Rapports industriels

Opportunités pour les entreprises suisses sur le marché de la «geron-tech» au Japon

Le Japon se tourne vers la robotique, l'intelligence artificielle (IA), le big-data et l'internet des objets (IdO) pour faire face aux défis socioéconomiques, infirmiers et sanitaires posés par une population en vieillissement accéléré. 

Femme consultant sa smartwatch

Le Japon se situe à l’avant-poste mondial du défi socioéconomique causé par le vieillissement de la population. En 2015, 26,7% des Japonais étaient âgés de 65 ans ou plus; d’ici 2025, une personne sur trois aura plus de 65 ans et une personne sur quatre plus de 75 ans (le «quatrième âge»).

Le Japon est forcé de trouver des solutions pour aider ses habitants vieillissants et améliorer leur santé, soulager ses infrastructures de soins infirmiers et ses établissements spécialisés surchargés et fournir à ses aînés un cadre de vie sûr et agréable. Pour ce faire, les secteurs public et privé se tournent vers les outils issus de la quatrième révolution industrielle, tels que le big-data, l'IdO, l’IA et la robotique.

Le troisième et le quatrième âge, des segments de marché en pleine croissance au Japon

La taille du «silver market» (en référence à la couleur des cheveux) au Japon devrait atteindre 101 300 milliards de JPY d'ici 2025 (902,85 milliards de CHF). Plus précisément, le secteur médical atteindra 35 000 milliards de JPY (311,9 milliards de CHF, +116%), les soins infirmiers 15 200 milliards de JPY (135,48 milliards de CHF, +137,5%) et les activités dites «de qualité de vie» (ou «lifestyle») 51 500 milliards de JPY (456,34 milliards de CHF, +26,8%).

La pénurie de main-d'œuvre infirmière qualifiée est l'un des problèmes les plus pressants, ce qui conduit à promouvoir des outils technologiques visant à remplacer, soutenir ou rationaliser le travail du personnel soignant.

Les nouvelles technologies, mines de solutions

Parmi les principaux champs d’opportunités, citons les solutions basées sur l'IA intégrées aux smartphones ou aux autres appareils personnels permettant de détecter et/ou de prévenir l'apparition de la démence ou d’en atténuer les conséquences et, ainsi, permettre aux personnes de conserver leur autonomie à domicile.

Des millions de personnes âgées vivant seules dans des zones rurales ou isolées, des produits technologiques permettant aux soignants de contrôler leur état de santé à distance (compensant ainsi l’éloignement, le manque de personnel et les données démographiques défaillantes), sont également nécessaires.

Les poids-lourds japonais de la technologie, l'ingénierie, la communication et la robotique sont de plus en plus actifs dans ce domaine, en tant qu'investisseurs ou fournisseurs de solutions pratiques.

Si le Japon est un chef de file mondial dans le domaine de la robotique, le pays est confronté à une grave pénurie de travailleurs dotés de compétences informatiques avancées et d’une expérience approfondie dans le domaine du big-data, de l’IdO, de l’IA, etc. Les grands acteurs nationaux ont adopté une stratégie d’innovation externe et commencent à racheter des start-ups étrangères.

Les solutions de l’étranger sont les bienvenues

Les solutions étrangères adaptées aux besoins locaux seront accueillies à bras ouverts, à condition qu’il y ait une collaboration étroite avec les acteurs japonais. Le Swiss Business Hub Japon a rédigé un rapport pour attirer l’attention des PME et start-ups suisses sur ces débouchés: lire le rapport.

Comment votre entreprise peut profiter de ces opportunités

Si vous souhaitez en savoir plus sur les possibilités offertes par l'intelligence artificielle sur ce marché, n’hésitez pas à contacter notre conseillère S-GE pour le Japon, Jacqueline Tschumi.

Contact

Liens

Partager

Demander le document

Les membres de S-GE bénéficient d’un accès illimité à ce contenu.
En savoir plus sur l’adhésion à S-GE.

Comment souhaitez-vous être contacté ?

Partenaire Premium

Partenaires stratégiques

Partenaire institutionnel

Programme officiel