Global Opportunities

Marchés matures: la Formule 1, véritable accélérateur technologique au Royaume-Uni

La Formule 1 est l’un des domaines permettant de voir à l’œuvre les compétences techniques les plus avancées. Si la Formule 1 et la chaîne logistique associée ouvrent des débouchés concrets et offrent des perspectives de premier ordre aux projets de recherche-développement de pointe, pénétrer ce segment n’est pas une mince affaire. Il est verticalement intégré et exige une réactivité et une fiabilité absolues. Découvrez comment les sociétés équipant la Formule 1 peuvent transférer leurs know-how vers d’autres secteurs, comme l’aéronautique, la défense et les medtech.

Two Engineers working in Engineering and Data Analysis

Il est tout à fait possible de s’implanter sur de nouveaux marchés plus porteurs pour réduire sa dépendance aux sports motorisés. Les principales écuries de Formule 1 ont ouvert des divisions d’ingénierie qui se chargent de projets ad hoc pour des clients externes en appliquant avec succès les méthodes de conception et de fabrication propres à la F1. Ces divisions cherchant à maîtriser des technologies de pointe, la F1 devient ainsi un précurseur en matière de technologie, aussi bien dans le secteur automobile que dans celui de l’électronique grand public ou encore des technologies médicales.

Ce transfert de technologie est dopé par l’importance croissante des données en temps réel pour les prises de décisions. Lors d’une course de F1, la recherche de la meilleure stratégie passe par une analyse des données en temps réel. À raison de plusieurs milliers de simulations par minute, les données permettent de répondre à des questions du type: «Quelles seront les conséquences si je fais un arrêt ravitaillement maintenant?». La combinaison de données mathématiques et des simulations permet de mettre en évidence des tendances et des comportements. Par exemple, Mercedes analyse des données pour déceler des schémas récurrents lors des pannes de composants. En tout, l’usine Mercedes produit 350 téraoctets de données chaque année.

Mais quel est le rapport avec les autres marchés?

C’est simple: les autres marchés ont recours à des technologies similaires et exploitent de grandes quantités de données pour prendre des décisions éclairées. L’analyse automatisée de données est utilisée dans différents cas de figure et, même si la nature du problème varie, les outils servant à élaborer des solutions adaptées sont très similaires. Ainsi, collecter des données d’une voiture pour les réorganiser sur un système informatique est une tâche très proche des travaux réalisés dans un institut de recherche médicale, où de grandes quantités de données, telles que des séquences génétiques, doivent être collectées et examinées.

Par exemple, Roche intègre l’intelligence artificielle et les «Real Word Evidence» ou RWE à ses processus de fabrication pour rendre les opérations de maintenance plus efficaces et plus rentables. Novartis met au point une plateforme intelligente fondée sur l’analyse prédictive, du nom de «Nerve Live», en partenariat avec l’entreprise américaine Quantam Black, spécialisée dans l’apprentissage machine. Avec ses algorithmes sophistiqués, il est possible d’analyser les données de recherche et cliniques passées et présentes pour faire des prévisions de performance lors de l’élaboration d’essais cliniques.

Comme le potentiel du marché est multiple, les écuries de F1 mettent au point des produits dans d’autres secteurs utilisant des données et investissent massivement dans la science des données, l’apprentissage machine et l’intelligence artificielle.

Les machines modernes s’adaptent de plus en plus facilement aux changements grâce à leur grande polyvalence. En matière de transfert de technologie, les possibilités sont ainsi infinies: une machine qui sait fabriquer un composant de voiture sera aussi capable de confectionner des dispositifs médicaux. Les entreprises ont donc tout intérêt à se poser cette question: «Comment ma technologie peut-elle être transférée vers d’autres secteurs?».

Exemples de transfert de technologies liées à la Formule 1

1.   McLaren Applied Technologies

McLaren Applied Technologies (MAT), qui combine ingénierie, traitement des données et technologie, a été créée pour mettre au point des solutions dans quatre secteurs: sports motorisés, automobile, transports publics et santé. La division technologie bâtie par l’écurie McLaren est passée de 3 à 250 employés en l’espace de cinq ans!

