Global Opportunities

L’Arabie saoudite en quête de solutions de gestion des déchets

Les déchets et notamment la gestion économique et écologique des déchets font la une en Arabie saoudite. Les volumes de déchets ne cessent d'augmenter, conséquence de l'urbanisation galopante et du gaspillage généralisé, un vrai problème de société grave et persistant. Aussi le gouvernement saoudien s'est-il mis en quête de solutions, ce qui ouvre aux entreprises suisses des opportunités d'affaires.

Recyclage de bouteilles en PET

Le gouvernement cherche à lutter contre le problème des déchets

Sur la base d'objectifs globaux, réalistes quoique ambitieux, visant à trouver une alternative aux décharges à ciel ouvert, le gouvernement veut faire davantage en matière de gestion des déchets, dans le public comme dans le privé. Les gouvernements du monde entier cherchant à réduire la quantité de déchets, on assiste depuis peu à une avalanche de nouvelles règlementations, initiatives et solutions novatrices.

Résoudre le problème des déchets par l'innovation

Si certaines mesures proposées concernent l'éducation de la population ou le recyclage dans les foyers privés, beaucoup sont directement liées aux investissements dans les technologies propres («clean-tech») et les solutions vertes novatrices de traitement des déchets. L'Arabie saoudite est le plus grand producteur de déchets dans la région (15 millions de tonnes par an, chiffre qui devrait doubler d'ici quinze ans). La majeure partie des déchets produits est d'origine alimentaire et organique, suivie des papiers et plastiques. À noter que les déchets municipaux solides sont collectés dans des conteneurs individuels ou communautaires puis finissent dans des décharges ou dépotoirs.

Le recyclage, encore balbutiant

Si le recyclage, la réutilisation et la valorisation énergétique en sont encore à leurs balbutiements, ils suscitent de plus en plus d'intérêt. Le tri et le recyclage des déchets sont souvent le fait d'un secteur informel très actif; il s'agit en effet d'activités essentiellement manuelles et à forte intensité de main-d'œuvre. Le compostage lui aussi est de plus en plus répandu en Arabie saoudite en raison de la forte teneur en matière organique des déchets municipaux (près de 40%).

Face à ce problème pressant, le Public Investment Fund PIF travaille à la création de la Saudi Recycling Company (SRC), un organisme public qui sera chargé de mettre sur pied et d'encourager les projets de recyclage des déchets ménagers dans le pays. À l'heure actuelle, l'Arabie saoudite recycle à peine 10% de ses déchets; à travers la SRC, le gouvernement espère porter ce taux à 85% dans le cadre de sa stratégie énergétique «Vision 2030». Le gouvernement souhaite créer des capacités de valorisation des déchets en énergie d’une puissance de 3 GW d'ici cette date afin de contribuer à la charge de base et de diversifier ses sources d'approvisionnement. Cette initiative est une véritable mine d'opportunités pour les entreprises suisses des cleantech.

Pour en savoir plus sur cette initiative ou sur le monde des affaires en Arabie saoudite en général, n'hésitez pas à contacter notre conseiller spécialiste du Moyen-Orient, Bastien Bovy.

Liens

En savoir plus sur le sujet
Partager
Comment souhaitez-vous être contacté ?

Partenaire Premium

Partenaires stratégiques

Partenaire institutionnel

Programme officiel