Global Opportunities

Hausse de la demande de biscuits, céréales et confiseries

Opportunités d’affaires en Indonésie

En Indonésie, la demande de biscuits, céréales et confiseries est dopées par l’essor de la classe moyenne, l’augmentation du revenu disponible des ménages, une plus grande distribution et une palette de produits toujours plus large. Découvrez les opportunités commerciales s’offrant aux entreprises suisses en Indonésie.

a hand holding cereals

La consommation de biscuits a plus que doublé

Depuis 2014, la consommation de biscuits par habitant a été multipliée par 2: elle atteint 2 kg en 2017 et la pénétration du marché s’élève à 90%. Une tendance positive similaire se dessine pour les céréales et les confiseries. Ces catégories de produits devraient être de plus en plus demandées dans un avenir proche en raison d’une évolution des habitudes alimentaires: les consommateurs sont désormais friands de plats occidentaux et font également plus attention à leur santé et à leur alimentation. Par ailleurs, dans les années à venir, les ventes intérieures devraient continuer de croître sous l’impulsion de la diversification des recettes et des saveurs disponibles. Les jeunes en particulier sont un public cible privilégié car ils sont plus prompts à  goûter de nouveaux produits.

En 2017, les importations de biscuits en Indonésie ont totalisé 35,2 millions USD, soit 5,8% de moins que l’année précédente. La Malaisie, la Thaïlande, l’Italie, l’Allemagne et la Corée étaient les principaux exportateurs, avec des ventes se montant respectivement à 19,1 millions, 6,9 millions, 5,4 millions, 0,49 million  et 0,43 million. En revanche, les importations de céréales ont progressé pendant la même période totalisant 28,1 millions USD. Dans ce secteur, les principaux fournisseurs étaient la Malaisie (46%), la Chine (11,7%), l’Arabie Saoudite (11,3%), la Thaïlande (8,6%) et les Philippines (7,2%). Enfin, les ventes de confiseries ont également enregistré une nette hausse (+8,7%, soit une valeur de 54 millions USD), les cinq premiers fournisseurs étant la Chine, la Malaisie, la Thaïlande, le Vietnam et la Belgique. Les ventes réalisées par ces pays atteignaient respectivement 29 millions (54,1%), 7,5 millions (13,9%), 3,9 millions (7,3%), 2,9 millions (5,4%) et 2,8 millions (5,2%).

Part de marché des biscuits, céréales et confiseries

Le secteur indonésien des biscuits a été dominé successivement par PT Khong Guan Biscuit Factory, PT Mayora Indah, PT Ultra Prima Abadi et PT Garudafood. Dans le segment des biscuits, Kraft Food Indonesia (États-Unis) et des producteurs locaux tels que Kaldu Sari Nabati, Mayora Indah, Ultra Prima Abadi (Groupe Orang Tua) et Khong Guan Indonesia se taillent une part de marché proche de 70%. D’autres producteurs étrangers étant également présents en Indonésie, comme Mondelēz, ce segment est le théâtre d’une concurrence de plus en plus féroce. Dans le secteur des céréales, Mayora Indah détient la part de marché la plus importante (environ 65%) avec sa marque «Energen», tandis que le producteur suisse Nestlé arrive deuxième avec ses marques Koko Krunch, Milo et Nestlé Corn Flakes. Le segment des confiseries est quant à lui dominé très largement par l’acteur international Perfetti Van Melle, les autres producteurs importants étant Mayora Indah, le Groupe Kapal Api et Konimex Pharmaceutical Laboratories.

Les détaillants alimentaires, un canal de distribution central

Bien que les détaillants alimentaires traditionnels restent prédominants, les hypermarchés et les supermarchés sont les canaux de distribution privilégiés pour les biscuits, céréales et confiseries importés en Indonésie. En 2017, Transmart Carrefour (110 magasins), Giant (166 magasins), Hypermart (113 magasins) et Lotte Mart (46 magasins) étaient leaders dans le segment des hypermarchés. Du côté des supermarchés, les chaînes principales étaient Hero Supermarket (32 magasins), Super Indo (157 magasins), Ranch Market (14 magasins), FoodHall (26 magasins) et Foodmart (40 magasins). Quant aux commerces de proximité, ils gagnent en importance partout dans le pays et contribuent à faire livrer des produits dans les zones reculées. Le secteur est dominé par Indomaret (15 394 magasins) et Alfamart (13 503 magasins), qui représentent 29,9% du total des ventes dans le domaine des biens de consommation courante. Par ailleurs, la hausse du revenu disponible de la population urbaine alimente la croissance de la restauration collective. Selon les dernières données disponibles, l’Indonésie compterait environ 2300 hôtels et plus de 100 000 chaînes de restaurant. La diversification de la demande, notamment en plats occidentaux, incite le secteur à élargir sa palette de produits importés. Dans l’ensemble, les distributeurs et les importateurs jouent un rôle crucial dans la livraison des produits aux grossistes, détaillants et clients finaux.

Cadre réglementaire indonésien des aliments transformés

Il est nécessaire d’enregistrer tous les produits alimentaires transformés vendus emballages au détail auprès de la National Agency for Drug and Food Control (BPOM) pour obtenir un numéro d’enregistrement (code ML: Makanan Luar pour les aliments importés). Les distributeurs/importateurs agréés peuvent procéder à leur enregistrement en ligne. Plusieurs documents sont à remettre: documents juridiques du distributeur, appointment letter, certificat de vente et certificat d’analyse. Une fois tous les documents remplis, le processus d’évaluation peut prendre jusqu’à 6 mois. L’autorisation accordée est valable pendant 5 ans et les frais d’enregistrement oscillent entre 21 et 34 USD par produit.

Informations sur l'entry permit certificate et les taxes à l’importation

En outre, avant de faire son entrée dans le pays, l’importateur doit se munir d’un entry permit certificate (SKI) afin de faciliter le dédouanement et la mise sur le marché des produits. Par ailleurs, le gouvernement indonésien impose des droits de douane de 10 à 20% sur ces produits, en plus d’une taxe sur la valeur ajoutée de 10% et des taxes à l’importation de 7,5%. Enfin, le pays rendra la norme halal obligatoire pour tous les produits du marché à compter d’octobre 2019. Cette nouvelle législation s’appliquera en priorité aux aliments et aux boissons, entre autres. Si un produit n’est pas certifié halal, il sera obligatoire de le mentionner sur l’étiquette.

Indonésie: un débouché prometteur pour les producteurs suisses

Familiarisez-vous avec le marché indonésien en participant au salon Food & Hotel Indonesia, qui aura lieu à Jakarta du 24 au 27 juillet 2019. Le Swiss Business Hub Indonesia sera présent avec un MiniSwissPavilion. Si vous souhaitez en savoir plus, veuillez contacter notre conseiller senior pour l’Asie, Alain Graf.

Contact

Liens

Partager
Comment souhaitez-vous être contacté ?

Partenaire Premium

Partenaires stratégiques

Partenaire institutionnel

Programme officiel