Global Opportunities

Koweït: une économie en mutation

L'économie koweïtienne est en plein bouleversement: ce riche émirat du Golfe vise à réduire radicalement sa dépendance aux recettes pétrolières. Les milliards de dollars US d'investissements prévus dans les domaines de l'énergie, des transports, de la santé, des technologies et des infrastructures offrent quantité de débouchés aux exportateurs suisses.

Vue de Koweït

La chute drastique des prix du pétrole depuis 2014 a durement affecté l'économie du Koweït; l'or noir est en effet la principale source de revenus de l'émirat, qui compte à peine 4 millions d'habitants. Avec des réserves de devises estimées à 550 milliards de dollars et un revenu par habitant toujours très élevé, le Koweït reste parmi les dix pays les plus riches du monde, mais la chute des prix du pétrole est son talon d'Achille. Pour rendre le pays moins tributaire des recettes pétrolières, le gouvernement koweïtien a élaboré d'ambitieux plans quinquennaux. Ceux-ci visent à diversifier en profondeur l'économie d'ici 2035, à renforcer l'industrie et à accroître les exportations. En même temps, le pays doit devenir un centre mondial du commerce et de la finance.

Des conditions optimales

Afin de soutenir au mieux les mutations de l’économie, le Koweït investit des sommes importantes dans l’énergie, les transports, la santé, les technologies et la modernisation des infrastructures. Avec de nouveaux espaces commerciaux et zones industrielles, le pays encourage l’expansion des producteurs existants et le développement d’industries clés telles que la pharmaceutique, la pétrochimie et les plastiques ou encore l’agroalimentaire. Actuellement, plus de 700 projets sont en cours, évalués à plus de 230 milliards de dollars au total, parmi lesquels de nombreux développements résidentiels, des routes et des ponts. Pour cela, des matériaux, équipements et technologies de construction sont importés en grande quantité. Les entreprises suisses ont déjà contribué, par le passé, à d’importants projets d’infrastructures au Koweït. La récente transformation du Koweït constitue une nouvelle source d’opportunités considérables pour les exportateurs suisses. Les conditions juridiques sont optimales: les deux pays sont liés par un traité de protection des investissements et une convention contre la double imposition; en outre, un accord de libre-échange entre les États de l'AELE et du Conseil de coopération du Golfe est entré en vigueur en 2014.

Tour d’horizon des principaux projets:

«Route de la soie»
La Chine prévoit d’investir 300 milliards de dollars US dans l’initiative «Belt and Road», qui créera un réseau étendu d’infrastructures physiques et commerciales entre l’Asie, l’Europe et l’Afrique. La Chine envisage de collaborer avec le Koweït pour ces projets d’infrastructures, notamment la construction de la ville nouvelle d’Al-Harir et la viabilisation de cinq îles inhabitées sur la côte est du pays. 

Industrie pharmaceutique

Suite à une nouvelle accréditation de conformité des exportations, on s’attend à une nouvelle poussée de croissance dans l’industrie pharmaceutique: les laboratoires koweïtiens peuvent désormais accroître l'efficacité des essais de médicaments et, ainsi, la qualité des produits. La pharmaceutique est considérée comme un secteur présentant un potentiel important en matière de production et d’exportations.

Aéroports

Le conglomérat turc Limak a signé en février 2018 un accord de 830 millions de dollars pour le financement d'un nouveau terminal à l'aéroport international de Koweït. L’Autorité de l’aviation civile koweïtienne envisage également de construire, dans le nord du pays, un nouvel aéroport d’une capacité annuelle de 25 millions de passagers pour faire face à la croissance du trafic aérien; cela générerait des investissements de 12 milliards de dollars et créerait 15 000 emplois.

Centre commercial «The Avenues»

Ouvert en 2007, The Avenues est le plus grand centre commercial du pays; avec ses 8,5 hectares de surface de vente, c’est aussi l’un des plus vastes au monde. Sa dernière expansion, qui comprenait deux nouveaux hôtels, a coûté 2 milliards de dollars. Le nombre de boutiques doit passer de 800 à 1100, avec à la clé 30 000 emplois supplémentaires.
 

Projets de construction

L’entreprise de construction turque Limak a obtenu du gouvernement koweïtien un contrat pour la construction, l’aménagement et l’entretien de 3260 parcelles pour le compte d’organismes publics locaux. Le géant koweïtien de l'immobilier, United Real Estate Company, prévoit de construire deux tours de 40 étages dans le quartier de Hessah Al-Mubarak et le long de l’Arabian Gulf Road. Par ailleurs, plus de 80 projets de construction de routes sont en cours.

Énergie
Le ministère koweïtien de l'électricité et de l'eau a signé deux contrats d'une valeur de 141 millions de dollars pour la modernisation des centrales électriques Doha West et Sabiya. Le gouvernement prévoit en outre d’augmenter à 15% la part de l’électricité produite à partir de sources d'énergie renouvelables d'ici 2030, en réponse à la demande croissante.

Vous souhaitez en savoir plus sur les opportunités d'affaires au Koweït?

Nous proposons des consultations pays gratuites, élaborons une analyse des marchés et de la concurrence adaptée à vos besoins et vous expliquons les conditions-cadres juridiques. Bastien Bovy, notre conseiller pour le Moyen-Orient, se fera un plaisir de vous assister.

Ruedi Büchi

Liens

Partager
Comment souhaitez-vous être contacté ?

Partenaire Premium

Partenaires stratégiques

Partenaire institutionnel

Programme officiel