MAT a travaillé sur l’un de ses premiers projets à l’occasion des Jeux olympiques de Londres de 2012: mettre au point des systèmes de gestion des performances pour dégager des tendances en termes de performances des athlètes. Une méthode de regroupement et d’analyse des données similaire à celle utilisée pour les voitures de course a été appliquée pour optimiser les performances des athlètes.

Plus récemment, MAT a coopéré avec l’Université d’Oxford afin d’optimiser ses services médicaux en élaborant des outils d’analyse de données. À l'instar des capteurs utilisés dans les voitures de F1 pour collecter des données en temps réel, ces outils ont servi à évaluer le travail des chirurgiens lors d’opérations. De même, des capteurs ont été posés sur les patients avant et après les opérations pour estimer leur préparation et récupération. Depuis, MAT a travaillé avec toutes sortes d’acteurs majeurs issus de différents secteurs, appliquant ainsi ses solutions sur d’autres marchés.

2.  Williams Advanced Engineering

Tout comme MAT, William Advanced Engineering, division ingénierie et technologie du Williams Group, met à profit ses capacités dans d’autres secteurs d’activité. Ainsi, l’entreprise élabore actuellement des services technologiques et d’ingénierie dans des branches telles que la défense, l’aéronautique et la santé.

Williams Advanced Engineering s’est récemment associée à la firme britannique Advanced Healthcare Technology pour créer le Babypod 20. Ce dispositif a été conçu pour transporter les nourrissons et il peut résister à une force de 20 G en cas de collision grâce à sa solide enveloppe en fibres de carbone, la même que celle utilisée pour protéger les pilotes de Formule 1. De même, la sangle permettant d’attacher le nouveau-né est la même que celle dont sont équipées les voitures de F1.

Projets du Swiss Business Hub UK + Ireland

Le Swiss Business Hub UK + Ireland s’engage à développer les capacités technologiques dans ses secteurs prioritaires. Les projets à venir s’inscrivent dans le cadre d’un programme de 3 ans mis sur pied par l’Ambassade de Suisse au Royaume-Uni, dont l’objectif est d’exploiter le potentiel des transferts de technologie du secteur de la Formule 1 vers d’autres branches. L’analyse avancée de données permettant de prendre des décisions en temps réel était l’un des domaines identifiés comme présentant un potentiel élevé, les sciences de la vie constituant un secteur d’application naturel pour cette technologie.

1.  Performance Engineering Mission – 29 et 30 avril, Hinwil (ZH)

Ce projet vise à se servir des sports motorisés et de leurs technologies clés pour mettre en avant la capacité d’innovation et les compétences remarquables de la Suisse dans certains domaines technologiques de pointe jouant un rôle crucial pour la mobilité intelligente, entre autres. En réunissant les sports motorisés et le grand savoir-faire de la Suisse en ingénierie, ce projet entend stimuler la coopération avec les plus grandes nations de la Formule 1 sur le plan commercial et de la recherche- développement.

Pour en savoir plus et vous inscrire, cliquez ici

2.  Real-world Data (RWD) Mission – 24 et 25 juin, Londres et périphérie

Les innovations fondées sur les RWD sont essentielles pour répondre à l’évolution des besoins des patients, mais aussi moderniser la prestation des soins et améliorer l’efficacité des systèmes dans leur ensemble. Le Swiss Business Hub UK + Ireland a mis sur pied une «fact-finding mission» pour les entreprises suisses innovantes opérant à l’interface de l’analyse avancée des RWD et des sciences de la vie et cherchant à:

  • élaborer des solutions novatrices pour améliorer l’efficacité opérationnelle du National Health System NHS;
  • innover au niveau de la prestation des soins dans le but de «rapprocher le NHS du patient»;
  • développer les nouveaux traitements pionniers et la médecine personnalisée.

Pour en savoir plus et vous inscrire, cliquez ici

 

Comment profiter de ces opportunités?

Si vous souhaitez évaluer plus en détail les débouchés que vous ouvrent la Performance Engineering Mission ou la Real-world Data Mission, notre conseiller pour le Royaume-Uni et l’Irlande, Benedikt Schwartz, sera ravi de vous fournir des informations et des conseils personnalisés.

Contact

Liens

Partager
How should we contact you?

Partenaire Premium

Partenaires stratégiques

Partenaire institutionnel

Programme officiel