Rapports industriels

Des marchés attrayants pour les technologies médicales: le Chili et l’Argentine

Les entreprises suisses exportatrices de technologies médicales trouveront au Chili un marché relativement facile d’accès où la qualité joue un rôle important. De même, elles doivent garder un œil sur l’Argentine car des négociations sont en cours avec la Suisse pour un accord de libre-échange avec le Mercosur.

Technologies médicales de pointe made in Switzerland: des débouchés en Amérique latine (produit de Bien Air Dental, Bienne)
Technologies médicales de pointe made in Switzerland: des débouchés en Amérique latine (produit de Bien Air Dental, Bienne)

Depuis plusieurs mois, la Suisse négocie avec les pays d’Amérique du Sud regroupés au sein du Mercosur pour conclure un accord de libre-échange. Si le plus grand marché est sans conteste le Brésil, les autres pays membres peuvent aussi offrir des débouchés intéressants pour les exportateurs suisses de technologies médicales.

 

L’Argentine, un marché à ne pas perdre de vue

Traditionnellement, l’Argentine dépense environ 7% de son PIB dans le domaine de la santé publique. De plus, le changement de gouvernement en 2015 a provoqué un tournant en matière économique et un grand nombre de restrictions à l’importation ont été levées. Le pays traverse certes actuellement une période de turbulences économiques et le peso argentin s’est fortement dévalué ces derniers temps, mais il pourrait s’avérer judicieux de garder un œil sur ce marché car il est fortement tributaire des importations de l’étranger. En effet, dans le secteur de la santé, plus de 70% des produits sont importés.

Pour pouvoir exporter des produits medtech en Argentine, il est indispensable de collaborer avec un importateur enregistré auprès de l’ANMAT (Administración Nacional de Medicamentos, Alimentos y Tecnología Médica). Cet importateur se charge ensuite d’enregistrer le produit, ce qui prend 6 à 24 mois. Au sein du Mercosur, les droits de douane sont unifiés et s’élèvent en moyenne à 14% pour les produits médicaux.

Le Chili: un marché facile d’accès grâce à des relations commerciales étroites

Ce pays tourné vers le Pacifique n’est pas membre du Mercosur. Sa politique commerciale est traditionnellement très ouverte et il a conclu un accord commercial avec la Suisse il y a plusieurs années. Au Chili également, plus de 95% des produits médico-techniques sont importés, pour un marché pesant 785 millions de dollars. Ce montant couvre aussi bien le secteur privé que le secteur public, ce dernier représentant les deux tiers du total. Les procédures d'appels d'offres sont la norme dans le public, tandis que le secteur privé privilégie les négociations directes. Le niveau technique est élevé: la communauté médicale chilienne se considère comme un précurseur dans la région et elle essaie de suivre les dernières tendances en matière de technologies médicales.

Du point de vue juridique, le Chili n’oblige aucun exportateur à coopérer avec un partenaire local, mais c’est généralement très efficace pour la promotion et la distribution des produits.

Certains dispositifs médicaux doivent être enregistrés auprès de l’autorité chilienne pour la santé publique (ISP), un processus qui dure en moyenne 60 jours ouvrés. Cet enregistrement est valable sans limitation de durée et coûte environ 85 dollars par produit.

Vous souhaitez discuter du potentiel commercial de vos produits dans les pays d’Amérique latine ? N’hésitez pas à en discuter avec Benedikt Schwartz, consultant senior Amérique et Europe. Contactez-le !

 

Welches wird Ihr neuer Erfolgsmarkt?

Im Rahmen unserer kostenfreien Erstberatungen können Sie Ihr individuelles Marktpotential für die lateinamerikanischen Länder mit unserem Länderberater Fabio Speciale und den Experten aus unseren Trade Points und Swiss Hubs besprechen.

Jetzt anmelden!
Partager

Demander le document

Les membres de S-GE bénéficient d’un accès illimité à ce contenu.
En savoir plus sur l’adhésion à S-GE.

Comment souhaitez-vous être contacté ?

Partenaire Premium

Partenaires stratégiques

Partenaire institutionnel

Programme officiel