Global Opportunities

Gros investissements en Pologne pour lutter contre le smog

Gros investissements en Pologne pour lutter contre le smog

La Pologne est le pays d’Europe où l’air est le plus pollué. Dans le cadre de son nouveau programme «Air pur», le pays investira quelque 27 milliards de francs pour aider les ménages à rénover ou à changer leur système de  chauffage. D’excellentes perspectives d'exportation s’ouvrent aux entreprises suisses spécialisées dans les cleantech.

Lutte contre le smog en Pologne
Gros investissements en Pologne dans les technologies de chauffage propres

La Pologne détient le record de la pollution de l'air dans l’UE

Selon un classement récent de l'Organisation mondiale de la santé, sept des dix villes de l'UE présentant le plus haut niveau de pollution atmosphérique se trouvent en Pologne. Par ailleurs, parmi les 50 villes de l’UE présentant la qualité de l’air la plus mauvaise, on compte 36 villes polonaises. Cette situation alarmante est principalement due à la vétusté des systèmes de chauffage. Łukasz Lepiarczyk, directeur de Hoval en Pologne, le confirme: «Environ la moitié du marché de la fourniture d’énergie est occupé par des sociétés qui produisent leur énergie essentiellement à partir de combustibles solides. Ces entreprises, qui doivent désormais respecter des normes environnementales strictes, investissent massivement dans des solutions modernes de combustion et de filtrage des gaz et fumées. Le smog est causé principalement par l’autre moitié du marché, c’est-à-dire les usines qui n’ont pas été modernisées et les maisons individuelles non-rénovées. »

Les chaudières et fours obsolètes sont souvent alimentés de déchets et autres combustibles de mauvaise qualité. On estime que sur les quelque 5,5 millions de maisons individuelles que compte la Pologne environ 80% sont chauffées au moyen de poêles et chaudières obsolètes, et que près de 150 000 de ces appareils ont été vendus chaque année avant l'entrée en vigueur des nouvelles normes en 2018.

Bien que la pollution de l’aire pose des problèmes depuis longtemps, la population n’en prend réellement conscience que depuis quelques années. Aujourd'hui, tous les bulletins météo donnent des informations sur la qualité de l'air. En cas de dépassements importants des seuils de nocivité, les autorités locales autorisent parfois l'utilisation gratuite des transports en commun et recommandent aux enfants et aux personnes âgées de rester chez eux. Par ailleurs, les infractions considérables aux normes de qualité de l'air en Pologne constituent une violation des règles de l'UE. a Commission européenne surveille la situation; en cas de non-respect des normes, la Pologne encourt de lourdes sanctions financières.

Programme «Air pur»: 35 milliards de francs suisses pour améliorer la qualité de l'air

Les premières mesures de lutte contre la pollution atmosphérique ne datent pas d’hier. Par exemple, des fonds européens ont été accordés pour rénover des bâtiments publics, et certaines municipalités donnent des subventions pour remplacer les systèmes de chauffage obsolètes. Il manquait toutefois un programme à l’échelle nationale; c'est maintenant chose faite avec l’initiative «Air pur» lancée en septembre 2018. Celle-ci s'adresse aux propriétaires de maisons individuelles neuves ou anciennes et servira à financer la réhabilitation thermique et l'installation de nouveaux systèmes de chauffage, pour un montant d'environ 27 milliards de francs; 60% des fonds sont versés sous forme de subventions et 40% sous forme de prêts. L'investissement total est estimé à un peu moins de 35 milliards de francs, en comptant la participation financière des particuliers. Le programme s’étend jusqu'en 2029, et les demandes peuvent être soumises en continu; en tout, 3 à 4 millions de maisons devraient en bénéficier.

Sont admissibles les projets d’une valeur minimale de 1 900 francs; le montant maximum des subventions s’élève à 14 000 francs par projet et représentera entre 30 et 90% de l'investissement. Le montant des subventions dépend du revenu du ménage.

