Global Opportunities

La République tchèque investit dans ses infrastructures

La République tchèque étant située au cœur de l’Europe, les infrastructures y jouent un rôle majeur, tant sur le plan national qu’international. Le pays prévoit d’investir dans différents projets d’infrastructure: développement des réseaux routier et ferroviaire et innovations dans le secteur de l’électromobilité. Cette situation ouvre de nombreux débouchés aux entreprises suisses, qui peuvent tirer leur épingle du jeu avec leurs services, leurs produits et leur savoir-faire.

Prague

Situation actuelle du trafic et des infrastructures et stratégie d’innovation 2019-2030

Actuellement, la principale autoroute de République tchèque traverse le centre de Prague, ce qui génère quotidiennement d’énormes embouteillages. Afin de désengorger la capitale, deux périphériques sont en cours de construction. Les investissements concerneront également le réseau ferroviaire: des voies à grande vitesse sont prévues sur l’axe principal du pays, Prague-Brno-Ostrava. Enfin, la tendance est aussi à la mobilité intelligente, qui implique notamment la rénovation des infrastructures et la construction de nouvelles bornes de recharge pour les véhicules électriques. Comme le mentionne la stratégie d’innovation de la République tchèque pour la période 2019-2030, le réseau national de bornes de recharge reste insuffisant, alors que le nombre de véhicules électriques ne cesse de progresser.

Projets et investissements prévus

Depuis plusieurs années, le trafic se densifie dans la capitale tchèque, surtout dans le centre-ville. Le fait que la principale autoroute du pays, la D1, traverse la ville en son centre et soit constamment congestionnée, n’améliore pas le tableau. Entamée au XXe siècle, la construction du périphérique extérieur n’est toujours pas achevée – seuls 7 des 11 tronçons sont en service à l’heure actuelle et il reste encore 42 km à aménager sur les 82 km du périphérique. À présent, la ville de Prague s’est associée au gouvernement pour investir l’équivalent de 5 milliards de francs suisses, avec l’objectif premier d’achever les périphériques intérieur et extérieur. Le gouvernement prévoit quant à lui d’investir jusqu’à 23 milliards de francs suisses d’ici 2030 pour terminer la construction des autoroutes tchèques.

La rénovation du réseau ferroviaire ouvre des opportunités d’affaires aux entreprises suisses

Les investissements les plus importants sont destinés à la rénovation du réseau ferroviaire et à la construction de la nouvelle voie à grande vitesse Litoměřice-Prague-Brno-Ostrava. Le gouvernement tchèque prévoit d’investir jusqu’à 28 milliards de francs suisses dans la rénovation des voies ferrées et jusqu’à 18 milliards dans la construction des voies à grande vitesse. Il y a là des opportunités à saisir pour les entreprises suisses et les investisseurs ayant déjà de l’expérience dans la construction d’infrastructures en Suisse. La Suisse jouit d’une excellente réputation en République tchèque, entre autres pour sa précision et son efficacité. Cet investissement est considéré comme un investissement clé car la voie à grande vitesse pourrait soulager les infrastructures et amener le pays à un niveau similaire à celui de ses voisins occidentaux.

Les infrastructures intelligentes, une innovation clé

Le gouvernement tchèque a publié le document «Innovation Strategy of the Czech Republic 2019-2030», dans lequel il prévoit notamment de mettre l’accent sur le développement des «infrastructures intelligentes». Chaque année, le nombre de véhicules électriques immatriculés en République tchèque augmente de 60%, ce qui n’ira pas sans poser de problèmes aux conducteurs, le réseau de bornes de recharge n’étant pas assez développé. Dans un premier temps, les priorités du gouvernement sont l’achèvement des grands axes du réseau d’infrastructures et la mise en œuvre de projets pilotes visant à offrir des solutions de mobilité intelligente.

Soutien de l’industrie automobile

Dans sa stratégie d’innovation, le gouvernement indique qu’il prépare le déploiement à grande échelle de voiture à carburants non-conventionnels dans le trafic. Il entend ainsi faire en sorte que l'exploitation de véhicules autonomes et automatisés soutienne le développement de l'industrie automobile tchèque. Le constructeur automobile tchèque Škoda prévoit d’investir plus de 2 milliards de francs suisses dans le développement de l’électromobilité et de la numérisation, une initiative principalement motivée par les restrictions en matière d’émissions imposées par l’UE.

Opportunités d’investissement pour les entreprises suisses: scénarios du pire et du meilleur

Selon l’étude de la société Euro Energy, même si le pire des scénarios se réalise, il y aura besoin de plus de 34 000 nouvelles bornes de recharge pour les voitures de tourisme et plus de 1200 pour les véhicules utilitaires et les camions. Dans le scénario le plus optimiste, le nombre de bornes à installer passerait à environ 236 000 pour les voitures de tourisme et 5600 pour les véhicules utilitaires et les camions. Des opportunités prometteuses s’offrent dans ce domaine aux entreprises suisses ayant de l’expérience en la matière. Pour en savoir plus, voir le communiqué du ministère tchèque des finances

Vous trouverez également de précieux renseignement sur le site d’information sur les marchés publics ou auprès de l’agence tchèque pour la promotion de l’économie et des investissements Czechinvest.

Vous souhaitez en savoir plus sur les opportunités d’affaires en République tchèque?

Switzerland Global Enterprise vous propose des entretiens de conseil gratuits, des analyses détaillées et personnalisées du marché et de la concurrence et vous éclaire sur les exigences règlementaires et juridiques. N’hésitez pas à contacter notre conseiller Benedikt Schwartz pour évoquer avec lui votre projet d’exportation.

Benedikt Schwartz

Liens

En savoir plus sur le sujet
Partager
Comment souhaitez-vous être contacté ?

Partenaire Premium

Partenaires stratégiques

Partenaire institutionnel

Programme officiel