Etude de cas

Étude: les marchés matures, piliers de la croissance des exportations

Les marchés matures, comme l'Europe ou les États-Unis, sont d’une importance capitale pour le commerce extérieur de la Suisse: ils absorbent la majeure partie des exportations suisses. Une nouvelle étude réalisée par Switzerland Global Enterprise en coopération avec Credit Suisse montre l'évolution des marchés allemand, américain, français, canadien et japonais et fournit des conseils pratiques aux PME suisses pour réussir dans ces pays. 

Les trois quarts des recettes d’exportation de la Suisse proviennent des échanges avec les marchés matures.
Les trois quarts des recettes d’exportation de la Suisse proviennent des échanges avec les marchés matures.

L’industrie suisse profite beaucoup de la dynamique de croissance à l’étranger: les chiffres du commerce extérieur ont explosé ces vingt dernières années. La qualité est un facteur essentiel de ce succès: le «Made in Switzerland» est devenu un symbole d'exclusivité, de tradition et de technologies de pointe dans le monde entier. Pour la Suisse, pays pauvre en matières premières et à salaires élevés, miser sur la qualité est la bonne stratégie pour s’affirmer face à la concurrence internationale. La zone euro est de loin le principal marché d'exportation pour la Suisse, suivi des États-Unis. Ces pays développement largement industrialisés sont qualifiés de «marchés matures». Or les trois quarts des recettes d’exportations de la Suisse sont générés sur les marchés matures.

L'Allemagne et les États-Unis, locomotives de croissance 

L’Allemagne est notre premier partenaire commercial à tous les niveaux. L'industrie automobile allemande en particulier joue un rôle très important, notamment pour les sous-traitants suisses de l’industrie des machines, des équipements électriques et de la métallurgie (MEM) mais aussi pour l'industrie pharmaceutique. Chacune de ces deux banches a enregistré une volume d’échanges de plus de 12 milliards de francs avec l’Allemagne en 2018. Comme toutes les niches du marché allemand sont déjà bien occupées, les exportateurs suisses doivent se positionner clairement, en mettant en avant des arguments de vente uniques. Le prix est également un facteur de réussite décisif.

Pour les exportateurs suisses, les États-Unis sont eux aussi un moteur de croissance et une source d’impulsions incontournable. Le volume des exportations suisses s'y élève à 38 milliards de francs, ce qui en fait notre deuxième marché export. Les États-Unis sont notamment l'un des principaux débouchés pour les médicaments et les appareils médicaux suisses, affichant une croissance bien supérieure à 10% par an. Les fabricants d'instruments de précision profitent eux aussi de cet immense marché. La numérisation est un facteur décisif, en particulier dans les technologies financières et les sciences de la vie.

La France et le Canada, des marchés à fort potentiel pour les exportateurs suisses 

Avec plus de 14 milliards de francs, la France est notre troisième marché d'exportation en volume. Les principaux fournisseurs sont l’industrie pharmaceutique, l’industrie chimique et les équipementiers automobiles. Pour exporter en France, il faut des stratégies bien distinctes: le marché est saturé, et il est préférable de coopérer avec un distributeur. La France compte beaucoup de normes nationales qui prennent parfois le pas sur la réglementation de l'UE.

Si le Canada occupe aujourd’hui une place plutôt modeste dans les échanges de la Suisse, ce marché devrait évoluer rapidement si la croissance actuelle se poursuit. Les exportations pharmaceutiques dominent le commerce avec le Canada, favorisées par le système de santé universel et progressiste ainsi que par le niveau de vie relativement élevé. Au vu de la taille du pays, les exportateurs ont tout intérêt à se concentrer sur une région précise pour entrer sur le marché canadien.

Japon, un partenaire crucial en Extrême-Orient

L'économie du Japon se caractérise par une monnaie relativement forte, une inflation faible et une population vieillissante. La croissance annuelle des exportations suisses vers ce pays est légèrement inférieure, mais la tendance est à la hausse. La moitié des exportations suisses proviennent de la branche pharmaceutique et médicale, un fait qui s’explique probablement par le vieillissement de la population. Le Japon est également crucial pour les exportateurs MEM et l'industrie horlogère. Et comme le Japon est un marché de pointe, les solutions suisses en matière de technologie financière, de technologies de l’information, de sciences de la vie ou de dispositifs médicaux sont aussi très demandées.

Télécharger l'étude  

Notre nouvelle étude sur les marchés matures vous fournit des informations détaillées sur l'évolution du commerce extérieur suisse. L'étude analyse les exportations par secteurs, met en évidence les tendances actuelles de la croissance et procure des conseils concrets visant à aider les exportateurs suisses à prendre pied sur les différents marchés étrangers. L'étude est disponible ci-dessous au téléchargement.     

   

Liens

Partager

Demander le document

Les membres de S-GE bénéficient d’un accès illimité à ce contenu.
En savoir plus sur l’adhésion à S-GE.

Comment souhaitez-vous être contacté ?

Partenaire Premium

Partenaires stratégiques

Partenaire institutionnel

Programme officiel