Know how export

Les PME face à la crise du coronavirus

Les PME actives à l’international sont actuellement confrontées à des problèmes considérables. Dans une époque déjà instable, l’évolution du coronavirus tient le monde en haleine. Comment les PME peuvent-elles surmonter ces défis? Recèlent-ils des opportunités?

Beratung

L’un des premiers effets notables sur le commerce international a été l’interruption ou l’engorgement logistique des chaînes d’approvisionnement. Mais les goulots d’étranglement de la chaîne d’approvisionnement ne sont qu’une partie du problème: les fournisseurs dans les pays touchés doivent souvent réduire leur production en raison de pénuries, des goulets en amont pouvant affecter les matières premières et les produits semi-finis. Cela, à son tour, pose des problèmes aigus aux destinataires, car les stocks sont souvent minimes, en raison de la philosophie du «juste-à-temps». L’autre problème majeur concerne les entreprises dont les marchandises étaient sur le point d’être exportées (par exemple vers la Chine), mais ne peuvent pas être livrées car les capacités de fret sont limitées et les ports bouclés.

Comme les prix du fret aérien ont décuplé et qu’une livraison effectuée déclenche souvent la prochaine tranche de paiement, certaines entreprises se voient confrontées à des pénuries de liquidités. Sans parler des nombreuses annulations de salons, foires et congrès, dont les frais ne sont pas toujours remboursés.

 

Dans cette situation, la sécurité des collaborateurs dans le monde est la priorité absolue. Vous devriez vous préparer sans attendre à une escalade, et avez besoin pour cela d’un plan pandémie. Également crucial: définissez des processus et personnes clés, qui assureront le maintien de l’exploitation, et assurez-vous que les mesures pourront bien être mises en œuvre. Quelles personnes clés doivent assurer une présence physique, qui peut travailler à domicile? Les paiements pourront-ils se faire? Les salaires seront-ils effectivement versés? Prenez le temps de clarifier soigneusement tout cela.

Informer, créer la confiance, renforcer sa position

Ensuite, il est bien entendu essentiel de limiter les dégâts autant que possible: si, par exemple, un fournisseur est indisponible, il est conseillé de rechercher d’autres sources d’approvisionnement, sur d’autres marchés s’il le faut. Dans les périodes difficiles, un réseau soigneusement entretenu retrouve toute sa valeur: entraidez-vous au sein de votre secteur, activez vos contacts, parlez de vos problèmes. Ensemble, on trouve plus facilement des solutions. Par ailleurs, assurez-vous d’informer promptement et régulièrement vos clients et fournisseurs: communiquer avec empressement crée de la confiance et renforce votre position.

Autres conseils:

  • Formez un groupe de travail qui se réunit plus ou moins souvent selon la situation.
  • Permettez le télétravail: vérifiez avec votre service informatique que vous détenez suffisamment de licences logicielles et que tous les collaborateurs ont accès aux documents pertinents.
  • Examinez les alternatives aux manifestations et réunions annulées: webinaires ou visioconférences, par exemple.
  • Si de tels événements sont annulés, cela libère des ressources. Organisez-vous afin d’exploiter ces ressources d’autres manières, par exemple pour avancer la planification d’un projet, s’occuper de projets internes ou préparer l’après-crise.
  • Les visites de clients et de partenaires, les acquisitions et les occasions de réseautage disparaissent. Cela signifie que vous devez investir d’autant plus d’énergie pour maintenir vos contacts, si nécessaire par téléphone ou par écran interposé.

Enseignements et opportunités pour l’avenir

Le coronavirus est bien là; il n’est plus temps d’inviter à s’y préparer. Fondamentalement, une entreprise a plus de chances de tirer son épingle du jeu si elle réfléchit en termes de scénarios, les envisage chacun de façon rigoureuse et a prévu des «plans B»: en cas de cyberattaque, de black-out ou de pandémie. De plus, et c’est un principe universel, il est judicieux de penser de façon stratégique, de diversifier tôt ses risques et de remettre sans cesse en question son modèle d’affaires.

Se préparer à l’après-crise

Maintenant, il faut déjà se tourner vers l’après-crise: la demande rebondira-t-elle dans certains pays? tel secteur sombrera-t-il dans la récession? Il vaut la peine d’examiner attentivement son positionnement, dans un scénario «worst case» comme dans le meilleur des cas. Mieux vous vous serez préparé aux différents scénarios, plus votre entreprise en profitera, sécurisera ses parts de marché et sortira renforcée de la crise.

 

 

Webinar: Coronavirus

Steht Ihr Unternehmen im Handel oder Exportgeschäft mit China? Sind Sie durch die aktuellen Entwicklungen durch das Coronavirus verunsichert und wissen nicht, worauf Sie sich wie vorbereiten sollen? Dann nehmen Sie an unserem Webinar teil und verschaffen Sie sich durch China-erfahrene Unternehmen und Experten einen praktischen Überblick.

Informationen

Liens

En savoir plus sur le sujet
Partager
Comment souhaitez-vous être contacté ?

Partenaire Premium

Partenaires stratégiques

Partenaire institutionnel

Programme officiel