Membre du mois

«Nous avons toujours considéré S-GE comme un partenaire compétent et pragmatique»

Le membre du mois de mars 2021 – Zippsafe AG

Switzerland Global Enterprise (S-GE) a soutenu Zippsafe, un innovant spin-off de l’EPF plusieurs fois récompensé, lorsqu’il a été lancé sur le marché international. À l’heure de l’urbanisation et de la numérisation, l’entreprise propose des «Smart Soft Locker Solutions», pour des vestiaires compacts et intelligents. Zippsafe établit de nouvelles normes dans le domaine des vestiaires du personnel et permet de gagner jusqu’à 70% de place par rapport aux placards classiques.

Zippsafe

Zippsafe est une entreprise technologique fondée en 2016 au sein de l’EPF de Zurich. Depuis son titre de Best Business Idea décerné par The Entrepreneurial Wave en 2016, son Venture Kick Award en 2017 et sa place en finale des SEF Awards en 2020, elle reçoit des commandes en provenance d’Europe et des États-Unis. À l’heure actuelle, elle crée déjà des emplois dans plusieurs pays et réalise deux tiers de ses ventes en Allemagne.

Monsieur Loderer, quelle est la source d’inspiration de votre entreprise?
Aujourd’hui, Zippsafe est un système de vestiaire intelligent pour le personnel du secteur de la santé et de l’industrie; il combine efficacité maximale en termes de place et convivialité optimale. Mais l’idée a germé bien ailleurs: pendant mes études de construction mécanique à l’université, j’organisais également des festivals de musique. J’ai alors remarqué à quel point la mise en place d’un service de vestiaire était problématique. Il faut prévoir du personnel, une organisation et surtout beaucoup de place. C’est ainsi que j’ai eu l’idée, en m’inspirant des bornes automatiques d’enregistrement dans les aéroports, d’inventer un système peu encombrant et qui ne requiert pas de personnel. L’idée du «Smart Soft Locker» était née. Un système de casiers suspendus et compressibles permettant de ranger des vêtements et des effets personnels est combiné à une technique de fermeture intelligente et à une gestion logicielle. Il est rapidement devenu évident que ce système de casiers recelait un grand potentiel dans différents secteurs, là où les employés doivent ranger leurs vêtements eux-mêmes et où l’espace est restreint.

La réaction du marché après le lancement de produit a été stupéfiante. Étonnamment, la principale résonance n’est pas venue du secteur de l’événementiel, mais de celui de la santé et de l’industrie. Ce sont généralement des endroits où les vestiaires du personnel sont énormes; les besoins augmentent au fil des années à cause de tendances comme l’urbanisation ou la hausse des emplois à temps partiel. Mais le manque de place, lui, ne diminue pas. La «Smart Soft Locker Solution», ou «Zippsafe», est donc arrivée à point nommé. Grâce à Zippsafe, de précieuses centaines de mètres carrés ont pu être libérées pour créer des chambres pour les patients, des espaces dédiés à la technique médicale ou des bureaux. En parallèle, certains processus de gestion ont été numérisés.

Quels sont vos principaux marchés d’exportation, et pourquoi?
Nous sommes une start-up en pleine croissance et nos marchés d’exportation évoluent de manière dynamique. Après avoir consolidé notre présence sur le marché intérieur, nous nous sommes tournés vers notre voisin du nord. Aujourd’hui, nous réalisons déjà deux tiers de nos ventes en Allemagne. D’autres pays, tels que l’Autriche, la France, la Belgique et les États-Unis, font l’objet d’un essai de compatibilité produit-marché. De premières installations ont déjà pu être mises en service. Là aussi, les échos semblent très favorables. Dès que nous aurons réalisé nos premiers gros projets et apporté la preuve de la compatibilité de ces différents marchés, nous créerons les structures de distribution nécessaires. Des facteurs tels que la densité de population, le degré d’innovation, la langue, la proximité géographique, la culture, l’accessibilité et, bien entendu, la force économique sont pris en compte dans l’évaluation stratégique des marchés d’exportation.

Quelles surprises (positives ou négatives) avez-vous rencontrées à l’export?
La bonne réputation de la Suisse à l’étranger m’a toujours impressionné. Mais, ce serait une erreur de penser que notre image de qualité, de fiabilité, de propreté, de ponctualité et de sérieux est acquise une bonne fois pour toutes. En effet, nous devons tous ces atouts à nos prédécesseurs. En revanche, j’ai été frappé de constater à quel point les références européennes étaient nulles et non avenues aux États-Unis. Si les acteurs de notre secteur veulent s’implanter sur le marché américain, ils doivent partir de zéro.

De quoi êtes-vous particulièrement fiers?
Je suis fier qu’une simple idée ait permis de créer une entreprise bien établie en si peu de temps à l’aide de l’excellent écosystème de start-up et du grand vivier de talents universitaires présents en Suisse. Nous créons d’ores et déjà des emplois dans différents pays. Par ailleurs, il ne faut pas oublier que notre technologie est déjà utilisée à l’international dans le but de mieux relever les défis actuels.

Qu’appréciez-vous particulièrement dans les conseils fournis par S-GE?
Nous avons toujours considéré S-GE comme un partenaire compétent et pragmatique qui s’est clairement donné pour mission de soutenir les entreprises aux ambitions internationales dans leur expansion. La collaboration a été d’une extrême simplicité et a toujours très bien fonctionné.
 

Rejoignez notre communauté d’exportateurs

Vous souhaitez rester informés de l'actualité des marchés internationaux, échanger avec des exportateurs et experts chevronnés et bénéficier d'offres exclusives réservés à nos membres? Intégrez notre communauté d'exportateurs forte de 2300 membres.

Liens

Partager
Comment souhaitez-vous être contacté ?

Partenaire Premium

Partenaires stratégiques

Partenaire institutionnel

Programme officiel