Les solutions suivantes sont éligibles:

  • Chaudières à combustible solide (biomasse) – classe 5, norme PN-EN 303-5
  • Répartiteurs de chaleur
  • Systèmes de chauffage électriques
  • Pompes à chaleur air
  • Pompes à chaleur puisant la chaleur dans le sol ou dans l'eau
  • Chaudières à gaz à condensation, chaudières à mazout, évacuation des gaz de combustion, réservoirs de gaz/mazout
  • Installations de chauffage des bâtiments et des eaux sanitaires
  • Ventilation mécanique et récupération de chaleur
  • Capteurs solaires
  • Microcentrale photovoltaïque
  • Isolation thermique
  • Remplacement de fenêtres, portes, portails, portes de garage
  • Raccordements au chauffage urbain
  • Inspections énergétiques

Les solutions doivent répondre aux exigences minimales énoncées par le programme. Ainsi, les chaudières à combustible gazeux ou à mazout doivent satisfaire aux exigences de la classe d'efficacité énergétique minimale A (A+ pour les pompes à chaleur).

Cracovie, élève modèle

En plus de ce nouveau programme national, les municipalités et communes ont déjà mis en place leurs propres initiatives. La ville de Cracovie, qui a été félicitée par l’agence de contrôle nationale, en est un excellent exemple. Elle a déjà interdit la vente de charbon et de bois de qualité inférieure et, à partir du 1er  septembre 2019, leur utilisation pour le chauffage sera prohibée. La ville a commencé à subventionner le remplacement de systèmes de chauffage dès 2012; entre 2012 et fin 2018, 22 500 poêles à charbon et chaudières obsolètes ont été remplacés. En décembre dernier, la ville a acheté 1 530 épurateurs d’air pour les crèches, jardins d’enfants et écoles publics. Au cours de cette période, 13 500 masques anti-smog ont été distribués dans les clubs de personnes âgées et de parents et dans les hôpitaux. En décembre 2018, le conseil municipal a décidé, avec l’approbation des riverains, de créer une zone de «circulation propre» dans le quartier touristique de Kazimierz, où seuls les véhicules non polluants sont autorisés à circuler.

Des débouchés considérables pour les technologies suisses

Certaines entreprises suisses de cleantech sont déjà présentes sur le marché polonais: Hoval, mais aussi Belimo, CTA, Kabe, Stadler Form ou encore Zehnder.

Le directeur général de Hoval en Pologne, M. Lepiarczyk, souligne: «L’éducation et la sensibilisation des propriétaires sont déterminantes. Pour améliorer la qualité de l'air, Hoval travaille depuis longtemps avec les collectivités locales.»

Janusz Staroscik, président de l'Association des importateurs et producteurs de systèmes de chauffage, le confirme: «La lutte contre le smog est la préoccupation numéro 1 en Pologne, et elle le restera pendant encore au moins dix ans. Les solutions de cleantech suisses jouissent d'une excellente réputation en Pologne. Les multiples programmes d’incitations créent de nouveaux débouchés pour elles sur ce marché.»

M. Staroscik souligne que, avant même le lancement du programme, le marché des systèmes de chauffage avait déjà connu une renaissance. Les années 2017 et 2018 ont été exceptionnellement fructueuses pour ce secteur en Pologne: les ventes dans les catégories «installations neuves» et «remplacement des équipements obsolètes» ont nettement augmenté. Par ailleurs, la catégorie «échange d’équipements anciens» gagne en importance depuis 2017. Les appareils les plus couramment utilisés en Pologne restent les chaudières à combustible solide. Cependant, il est probable que les chaudières à charbon ne soient bientôt plus proposées à la vente. Grâce à la popularité croissante des bâtiments économes en énergie, les ventes de pompes à chaleur augmentent depuis plusieurs années; on s’attend à ce que les systèmes de pompes hybrides, compatibles avec des sources d'énergie externes renouvelables, se multiplient. Les capteurs solaires thermiques se généralisent eux aussi grâce aux programmes municipaux exploitant les fonds de développement régional de l'UE. Outre les capteurs solaires, l'utilisation de modules photovoltaïques se répand également.

Le rapport de l'Association des importateurs et des producteurs de systèmes de chauffage présente en détail le marché des systèmes de chauffage en Pologne. Le rapport, en anglais, peut être consulté ici dans son intégralité.

Vous souhaitez profiter des évolutions du marché polonais? Contactez notre conseiller Benedikt Schwartz.

LÄNDERBERATUNG POLEN

Melden Sie sich schon jetzt für ein unverbindliches Gespräch während der nächsten Länderberatung Polen an.

ANMELDUNG
En savoir plus sur le sujet
Partager
How should we contact you?

Partenaire Premium

Partenaires stratégiques

Partenaire institutionnel

Programme officiel