Actualités

En matière d’innovation, la Suisse reste au-dessus de la moyenne de l’UE

La Suisse arrive encore en tête des pays les plus innovants dans le tableau de bord européen de l’innovation 2022 de la Commission européenne. Toutefois, son avance rétrécit; elle montre des faiblesses au niveau des dépenses de capital-risque, des exportations de connaissances et de la numérisation, ainsi qu’un recul du nombre d’innovations.

La Suisse arrive en tête des pays les plus innovants dans le tableau de bord européen de l’innovation 2022, publié par la Commission européenne. La photo montre un chercheur de l’EPFZ.
La Suisse arrive en tête des pays les plus innovants dans le tableau de bord européen de l’innovation 2022, publié par la Commission européenne. La photo montre un chercheur de l’EPFZ. Photo: EPF de Zurich / Gian Marco Castelberg

Dans le dernier tableau de bord européen de l’innovation de la Commission européenne, la Suisse atteint 142,4% de la moyenne de l’UE. Elle devance ainsi les membres de l’Union, mais aussi tous les autres pays examinés par l’étude, dont les États-Unis, la Chine, l’Australie, le Canada et la Corée du Sud. Cependant, presque tous les pays de l’UE se sont améliorés entre 2015 et 2022. 

Numéro 1 dans l’UE, la Suède atteint en 2022 135,7% de la capacité d’innovation moyenne au sein de l’UE. La Finlande, le Danemark, les Pays-Bas et la Belgique figurent également dans le peloton de tête. Évoluant dans la deuxième catégorie, celle des innovateurs solides, l’Allemagne arrive à 117,5% de cette moyenne et la France à 105,4%, tandis que l’Italie, dans la troisième catégorie (innovateurs modérés), termine à 91,6%. 

Une comparaison sur cinq ans montre que l’avance de la Suisse se réduit: pendant cette période, les cinq pays de l’UE les plus innovants ont enregistré une amélioration nettement supérieure à celle de la Suisse (4 points de pourcentage). Ainsi, la hausse atteint 19,5 points en Finlande et 16,8 en Belgique. 

 Le rapport sur la Suisse estime que les atouts relatifs du pays sont les copublications public-privé, les copublications scientifiques internationales, l’apprentissage tout au long de la vie et le nombre de diplômés de niveau doctorat et de doctorants étrangers. En ce qui concerne ses faiblesses relatives, le rapport pointe les technologies environnementales, le faible nombre de PME innovantes collaborant avec d’autres entités, la baisse du nombre d’innovations et le faible niveau d’exportation de services à haute intensité de connaissances. Toutefois, ce dernier a fortement augmenté depuis l’année dernière. La Suisse présente également des faiblesses en termes de numérisation et d’utilisation des technologies informatiques par rapport à la Suède, en tête dans l’UE. Dans tous ces domaines, la Suède fait mieux que la Suisse. 

Quant aux aides publiques versées aux entreprises à des fins de recherche et développement, elles constituent de loin le talon d’Achille de la Suisse (18,9% de la moyenne de l’UE seulement). Néanmoins, cet indicateur a lui aussi nettement progressé depuis 2021. En outre, sur un an, la Suisse enregistre une forte hausse de ses exportations de biens de moyenne et haute technologie. 

Guide de l’investisseur

Notre Guide de l’investisseur contient des informations précieuses sur les nouvelles technologies et les coûts de production, la fiscalité et les formes de financement ou encore les aspects juridiques et les infrastructures en Suisse. Vous pouvez feuilleter notre guide en ligne ou en télécharger certains chapitres.

Liens

En savoir plus sur le sujet
Partager
Comment souhaitez-vous être contacté ?

Partenaire Premium

Partenaires stratégiques

Partenaire institutionnel

Programme officiel