMEN), Universiti Kebangsaan Malaysia
  • Centre for Innovative Nanostructures and Nanodevices (COINN), Universiti Teknologi PETRONAS
  • Institute of Nano Electronics Engineering (INEE), Universiti Malaysia Perlis
  • NEMS/MEMS Research Laboratory, MIMOS
  • Institute of Advanced Materials (ITMA), Universiti Putra Malaysia
  • NanoOpto-Electronics Research Lab (NOR LAB), Universiti Sains Malaysia
  • Nanotechnology and Catalysis Research Centre (NANOCAT), Universiti Malaya

Situation actuelle du marché

Il existe actuellement plus de 600 entreprises de nanotech en Malaisie; la plupart (70%) travaillent dans les cosmétiques et les soins à la personne. D'autres sont actives dans le domaine du sport et de l'activité physique, l'automobile, l'électroménager ou encore la santé. Le programme NanoVerify (certification volontaire) mené par NanoMalaysia n'a pour le moment certifié que 5% de tous les produits nanotech existant sur le marché. 

Bien que les nanotechnologies en Malaisie n'en soient qu'à leurs débuts, elles ont déjà connu des réussites notables dans le cadre de l'Industrie 4.0: par exemple, la production d'encres conductrices à base de graphène, à utiliser dans les circuits non rigides, ou encore une batterie de réserve à cellule quantique, plus légère et plus rapide à recharger, pour usage non automobile. Par ailleurs, la société Nanopac (M) Sdn Bhd a récemment signé un partenariat avec l'entreprise suisse GC Global Consulting portant sur un nano-panneau énergétique léger et sur une installation sanitaire autosuffisante destinée aux bateaux.

Opportunités pour sociétés suisses

  • Opportunités commerciales avec les entreprises nanotech malaisiennes dans divers secteurs, surtout ceux soutenus par le ministère.
  • La Malaisie est une bonne base pour prospecter le reste de l'Asie du Sud-Est en raison de son emplacement stratégique et de ses infrastructures.
  • Partenariats technologiques potentiels, l'expertise suisse étant très appréciée.
  • Possibilités d'incitations fiscales et de subventions de la part du gouvernement malaisien, sous condition de partenariat avec des entreprises locales. 
  • Accès à des chercheurs et des installations de recherche à coût compétitif, pour le développement de produits et la production en série.

Vous êtes une entreprise suisse spécialisée dans les nanotechnologies et souhaitez en savoir plus sur les opportunités d'affaires en Malaisie? Alors n'hésitez pas à contacter notre conseiller senior pour l'Asie, Alain Graf

Liens

Partager
Comment souhaitez-vous être contacté ?

Partenaire Premium

Partenaires stratégiques

Partenaire institutionnel

Programme officiel